Nos Faces Cachées, de Amy Harmon

Impression

Je cède à la « pression » de la blogosphère : après tant et tant d’éloges et de coups de cœur en pagaille qui ont accompagné la sortie de ce roman, j’ai décidé de tenter ma chance moi aussi quand j’ai trouvé par hasard le livre dans une bouquinerie. Oui vous vous rendrez vite compte que la plupart de mes achats livresques sont des occasions – mais peu importe. Ce qui importe vraiment, c’est que, tout juste après avoir gagné L’Infini + un de Amy Harmon en concours, je suis donc tombée sur Nos Faces Cachées. Je termine à l’instant ma lecture.

making-faces-teaser1

Pour commencer cette chronique je dois dire qu’au départ c’était mal parti. Déjà j’apprécie de moins en moins le YA – c’est vrai que c’est un genre qui réserve parfois de belles surprises… mais pour combien de tristes déceptions?? De plus, les romances et moi… ça colle moyennement. Enfin les premiers chapitres m’ont refroidie: une fille on-ne-peut-plus-ordinaire qui aime en secret la star de son lycée et s’occupe à plein temps de son cousin handicapé… On a sans doute déjà vu plus original. Et le coup du cousin handicapé, puis du mec qui s’engage à l’armée et revient en miettes… BONJOUR LE PATHOS. J’ai un vrai problème avec les romans qui se vautrent dans le pathos. Prenez Nos Etoiles Contraires: a-t-on déjà eu idée d’une intrigue plus larmoyante que deux adolescents cancéreux qui tombent amoureux?? Ce livre, bien que sympathique en lui-même, m’avait complètement laissée de marbre. A trop vouloir faire pleurer le lecteur, j’étais restée hermétique. Mais là, force m’est de reconnaître que, malgré mes a priori, et un début un peu froid (en ce qui me concerne)… j’ai fini par me laisser avoir et par être très émue. Autant j’avais trouvé les personnages de Nos Étoiles Contraires beaucoup trop parfaits pour être crédibles, autant là j’ai trouvé que les personnages sonnaient plus juste. Et évidemment, je ne peux pas vous cacher que j’ai adoré Bailey et son humour – qui me serrait le coeur à tous les coups.

Bon, la fin est un peu gnangnan et au final je trouve que le roman aurait pu aller plus loin dans les thèmes abordés (les traumatismes de la guerre, le deuil, la lutte contre le temps…) – je trouve que ça va un peu vite disons – il n’empêche que c’est pas si mal! J’ai passé un bon moment de lecture et j’ai été très touchée par Bailey et son histoire (beaucoup plus que par l’histoire d’amour en fait): il m’a faite rire et presque-pleurer aussi. Pour conclure, je n’ai pas eu de coup de coeur (comme quasiment tout le monde!) mais j’ai ressenti des choses pendant ma lecture et ça me suffit pour dire que c’était une bonne lecture 🙂

PS: ne me jetez pas de pierres pour ce que j’ai dit sur Nos Étoiles Contraires!

Si, si j’ai un coeur, je vous assure!

After – Saison 2, d’Anna Todd

Ok, nous sommes le 22 Octobre. Ça va bientôt faire un mois que je me suis lancée mon Challenge SFFF et presque 2 mois que j’ai de nouveau des services de presse qui arrivent régulièrement dans ma boîte aux lettres… et qu’est-ce que je fais? Je me lance dans des lectures qui n’ont absolument RIEN A VOIR avec ce que je devrais lire. J’ai redécouvert la magie de ma liseuse par hasard et… je n’arrive plus à m’en décoller. J’avais oublié toutes ces merveilleuses idées lectures qui sommeillaient dedans, je l’avais laissée de côté depuis des mois et des mois, quasi-oubliée… et là je n’arrive plus à m’en défaire. Tous ces ebooks, tous ces romans qui me font de l’œil. Je ne résiste pas… C’est comme ça qu’on en arrive à aujourd’hui: après avoir dévoré le tome 1 d’After, d’Anna Todd, je viens de dévorer le tome 2 dans la foulée. (Pff, comme si j’avais que ça à faire hein!)

couv39944646

Alors, entre temps, j’ai eu le temps de visionner rapidement la vidéo de Nine qui parle de la saga. Alors je n’ai pas tout écouté car j’avais un peu peur d’en apprendre trop… Mais j’en avais retiré plusieurs choses: 1) il semble qu’on soit nombreux (nombreuses surtout) à avoir la même vision de cette saga (pas originale, très cliché mais addictive) et 2) Hardin est trop frustrant!!!

Bon. Sur ce, je me suis lancée dans le tome 2…

Eh bien, maintenant je peux vous dire que moi aussi je trouve ça trop frustrant! En fait, ce qu’on pense qui va arriver arrive… Hardin revient en suppliant Tessa de le pardonner, qu’il l’aime pour de vrai et bla bla bla… Elle finit par le reprendre et à partir de là, il commence à faire le con. Il jure de s’améliorer puis il fait une connerie, Tessa s’en va en pleurant, puis il revient à genoux la supplier de le reprendre, ce qu’elle fait… jusqu’à ce qu’il refasse une connerie. Bref, on en revient à ce schéma bateau qui finit par être assez lassant en fait. Quand je pense qu’il y a encore 3 tomes derrière ça… je me dis que je vais m’arrêter là. De toute façon, on sait très bien comment tout ça va finir. Après maints et maints allers-retours, Tessa & Hardin vont sans doute finir par se marier et être enfin heureux ensemble. Je ne suis pas sûre d’avoir envie de me « taper » encore trois gros pavés pour savoir ce que je sais déjà. Ou alors pas tout de suite. C’est une lecture sympa dans le genre « détente » mais je crois que j’ai beaucoup trop de livres, bien meilleurs, à lire dans ma PAL pour perdre encore du temps avec Tessa & Hardin. 

En bref, je ne retire pas ce que j’ai déjà dit sur cette saga dans le sens où j’ai passé un bon moment de lecture avec cette saga très addictive (il est difficile de lâcher le livre quand on est lancé dedans!) mais ça devient assez vite lassant dans la répétitivité du scénario classique: je t’aime-je t’aime plus-je t’aime-je t’aime plus… Je vais donc gentiment passer à d’autres lectures – car j’en ai encore tellement qui me tendent les bras! Je vous dis à très vite donc 🙂

After – Saison 1, d’Anna Todd

Lecture complètement spontanée, imprévue… Je me suis lancée il y a quelques jours dans un roman qui « traînait » dans ma liseuse et qui m’intriguait depuis un moment. J’étais désoeuvrée, je n’avais que ma liseuse avec moi (et pas mes romans papier)… J’ai failli choisir un roman de zombie pour finalement me rabattre sur… After, d’Anna Todd. Et paf, ça fait des chocapic je suis tombée dedans.

Honnêtement, je ne m’y attendais pas du tout. Je me suis lancée dans les premières lignes sans rien attendre de ce roman et j’ai tout de suite été accro. Alors, pour rappel, le résumé… 

Tessa, une jeune fille qui semble parfaite en tous points (amour, étude, famille) entre à la fac. Son avenir semble tout tracé jusqu’à ce qu’elle tombe sur Hardin, un bad boy qui va lui faire tourner la tête.

Ils sont opposés à tous les niveaux (du moins, c’est ce qu’ils pensent), pourtant, une relation destructrice va naitre entre eux, les poussant chacun à se « révéler » sous différents profils.

Alors ok, ok. On sera tous d’accord pour ne pas se voiler la face: le pitch est on ne peut plus banal dans les romances YA ou NA. Le mec bad-boy, tatoué et piercé qui vient chambouler la vie de cette jeune étudiante innocente, super forte à l’école, une miss-parfaite vierge qui se réserve pour sa nuit de noces avec son petit-ami parfait aussi… Et qui va finalement plaquer le petit-ami parfait pour tomber dans les bras du mauvais garçon pas si mauvais tout compte fait. C’est juste qu’il est incompris et mal-aimé …bla bal bla. Bon, j’arrête le cynisme mais il faut reconnaître qu’on a déjà vu tout ça mille fois. (Enfin, un peu moins en ce qui me concerne vu la rareté de mes lectures dans ce genre)

Autre gros bémol – mais ce sera le dernier, promis – tout ça fait beaucoup penser à Fifty Shades. Mais genre beaucoup. Tessa est comme Anna, gentille, innocente, elle se fait dévergonder et est elle-même surprise d' »aimer ça », elle se fait recruter en stage dans une maison d’édition, boulot qu’elle doit plus ou moins à son chéri bad-boy qui s’avère être méga friqué et qui veut toujours tout payer lui. Sans parler de la possessivité d’Hardin, ses sautes d’humeur et son sombre passé. Mmmph.

Donc. Nous avons un pitch on ne peut plus banal, sûrement très inspiré de Fifty Shades et, pour couronner le tout, dont le héros bad-boy, Hardin, serait inspiré de Harry de One Direction. 0_0

Harry-Styles-The-Official-Annual-2013-one-direction-32588341-1225-1600

Eh bien, figurez-vous que malgré tout ça, j’ai dévoré ce roman et j’ai passé un excellent moment! On dévore ce roman de manière quasi-boulimique, comme quand j’ai découvert Pretty Little Liars. C’est plus fort que moi, j’enchaîne et j’enchaîne…

Et pourtant, on pourrait trouver ce roman assez creux car relativement répétitif. Grosso modo Tessa et Hardin n’arrêtent pas de se chercher, se trouver et se jeter, puis se retrouver et recommencer. Et pourtant, on n’a pas cette impression car toute cette relation semble vraisemblable. Les sentiments de Tessa, les moments purs chargés de tendresse et d’amour tout comme les disputes, toutes violentes qu’elles sont. En fait, tout ce chaud-froid m’a beaucoup fait penser à ma relation perso avec mon chéri – mais j’imagine que tous les couples ont plus on moins des jours « chauds » et des jours « froids » si je puis dire. Il n’empêche que tout ça m’a bien parlé… Malgré le cliché géant que constitue cette histoire.

En fait, comme quand j’ai lu Respire, de K. A. Tucker, cette lecture m’a fait beaucoup de bien. Elle m’a bien emportée et m’a complètement vidé la tête. Il n’y a pas besoin de réflexion, ou de concentration… Il n’y a qu’à se laisser porter sans se poser de questions…ce qui est très facile et vraiment agréable. Pour vous dire, ce livre assez conséquent m’a tenu à peine trois jours (dont deux jours travaillés)… et deux fois je me suis couchée vers 1h du matin alors que je travaillais le lendemain, simplement parce que je n’arrivais pas à lâcher ce roman.

9w6xhzz

Pour ce qui est de la fin, j’avais senti la « montagne » arriver depuis un moment. En fait, je m’attendais même à pire… ce qui fait que j’ai été presque déçue de cette révélation finale. Presque. Car malgré le fait que je m’attendais à quelque chose de ce genre, et donc malgré la prévisibilité de ce retournement de situation, je n’ai qu’une envie là tout de suite maintenant: entamer le tome 2 – car oui, j’ai déjà le tome 2 dans ma liseuse (et même les suivants!!). Mais ce ne serait clairement pas raisonnable. Pour vous donner une image, ce roman c’est comme un panier de bonbon à la disposition d’un gourmand. Il est impossible de s’arrêter avant d’avoir fini le panier. Quand je vous parlais de boulimie…

Ma prochaine mission est donc de résister au tome 2. Au moins pour quelques temps, quelques jours? Avec mes derniers SP et mon dernier challenge SFFF, ce n’est vraiment pas le moment de craquer pour une saga numérique de 5 tomes. Allô quoi.

En attendant, After est une très bonne surprise. Ça manque clairement d’originalité et d’audace mais qu’est-ce que ça se lit bien! Une super lecture détente, idéale pour se vider la tête et décompresser!

Ten Tiny Breaths Tome 1 – Respire, de K. A. Tucker

ten_ti10

Encore un livre de gain concours reçu il y a un moment déjà, que je n’avais pas encore pris le temps d’ouvrir. Quand je me suis constitué une PAL d’été, j’ai décidé que c’était le moment. Je me suis donc plongée dans cette lecture immédiatement après L’Histoire Épatante de M. Fikry, et c’est tout juste si j’ai relu le résumé avant de l’entamer. Je n’avais donc pas vraiment d’attentes sur cette histoire… et autant vous le dire tout de suite, j’ai été agréablement surprise!

Il s’agit d’une sorte de romance YA voire New Adult, comme on en trouve des tas, et je vous avoue qu’habituellement ce n’est pas mon genre préféré, loin de là. Mais là, ça a carrément fonctionné. Je ne saurais trop dire pourquoi car, d’un point de vue objectif, le roman n’a rien de vraiment original. Une jeune fille, profondément marquée par un drame antérieur à l’histoire, qui arrive dans une nouvelle ville et retrouve une sorte de bonheur auprès d’un mec hyper sexy, charmant et tout et tout. Bon ok, je vous ai fait un résumé grosso modo, mais vous voyez l’idée.

Bon on se doute assez rapidement qu’il y a quelque chose de pas clair avec Trent (le fameux mec hyper-charmant-hyper-sexy), mais j’avoue que la révélation à son propos m’a surprise et, par conséquent, m’a bien plue. D’autant que cette romance a quand même un côté sombre et réaliste avec son focus sur les TSPT (aka Troubles de Stress Post-Traumatique). Alors évidemment, on retrouve pas mal de clichés, mais j’ai trouvé que certains aspects de ce roman étaient plus subtils que prévus.

Après j’ai aussi le sentiment que ce roman est arrivé dans mes lectures précisément au bon moment. Comme le dit justement M. Fikry dans son Histoire Epatante : « Parfois les livres attendent le bon moment pour nous trouver. » J’avais besoin de ce genre de lecture, c’est ce que je voulais, et je me suis régalée même si ce n’est pas un chef d’oeuvre et même s’il ne restera pas forcément dans ma mémoire longtemps.

En bref, un roman vraiment très agréable, qui est arrivé dans mes lecture précisément quand j’en avais besoin, et qui m’a fait passer un très bon moment. Sans doute pas un chef d’oeuvre, ni même une romance YA originale, mais je l’ai dévoré et je me suis régalée. Que demander de plus?

Score: 4/20 de ma PAL d’été

Outlander, intégrale 1 – Le Chardon et le Tartan, de Diana Gabaldon

IMG_20150526_091233

Ce livre…

Attention gros pavé ! (Je parle de ma chronique, pas du livre, qui est d’une épaisseur correcte).

Pour la petite histoire, je me le suis acheté à la fin du mois dernier et je me rends compte que j’ai complètement zappé de vous le présenter en Book Haul alors que c’est sans doute mon achat livre le plus génial de ces derniers mois ! En effet, cela faisait plusieurs mois que je « fantasmais » sur ce roman, à cause de tout les remous qu’il a soulevés sur la blogo et plus particulièrement à cause de ShadesofWrong qui a su me convaincre comme personne. J’allais donc en ville, un jour de fin Avril dernier, en me demandant si j’allais finalement craquer et passer à la Fnac me l’acheter pour 16€. Et tout en ruminant ma décision-hésitation, mes pas me conduisent comme par hasard jusqu’à ma librairie d’occasion chouchoute. Je consulte les livres rapidement et trouve très peu de nouveautés si ce n’est aucune. Je suis sur le point de tourner les talons et de repartir quand je le vois. Avant même que l’info soit montée à mon cerveau, ma main s’est emparée du livre. Je regarde la couverture, la quatrième de couverture, l’étiquette du prix (2€ !!), je le tourne et le retourne… mais oui ! Ouiii ! Je viens de tomber sur Outlander, le tome 1, ce livre que je me retiens d’acheter depuis des mois, ce livre qui me fait tellement envie, ce livre que j’étais à un cheveu d’acheter ce jour-là. Je suis donc allée payer mes deux euros symboliques avec un grand sourire bien con sur le visage… et j’ai mis tout le reste de la journée à réaliser ma chance. Bon ça fait un peu exagéré, mais c’est comme si ce roman attendait son heure, m’attendait moi !

Comme je vous l’avais annoncé, j’ai très peu lu pendant ce mois de Mai, mais je peux vous dire que je n’ai pas résisté à la tentation. Aussitôt acheté, je me suis plongée dans Outlander presque malgré moi.

Que vous dire sur ce roman ? J’ai adoré cette lecture, et j’ai bien envie de le classer parmi mes coups de cœur, malgré un ou deux petits défauts minimes. Je ne sais si je peux le mettre dans mes coups de cœur à cause de ces petits défauts mais j’imagine qu’en matière de coups de cœur, il n’y a pas de règles non ?

J’ai aimé de nombreuses choses dans ce roman. La situation initiale, le retour dans le temps à travers le cercle de menhirs, l’Ecosse, les écossais, les MacKenzie, le côté médecine naturelle, les us et coutumes un peu archaïques, le personnage de Jamie bien sûr, le contexte historique très intéressant. Ma seule réserve concerne *SPOILER* la facilité avec laquelle Claire s’éprend de Jamie et couche avec lui sans arrière pensée. Je trouve qu’elle oublie bien trop vite son mari Frank et sa loyauté envers lui. Alors certes, elle est coincée dans ce monde, elle trouve du réconfort auprès de Jamie mais elle agit presque comme si elle était libre de tout engagement alors que ce n’est pas le cas. C’est tout juste si elle proteste un peu quand on essaie de la marier de force. Bon je vais peut-être faire vieux jeu mais j’ai trouvé sa vertu un peu légère et ça m’a dérangée. J’ose penser que si j’avais été à sa place, je n’aurais pas si facilement balayé le souvenir de mon mari ! *Fin de SPOILER* C’est donc le seul élément qui m’a vraiment dérangée dans cette histoire et c’est dommage car autrement je l’aurais sans doute trouvée parfaite.

Bref, malgré cette petite ombre au tableau, j’ai adoré me plonger dans ce roman et j’ai vraiment hâte de lire la suite ! Je vous recommande Outlander !

Je rajoute ce livre au 2015 Reading Challenge de Popsugar dans la catégorie suivante:

✔ A book set in a different country
.
10906451_613545512106612_7981170696396259077_n