L’Assassin Royal #1 #2 et #3 (Trilogie des Loinvoyant), de Robin Hobb

Lassassin-royal-première-époque-1

Farsser Trilogy Collage

J’ai tellement envie de vous parler de cette découverte, de ce coup de coeur tant espéré et enfin ressenti… mais mes pensées s’envolent dans tous les sens et je ne sais même pas par où commencer.

Vous vous souviendrez (ou pas^^) que l’an dernier Robin Hobb était tout en haut de ma wishlist d’anniversaire et Noël. Eirilys, avec qui je partage énormément de lectures, s’était alors empressée de m’offrir les dernières intégrales éditées par J’ai Lu, les semi-poches illustrés par Marc Simonetti: l’intégrale 1 et 2. (Encore merci Eirilys!!)

Source

Elle m’en avait tellement parlé en bien que j’étais dévorée par l’envie de me plonger dans ces romans. Et le temps a passé, et j’ai commencé à redouter de me lancer dans la lecture… J’en avais entendu tellement de bien, de tout le monde sur la blogosphère, j’avais tellement envie d’adorer… que j’avais fini par avoir peur de commencer ma lecture par peur d’être déçue. Oui je sais, c’est ridicule… Il y a quelques temps, avec le mois de Décembre arrivant à grand pas, j’ai réalisé qu’un an déjà était passé depuis qu’Eirilys m’avait offert ces livres, et je n’avais toujours rien tenté. J’ai donc rassemblé mon courage… et j’ai dévoré ma première intégrale. Le tome 1 a tenu deux jours et alors que j’hésitais à publier ma chronique de ce premier tome, j’ai fini par « engloutir » les deux tomes suivants.

Et maintenant, comment vous exprimer ce que je ressens? Je suis tellement heureuse d’avoir enfin retrouvé une saga qui m’emporte et me ravit! Cette saga aux nombreux tomes, dont j’achève la première trilogie, me promet tant et tant d’heures de bonne lecture que je me sens comblée. 

Mais avant d’aller plus loin dans mon avis, voici pour rappel une présentation générale de la saga:

« Et c’est ainsi que j’entrai à Castelcerf, enfant unique et bâtard d’un homme que je ne devais jamais connaître. […] Je grandis sans père ni mère dans une cour où tous me considéraient comme un catalyseur, au cœur de tous les événements. Ils ne se trompaient pas. »

Le royaume des Six-Duchés est en plein trouble : les Pirates rouges envahissent les côtes et transforment leurs habitants en êtres bestiaux dépourvus de sentiments. D’autre part, l’apparition de Fitz, enfant illégitime de leur roi-servant, jette un voile de honte sur la famille royale.

À 6 ans, le jeune orphelin ne saisit pas pleinement les conséquences de son existence. Il cherche simplement sa place au château de Castelcerf auprès de Burrich, le maître d’écurie. Quatre ans plus tard, le roi Subtil décide de lui faire suivre une éducation princière et le prend sous son aile afin d’en faire une arme au service des Loinvoyant.

Une arme terriblement efficace car le souverain perçoit très rapidement la magie noble, appelée « Art », qui court dans ses veines. Sous le couvert du secret, Fitz commence alors une formation hors norme : le très mystérieux Umbre lui enseigne l’art de tuer…

Entre ses cours d’armes, d’écriture, d’Art et ses activités secrètes, il reste peu de temps au jeune homme pour remettre en question l’étrange carrière que son entourage lui a imposée. D’autant plus qu’il doit dissimuler au monde qu’il possède aussi le Vif, « la magie des bêtes ».

Ces talents seront sa force. Mais lui permettront-ils de survivre aux complots et aux trahisons ?

D’après moi, cette présentation donne une assez bonne idée de l’histoire et je n’en dirais pas plus pour conserver un peu de mystère. Mais je regrette d’avoir attendu si longtemps avant de découvrir cette saga. Elle est clairement à la hauteur de sa réputation. Quand je tombe sur des livres comme celui-ci, j’en viens à me demander comment je peux me satisfaire de Young Adult le reste de l’année. C’est clairement la fantasy (la vraie) qui parle à mon coeur. Le Trône de Fer, Le Nom du Vent… et maintenant l’Assassin Royal ❤

Mais vous pourriez me dire que jusque là je n’ai pas vraiment expliqué les raisons de mon engouement. C’est que j’ai du mal à tout démêler dans mon esprit car j’ai tout aimé: l’univers, la part de magie, le côté Moyenâgeux, le Vif et le lien avec les animaux, les personnages fouillés dont la personnalité est toujours plus complexe qu’on ne le pense (Burrich, Vérité, Patience, le Fou…), le rôle étrange d’assassin du roi, la position difficile de Fitz – un bâtard qui tient un rôle secret au coeur des intrigues de cour, les rebondissements toujours inattendus et surprenants, les mystères encore nombreux qu’il reste à élucider… Bref, je suis vraiment conquise. 

Je finirai cette fausse chronique en vous renvoyant vers les articles d’Acr0 qui en parle mille fois mieux que moi: tome 1, tome 2 et tome 3 ! En tout cas, sachez que cette saga VAUT LE DÉTOUR ! Je suis irrémédiablement fan et mon coeur de lectrice est sur un petit nuage… que demander de plus?

Coup de coeur

coup-de-coeur

bg

Illustrations:

fitz4_by_hanyes-d79i5d8

Fitz et Fouinot

fitz_and_fool_by_thereseofthenorth-d5u985z

Fitz et le Fou

Royal

Royal

Fitz de retour de Forge

Fitz de retour de Forge

bg

Logo 2

8760376

Publicités

23 réflexions sur “L’Assassin Royal #1 #2 et #3 (Trilogie des Loinvoyant), de Robin Hobb

  1. Parfois, je me sens seule au monde à trouver cette saga vraiment bof, voire carrément mauvaise… J’ai tenu jusqu’au tome 5 dans le premier découpage J’ai Lu, et j’ai abandonné parce que je n’en pouvais plus. C’est lent, le schéma est toujours le même, Fitz m’insupporte à tel point que je le cognerais volontiers, le style est sans attrait… Il a fort souffert d’avoir été découvert en même temps que Le Trône de fer, il ne tient pas la comparaison à mes yeux !

    J'aime

  2. Huhu Eirilys est une chouette fille : elle sait mettre entre tes mains de bons bouquins 😉 Et bientôt, tu pourras citer la saga de Dabos dans la « vraie fantasy » que tu aimes. Fitz ne t’a même pas agacée ? Même pas un petit peu ? :p

    J'aime

  3. Pingback: Mon Bilan 2015 | Les étagères de Pitiponks

  4. Pingback: L’Assassin Royal #4 – Le Poison de la Vengeance, de Robin Hobb | Les étagères de Pitiponks

  5. Pingback: L’Assassin Royal #5 – La Voie Magique, de Robin Hobb | Les étagères de Pitiponks

    • Oui y’a pas mal de tomes mais rien ne te force à tous les lire! Déjà tu peux jeter un oeil au premier tome, ça ne t’engage à rien. Si ça ne te plait pas trop tant pis. Mais si tu as un coup de foudre comme toi, tu seras alors ravie d’avoir encore plusieurs tomes pour te régaler 😉

      Aimé par 1 personne

  6. Exaspérant de voir que tu decouvre ça en 2015…
    Et tu demande quoi demander de plus?…..
    Bah tu fait étalage des trois premières époques et la 4eme est en train d etre écrite… les 3 premiers tomes sont d ors et déjà disponnibles…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s