Ma PAL d’été 2016 (prévisionnelle)

Photo non-officielle de la pile! (en fait il en manque ^^)

Photo non-officielle de la pile! (en fait il en manque ^^)

Je me résigne à vous faire cet article aujourd’hui avec… un vingtaine de livres. Oui. J’ai essayé de me restreindre pour en prévoir moins mais c’est plus fort que moi. J’aime garder l’idée que j’aurai le choix. Donc on est d’accord, je n’arriverai jamais à lire TOUT ÇA cet été mais tant pis, je ne vais pas tergiverser des semaines pour retirer un ou deux livres de cette PAL monstrueuse. Donc, je vous présente ma PAL prévisionnelle de l’été… soit les livres que j’aimerais pouvoir lire durant l’été. Ce challenge estival commence maintenant et se terminera fin Septembre. Cette année, j’inclus aussi les services de presse même si leur entrée dans la PAL est moins prévisible. Trève de bla bla, voici LA liste:

Mes choix de l’été (j’en profite pour dépoussiérer un peu la PAL):

  • L’Invention des Ailes, de Sue Monk Kidd
  • La Dernière réunion des Filles de la Station Service, de Fannie Flagg
  • L’Indésirable, de Sarah Waters
  • Miss Pérégrine et les Enfants Particuliers, de Ransom Riggs
  • Une Vie entre deux Océans, de M.L. Stedman
  • Un Été 63, de Tracy Guzema
  • L’Infini +1, d’Amy Harmon
  • Le Manuscrit Perdu de Jane Austen, de Syrie James
  • Expiation, Ian McEwan
  • L’amie prodigieuse, d’Elena Ferrante (ebook)
  • La Vérité sur l’Affaire Harry Québert, de Joël Dicker
  • La Gloire de mon Père, de Marcel Pagnol

choix d'été

La littérature SFFF (enfin surtout fantasy):

  • Manesh, de Stefan Platteau
  • L’Empire Ultime, de Brandon Sanderson
  • Martyrs tome 1, d’Oliver Peru
  • La Guilde des Magiciens, de Trudi Canavan

fantasy

Et les services de presse:

  • L’Amour Caché de Charlotte Brontë,
  • La Trêve, de Saïdeh Pakravan
  • Je sais pas, de Barbara Abel
  • La Langue des Bêtes, de Stéphane Servant
  • Le Coeur des Louves, de Stéphane Servant
  • Les Terres de l’Est, de Chloé Chevalier
  • Tarzan, de Edgar Rice Burroughs

 

sp2collage

Nous avons donc une bonne vingtaine de livres. 23 livres pour être précise. Autant dire une montagne… car l’été passe vite. Mais ne vendons pas la peau de l’ours avant de l’avoir tué, pas besoin de partir défaitiste! Toutes ces lectures me tentent beaucoup et j’espère pouvoir passer de bons moments de lecture, entre légèreté, douceur, aventure et frissons… j’ai de quoi piocher au fil de mes envies! On verra bien ce que j’arriverai à lire… 🙂

Et vous? Quelles lectures vous prévoyez pour cet été?

frise

summerPAL

Ma PAL d’été 2015 – le bilan

books

Bon l’été s’achève déjà et évidemment, je ne l’ai pas vu passer. Il faut dire aussi que j’ai travaillé toute la saison donc forcément, ça ne peut que passer vite! Il est donc temps de revenir sur mon « petit » challenge estival que je m’étais lancé au début de l’été. Sans surprise, je n’ai pas pu lire toute la PAL que je m’étais fixée et mon score final est assez moyen… Mais bon, ça fait toujours quelques livres en moins dans ma PAL alors c’est ça de pris. Je vous laisse voir ça:

Livres feel-good et/ou sur le thème « été » :

  • Demain J’arrête, de Gilles Legardinier Ma chronique
  • L’Histoire Epatante de M. Fikry, de Gabrielle Zevin Ma chronique
  • La Reine des Lectrices, d’Alan Bennet Ma chronique
  • La Dernière Réunion des Filles de la Station-Service, de Fannie Flagg
  • Le Manuscrit Perdu de Jane Austen, de Syrie James
  • L’été 63, de Tracy Guzeman

Score: 3/6

feel-good-collage

Livres légers et/ou vite lus :

Score: 3/4

vite-lus-collage

Livres pour haleter de suspense et frissonner un peu :

  • Le Purgatoire des Innocents, de Karine Giébel
  • Juste une Ombre, de Karine Giébel Ma chronique
  • Sur Ma Peau, de Gilian Flynn 
  • Les Lieux Sombres, de Gilian Flynn  Ma chronique
  • Ne Lâche Pas Ma Main, de Michel Bussi
  • Soleil Brisé, de M. O. Walsh Ma chronique

Score: 3/6

thriller-collage

Livres longuement attendus et très prometteurs:

  • Red Queen, de Victoria Aveyard 
  • Une Vie Entre Deux Océans, de M.L. Stedman

Score: même pas lu un seul

Plus attendus Collage

Hors catégorie :

  • Dune, de Frank Herbert (en LC )
  • L’Histoire Sans Fin, de Michael Ende (en LC )

Score: 50% de Dune

LC Collage

Ce qui nous fait un score total de 9 livres et demi (le demi pour Dune, j’y tiens!) sur 20 livres! Très moyen donc. Mais je suis quand même heureuse des lectures que j’ai pu faire car j’ai fait de belles découvertes, comme vous pourrez le constater en suivant les liens de mes chroniques. Certains m’ont plus plu que d’autres, mais je vous les conseille tous 🙂 A très vite pour de nouvelles lectures (et challenges peut-être 😉 )

La Reine des Lectrices, d’Alan Bennett

Mon challenge « PAL d’été » arrive à sa fin et, avec les SP arrivés en Août, je n’ai plus rien lu de cette PAL depuis un moment. Du coup je triche un peu et, en choisissant un des romans les plus courts de cette PAL, j’ai pu en terminer un de plus en deux jours seulement. Le score final ne sera pas bien élevé mais ça en fait toujours un de moins dans la pile ! J’ai donc terminé ma lecture avant-hier du petit roman « La Reine des Lectrices », d’Alan Bennett, paru aux éditions Denoël.

34701825

Que se passerait-il outre-Manche si, par le plus grand des hasards, Sa Majesté la Reine se découvrait une passion pour la lecture? Si, tout d’un coup, plus rien n’arrêtait son insatiable soif de livres, au point qu’elle en vienne à négliger ses engagements royaux?

C’est à cette drôle de fiction que nous invite Alan Bennett, le plus grinçant des comiques anglais. Henry James, les sœurs Brontë, le sulfureux Jean Genet et bien d’autres défilent sous l’œil implacable d’Elizabeth, cependant que le monde empesé et so british de Buckingham Palace s’inquiète : du valet de chambre au prince Philip, d’aucuns grincent des dents tandis que la royale passion littéraire met sens dessus dessous l’implacable protocole de la maison Windsor.

Ca faisait longtemps que je l’avais repéré et je ne suis pas déçue de ma lecture ! J’ai même beaucoup aimé ! Mais plutôt qu’un roman, je dirais qu’on lit ce livre comme une nouvelle, une sorte de « farce » : c’est léger, drôle et en même temps ça attire l’attention sur le pouvoir des mots et de la lecture.

J’ai beaucoup aimé l’esprit de l’auteur et le ton adopté, à la fois sérieux et ironique : un ton et un humour très british, en fait. J’ai beaucoup aimé cette fiction qui fait un peu entrer dans les coulisses de la monarchie anglaise, et l’idée d’écrire un roman du point de vue de la reine était audacieuse. Il est vrai que la reine d’Angleterre est une figure symbolique, un personnage tellement public qu’il en devient une image plus qu’un être humain. Il était très intéressant de poser la question de l’humanité de la reine et de ses failles, que son goût soudain pour la lecture va révéler. C’était vraiment une expérience à la fois curieuse et savoureuse de s’imaginer dans la tête de la souveraine. Et bien sûr, sa découverte de la lecture est également très bien amenée : ses lectures au hasard, ses opinions sur les auteurs, sa préférence pour Proust et l’influence de ses lectures sur ses fonctions de monarque.

En bref, un roman audacieux et drôle, tout en humour british, qui pose des questions intéressantes à la fois sur les fonctions de la reine d’Angleterre et sur le pouvoir de la lecture. Je le recommande chaudement !

Score: 8/20 de ma PAL d’été

Book Haul – Juillet 2015 bis

Bon, avec la réception d’aujourd’hui (aux éditions Gulf Stream ✨) je ne résiste pas à l’envie de vous présenter mes dernières acquisitions livresques!

On commence donc par les services de presse qui font leur retour dans ma PAL en cette fin de mois:

20150727_183436

Trois titres qui me font énormément envie! (Les deux des éditions l’Archipel se sont vraiment fait désirer en plus!)

Je vous laisse admirer Là Où Tombent Les Anges, de Charlotte Bousquet, dont la tranche a joliment été colorée en bleu ⭐

20150727_183544

On continue avec des gains-concours que j’ai eu la très grande chance de gagner grâce à Proxyfny, Sego Pampoune… 

20150727_183632

…et Rebecca (voir ci-dessous). Encore merci à elles qui ont apporté ces belles choses dans ma PAL ❤

20150727_183727

Mes marque-pages préférés sont clairement ceux de Scrinéo et celui du Livre de Perle, tous trois étant des titres qui me tentent beaucoup!

On finit avec un achat, un seul, d’occasion, qui m’a tapé dans l’oeil dans un vide-grenier. La couverture, la maison d’édition et le résumé – dans cet ordre – m’ont immédiatement interpellée. Bon, la mauvaise nouvelle c’est que j’ai découvert après que c’est un tome 2 – le tome 1 étant L’Éternéant. Donc avis à ceux qui connaîtraient cette saga: peut-on lire le tome 2 sans avoir lu le premier tome? :-/ Au pire, je serai obligée de m’acheter un autre livre! 😀

20150727_183653

Voilà pour ce Book Haul! Les SP viennent donc se rajouter aux livres que je dois/veux lire cet été. Ce qui revient confirmer que je n’arriverai jamais à lire tous les livres de ma PAL d’été perso, mais OSEF. Je vais juste lire tout ce que je peux et y prendre un max de plaisir 😛

Soleil Brisé, de M.O. Walsh

9782749924915

À Bâton-Rouge, en Louisiane, la vie est paisible en cet été 1989. Le lycée est fini et le narrateur, quatorze ans, va enfin passer ses journées à observer Lindy Simpson, sa jolie voisine d’en face – d’un an son aînée – à qui il voue une passion obsessionnelle depuis son enfance. Sa vue imprenable sur la fenêtre de la chambre de Lindy lui permet d’épier tous ses faits et gestes.

Jusqu’à ce soir terrible où tout bascule. Lindy est victime d’une agression brutale en rentrant chez elle. Elle ne reconnaît pas son violeur et la police interroge quelques suspects, dont le narrateur, mais ne trouvera jamais le coupable.

Par qui Lindy a-t-elle été agressée dans ce quartier familial si paisible ? Pourquoi, soudain, certains des habitants semblent-ils avoir des choses à cacher ? Et pourquoi le narrateur, trente ans plus tard, raconte-t-il cette histoire avec un sentiment de culpabilité ?

Je viens tout juste de finir Soleil Brisé, pour lequel j’avais participé à un concours sur un coup de tête. Le résumé, la couverture bizarre et la chronique de Bulle de Coco ont su me convaincre presque instantanément de l’intérêt de ce livre. J’ai eu la chance de gagner le concours et je me suis plongée dans ce roman le jour-même de sa réception – fait rarissime ! Eh bien je ne regrette vraiment pas d’avoir suivi mon impulsion.

J’ai découvert un livre superbe, atypique… à la fois beau, triste, nostalgique et en même temps juste, émouvant et optimiste malgré tout. Plein de qualificatifs me viennent en tête, pêle-mêle, sans doute parce que le livre m’a fait passer par plusieurs émotions très différentes. Dans cette lecture on ressent de l’angoisse, de la gêne mais aussi de l’empathie, de l’espoir, de l’amour presque.

Ce livre est une très belle découverte ! Le narrateur a une voix bien particulière et l’auteur une plume qui nous entraîne dans son flot de souvenirs, et malgré des digressions parfois nombreuses on suit ces images avec plaisir, bercés par cette ambiance parfois un peu lourde et étouffante sous le soleil de Louisiane.

On est constamment tenus en haleine par le mystère autour de la culpabilité du narrateur car on ne sait vraiment d’où elle vient – mystère élucidé dans les deux derniers chapitres.

On admirera aussi avec quelle justesse l’auteur s’immisce dans les pensées d’un enfant puis d’un adolescent. L’innocence à la fois naïve et égoïste des enfants, les idées qu’on se fait parfois, les peurs et les culpabilités qu’un adulte pourrait considérer comme ridicules et qui pourtant nous dévastent, l’inquiétude des parents, leur culpabilité à eux mêlées à leurs angoisses et chagrins d’adultes que les enfants ne soupçonnent pas.

Finalement ce livre, au-delà de traiter de l’influence d’un drame sur la vie du narrateur, traite surtout de l’enfance et du passage parfois douloureux, souvent maladroit à l’âge adulte. Il traite de la vie, en fait.

En bref, un très beau premier roman : à la fois étouffant (surtout à cause de cette chaleur apparemment accablante en Lousiane), angoissant, triste mais subtil, intelligent, émouvant et optimiste. C’est étrange d’associer tous ces adjectifs mais ce livre est tout à la fois. De belles réflexions sur le passage de l’enfance à l’âge adulte, et une magnifique conclusion sur l’amour que les parents portent à leurs enfants. Je ne saurais dire si ce roman est un coup de cœur car j’ai sans doute besoin de me remettre un peu de mes émotions, mais c’est incontestablement un superbe roman que je vous conseille vivement ! (Et mention spéciale pour l’atmosphère très bien rendue !)

PS: Je vous invite bien sûr à aller lire la chronique de BulledeCoco – sans qui je n’aurais jamais lu ce livre – car je me rends compte en la relisant maintenant qu’on n’a pas retenu les mêmes choses de notre lecture. Comme quoi, chaque lecture et chaque ressenti est unique!

Score: 5/20 de ma PAL d’été