C’était la semaine où…(#7)

  • chéri et moi n’avons travaillé que 4 jours, héhéhé
  • j’ai commandé et récupéré le cadeau d’anniversaire de mon amie Eirilys ❤ (je n’en dévoilerai pas plus pour l’instant car je ne l’ai pas encore offert!)
  • j’ai pas franchement bien mangé les midis de cette semaine, très peu anticipé mes repas. Donc sur 4 jours, 2 « mauvais » repas. Bof bof comme score.
  • je suis tombée par hasard sur la suite et fin de la trilogie La Tapisserie de Fionavar, de Guy Gavriel Kay, exactement dans la même collection introuvable que le tome 1 que je m’étais acheté d’occasion. Tomes 2+3 à 6€ et je complète ma trilogie!

  • j’ai parlé politique avec ma collègue-partenaire de travail: c’était à la fois amusant (car elle n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense haut et fort à tous ceux qui lui passent sous le nez) et intéressant de par sa position à laquelle je ne m’attendais pas. D’autant qu’elle a le point de vue d’une « étrangère » vivant en France.

  • j’ai vécu un moment un peu « douche froide » quand j’ai dit à ma chef que je ne me sentais pas de faire les heures supplémentaires qu’elle me demandait vendredi. Elle m’a pris de haut, a prétendu m’avoir prévenu (oralement) lors de notre entretien d’embauche (de fin décembre)(alors que mon contrat prévoit une durée de travail hebdo de 35h)… et au final je n’ai pas eu le choix. J’en ai marre de ces jobs d’accueil où se faire exploiter est pris pour acquis par les employeurs et où souhaiter un minimum de vie de famille est une hérésie. Je n’en peux plus des jobs d’accueil… Franchement. À la base je n’ai pas fait un Master pour finir hôtesse d’accueil. Si c’est là dedans que je voulais atterrir, j’aurais juste fait un BTS, grand max. Et pourtant ça fait 5 ans que je ne fais QUE ça. Que je ne trouve rien d’autre. La vie active, le marché du travail m’ont tellement déçue… Je vous avoue que quand j’y pense ça m’envoie vraiment au fond du trou.
  • j’ai donc assumé une journée de 8h-18h toute seule à l’accueil pour terminer la semaine en beauté. Heureusement que c’était les vacances scolaires, et donc un peu plus calme qu’en temps « normal ».
  • une bonne amie de classe préparatoire m’a recontactée pour me dire qu’elle revenait vivre dans la région et qu’elle souhaitait me revoir! Ça m’a fait super plaisir d’avoir de ses nouvelles et j’ai trop hâte de la revoir!!

(et en même temps je me sens tellement nulle quand je vois que mes amies ont réussi professionnellement quand moi je ne fais que patauger dans des CDD de merde. J’ai toujours ce pincement au coeur, cette comparaison que je fais presque malgré moi et qui me fait un peu mal)

  • j’ai été gâtée en réceptions diverses dans ma boîte aux lettres! Je suis trop fan 😍

Des chaussettes toutes mimi (les premières d’une longue série à venir) et un très beau SP que je n’osais espérer!

Deux autres SP: celui des éditions Denoël que j’attendais de pied ferme et celui des éditions de La Table Ronde que je pensais ne jamais recevoir!

  • ma voiture a frôlé la panne, a été sauvée in extremis,… puis est VRAIMENT tombée en panne le lendemain. Ce moment bien flippant quand tu démarres et que tu tournes la clé…dans le vide et le silence. 😖 (Et non, ce n’est apparemment pas la batterie) Je m’inquiète beaucoup et j’ai hâte qu’un garagiste vienne voir lundi si c’est grave ou pas. (D’après mon papa ça sent mauvais, ça sent la réparation plus chère que la voiture elle-même…😰)
  • mes parents et mon frère sont venus à la maison dimanche. Chose rarissime, encore plus rarissime si mon frère nous honore de sa compagnie. J’ai pu offrir à ce dernier son cadeau d’anniversaire, conservé au chaud depuis un mois, et on a tous passé un bon moment, plein de bonne humeur et tout en simplicité!
  • on a enfin fixé une date pour notre repas indien avec mon amie Eirilys et son chéri. Après le repas japonais qu’ils nous avaient cuisiné chez eux, cette fois c’est nous qui mettons la main à la pâte pour leur faire déguster nos préparations indiennes.
  • on a enfin pu voter pour le premier tour des élections présidentielles… et obtenu le résultat dans la foulée. Voilà voilà. No comment en ce qui me concerne. Chacun ses opinions. (Cela dit les débats suscités sur Twitter sont intéressants)
  • j’ai échoué dans ma mission de venir à bout de Gagner la Guerre avant la fin de la semaine. La faute à un week-end très chargé. En vrai, cette lecture me régale (et j’ai vraiment hâte de vous en parler en détails)… mais je flippe grave d’avoir délaissé tous mes SP depuis presque 1 mois. La semaine prochaine devrait être la bonne puisqu’il ne me reste plus que 2 chapitres!🤞

Et vous, le bilan de votre semaine?

Janvier+Février 2017 – Bilan lectures

Parce que j’ai zappé le bilan de Janvier je vous fait aujourd’hui mon bilan 2 en 1 sur les deux premiers mois de l’année.

On peut dire que l’année commence plutôt bien niveau lectures, malgré un ralentissement radical en février – travail oblige.

12 livres lus

depuis début Janvier

Dont pas moins de 7 COUPS DE COEUR 😱😍

Le premier coup de coeur de l’année se révèle être un roman qui sort un peu de ma zone de confort (aka les littératures de l’imaginaire), un roman entamé sur un coup de tête après avoir lu un bilan de MyPrettyBooks:

71jkcmtrq7l

L’histoire de deux cousines cubaines qui s’aiment comme des soeurs et qui, à l’aube de la révolution, vont se retrouver séparées: l’une va émigrer aux Etats-Unis et l’autre rester sur place. Une histoire très forte et très émouvante. (Ma chronique)

La majorité des autres coups de coeur vont tout de même bien refléter mes préférences en matière de genre: mon coeur bat pour la fantasy, c’est comme ça.

fantasy-janv-fev

J’ai d’abord commencé par craquer et replonger avec délice dans une valeur sûre: l’univers de Robin Hobb dans Les Aventuriers de la Mer, intégrale 3 (la dernière, snif!). Rien de plus à dire d’autre que ce que j’ai déjà dit mille fois, ces bouquins sont juste parfaits. Je me suis régalée et j’ai savouré chaque page, chaque phrase 💕

J’ai aussi brièvement replongé dans l’univers du Demi-Loup de Chloé Chevalier grâce à un petit recueil: Fleurs au Creux des Ruines. J’ai adoré même si ça m’a frustrée de ne pas encore avoir le dernier tome de la trilogie – que j’attends de pied ferme!

Ensuite, pour faire bonne mesure avec mon récent challenge des « fins de séries » (tout est expliqué ), j’ai repris la trilogie du Magicien Noir de Trudi Canavan. Autant le premier tome m’avait paru un peu superficiel voire simpliste, autant j’ai passé un SUPER moment avec les deux derniers tomes que j’ai avalés à la suite sans remords. Et hop une saga de plus de terminée!

Enfin, j’ai pris le temps de me poser avec Source des Tempêtes qui m’intimidait et me faisait très envie à la fois. J’ai bien fait de me lancer car j’ai très vite été conquise, que ce soit par le style ou l’univers. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures de Cerdric et Ceredawn

Et pour finir avec les coups de coeur, mon dernier en date est, comme le premier de l’année, issu d’un genre auquel je ne pensais pas pouvoir mettre de coup de coeur.

cvt_la-verite-sur-laffaire-harry-quebert_995

La Vérité sur l’Affaire Harry Québert, de Joël Dicker, est une sorte de romain contemporain-thriller-enquête auquel j’ai accroché de la première à la dernière page. Une lecture qui, au delà d’être très prenante, s’est révélée aussi très surprenante par plusieurs aspects: que ce soit dans la forme (mise en abîme, réflexion sur l’écriture) que dans le fond (retournements de situation à n’en plus finir!). Chapeau l’auteur!

Tilt

Pour ce qui est des autres lectures, trois belles découvertes avec un livre pour enfant à la fois poétique, original et amusant inspiré des contes des milles et une nuits, L’Odalisque et l’Éléphant, et aussi une nouvelle tentative pour sortir de mes sentiers battus habituels: les deux premiers tomes de Kasane, un manga chaudement conseillé par Saefiel.

belles-decouvertes

Tilt

Je finis le bilan avec seulement deux petites déceptions: En Attendant Bojangles, acclamé par tout le monde, que j’ai trouvé mignon, certes, mais sans plus. Et Les Papillons Géomètres, de Christine Luce – j’ai malheureusement fait un petit blocage avec le style.

bilan

Tilt

Dans l’ensemble un bilan très positif jusqu’ici (plus de la moitié de mes lectures ont été des coups de coeur, un ratio rarissime!) C’est aussi dû, je crois, à ma nouvelle résolution qui consiste à me laisser plus porter par mes envies au jour le jour, sans me restreindre à des PAL mensuelles ou saisonnières trop contraignantes. Si un matin je me lève avec l’envie subite de lire tel livre plutôt que tel autre, pourquoi m’en empêcher? 

Je vous souhaite à tous un bon mois de mars et de belles découvertes livresques! 😘

#SP71 – Fleurs au Creux des Ruines, de Chloé Chevalier

fleurs-au-creux-des-ruines

Premier tome: Véridienne

Deuxième tome: Les Terres de l’Est

Troisième tome à paraître: Mers Brumeuses

Près des forêts anciennes où chassent les premiers hommes, dans le roc des montagnes, on creuse les fondations des royaumes à venir. On y rêve de concorde, d’arts et d’amour, on y bâtit palais, ponts et destinées. Les siècles passent.

Ores vient la fin des temps, le sol tremble, la mer boue, et s’écroulent les cités qu’on croyait éternelles, en une pluie de poussière plus sombre que le jour. Mais des cendres renaît l’espoir, et s’amorce un nouveau cycle. Fleurs au creux des ruines nous conte l’histoire du Demi-Loup.

Quel superbe recueil que voilà. 4 nouvelles écrites par Chloé Chevalier, comme prélude à sa trilogie des Récits du Demi-Loup.

Je vous avais déjà parlé de ma découverte ravie du premier tome, puis de celle du deuxième tome qui n’avait fait que me confirmer que cette saga avait sa place parmi mes sagas de fantasy préférées. J’ai de ce fait énormément apprécié découvrir un beau matin dans ma boîte aux lettres ce petit livre préquel de la saga.

J’ai attendu le bon moment pour le lire… Et aujourd’hui était le bon jour.

Quel délice de retrouver le style et la plume de Chloé Chevalier, sa façon de décrire des paysages, des personnages… L’approche historique de son univers est vraiment savoureuse.

J’ai aimé chacune des nouvelles qui ont, en plus, l’avantage d’être présentées dans un ordre chronologique. Chaque nouvelle est parfaitement menée, avec un ensemble d’éléments parfaitement équilibré, et nous donne un aperçu, à la fois bref mais coloré, des racines de l’univers du Demi-Loup. Entre la plume raffinée de l’auteure, le tragique et la beauté des scènes décrites… le recueil prend des airs de conte, de légende, de genèse et nous laisse sur des notes d’espoir envers l’avenir.

Personnellement, le recueil a franchement réveillé mon envie de replonger dans cet univers et l’immersion procurée par les nouvelles m’a semblé bien trop brève.

Je n’ai plus qu’à museler mon impatience en attendant la sortie du troisième tome, Mers Brumeuses, dont nous connaissons déjà la magnifique couverture réalisée par Melchior Ascaride (tout comme toutes les autres couverture de cette saga).

demi-loup-tome-3-mers-brumeuses

Un seul mot: vivement!!

tumblr_mr4n4gauh21rmfdx5o1_500

frise

coup-de-coeur

Coup de coeur

Book Haul (orgasmique) Mai-Juin 2016

Oulala… Entre le cadeau du chéri, les trouvailles d’occasion inespérées, les chèques cadeaux de la Fnac (20€ tombés du ciel, je ne sais comment) et la petite dose de craquage, ce Book Haul est tellement dingue que j’ai l’impression que c’est Noël! Comme ces acquisitions me rendent HYPER heureuse, je ne pouvais pas manquer de vous les montrer. Et qui sait, ça incitera peut-être d’autres à craquer… CAR IL FAUT CRAQUER DE TEMPS EN TEMPS. Ça fait juste trop de bien. Bref. Avant qu’on commence à se poser des questions sur ma santé mentale, passons tout de suite aux photos des bijoux qui vont bientôt orner mes nouvelles bibliothèques…

20160622_131847

Quand j’ai appris que Manesh allait sortir en poche, j’ai tout de suite décidé qu’il me le fallait. Et bonheur, j’ai même réussi à le trouver d’occasion à 5€ à Gibert Joseph. C’est simple, je me suis jetée dessus quand je l’ai vu. Et pour l’Empire Ultime bah… c’est l’homme qui a voulu me faire un cadeau. Il m’a laissé choisir le livre de poche que je voulais. Le choix a été très dur vous vous en doutez mais j’ai fini par me décider pour mon premier Brandon Sanderson

20160612_142623

On continue avec des trouvailles d’occasion de folie, dénichées dans un vide-grenier. Qui eût cru que je trouverai autant de… beaux livres?! Y’a même du Robin Hobb dans la pile quoi! Et Glass Sword qui est quand même super récent pour apparaître dans un vide-grenier… 0_0

20160622_131648

Ah et je vous ai dit que j’ai eu ces 5 beaux livres pour la somme totale mirobolante de… 4€ ?

20160622_131903

Je termine avec ces 2 beautés parfaites. J’avais 20€ de la Fnac à dépenser. J’ai choisi Source des Tempêtes mais il ne faisait « que » 19,90€ donc j’ai complété avec un autre livre 😀 Ces 2 livres me faisaient tellement envie que maintenant que je les ai ça me fait tout drôle xD

Bref, mai et juin ont été impitoyables avec ma PAL mais… j’ai envie de dire tant pis! Ça m’a tellement réchauffé le coeur, réconfortée, apaisée (etc.) que ça en valait le coup. Tant de beauté dans ma PAL en si peu de temps, j’en sautillerais presque dans tous les sens. Je ne me lasse pas d’admirer mes nouveaux livres… mais je suis maintenant confrontée à un dilemme de taille: par quoi commencer?? Le délice d’avoir le choix entre plein de livres géniaux. *soupir satisfait*

Bon, c’est pas tout mais j’ai une PAL d’été à constituer et plein de lectures à planifier donc pas de temps à perdre. Je vous dis donc à très vite pour ma PAL d’été 😉

Le Vent de Feu #1 : Les Secrets d’Aramanth, de William Nicholson

9782070612512

Dans la cité d’Aramanth, chacun, homme, femme ou enfant, ne vit que pour les périodiques examens qui garantissent à l’individu bien-être matériel et promotion sociale en cas de réussite – ou le condamnent à la pauvreté et au mépris général en cas d’échec. Le jour où Kestrel se rebelle contre ce système, c’est toute sa famille qui est châtiée et humiliée… La jeune fille et son frère jumeau, Bowman, sont obligés de fuir Aramanth, à la recherche de la clef du mystérieux Chanteur de Vent, dont seule la voix pourrait restaurer le bonheur et l’harmonie dans la ville. Pour cela, il leur faudra affronter le pouvoir du terrible Morah…

Il y a de ça quelques temps, un bon moment en fait, je découvrais l’avis de Books & Socks sur la trilogie du Vent de Feu, de William Nicholson. Et j’étais surprise de découvrir pour la première fois cette saga dont je n’avais jamais entendu parler. Books & Socks ne tarissant pas d’éloges, j’avais été on ne peut plus intriguée d’être passée à côté pendant mon adolescence. Aussi quand je suis tombée sur la trilogie complète au vide-bibliothèque de ma ville, je n’ai pas hésité.

J’avais très envie de me lancer, et sur une impulsion (comme pour la plupart de mes choix de lecture) j’ai entamé le tome 1 la semaine dernière. Maintenant que j’ai tourné la dernière page de ce premier tome, je dois dire que je suis un peu sceptique.

D’une part j’ai beaucoup aimé l’univers. C’est assez étonnant de voir le genre d’idées développées dans ce livre, des idées qu’on retrouvera plus tard dans Divergente ou Hunger Games. Alors que personne n’a vu passer les Secrets d’Aramanth, tout le monde a acclamé Hunger Games et Divergente alors qu’à l’évidence aucun des deux n’avait écrit quelque chose d’inédit. Mais je dis ça je dis rien. Et puis il faut bien que je reconnaisse avoir adoré ces deux sagas dystopiques. Mais revenons à nos moutons.

Le Vent de Feu nous introduit dans un univers dystopique original pour l’époque, riche d’un imaginaire foisonnant, avec de belles idées défendues par nos personnages principaux, Kestrel et Bowman. Je pense clairement que le public visé par l’auteur était plus jeune que celui de Hunger Games ou Divergente. Alors que HG et Divergente s’adresse selon moi aux 15 ans et plus, le Vent de Feu semble plus s’adresser aux 10-15 ans. Cela étant, je trouve judicieux la façon dont l’auteur amène des thèmes tels que la liberté de penser, l’amour, la compassion, l’humilité ou la générosité. D’ailleurs puisqu’on parle de compassion et de génrosité, j’ai été très touchée par le personnage de Mumpo et par le regard que lui portent les jumeaux, un regard qui va évoluer et prouver qu’il ne faut jamais juger les gens avant de les connaître.

D’autre part j’ai globalement bien apprécié les aventures vécues par les jumeaux. Le schéma est très classique : la quête d’un objet magique sensé délivrer le peuple d’Aramanth… Mais les aventures sont sympathiques. Certaines m’ont plus plues que d’autres bien sûr (le peuple de la boue, les noix de gadoue, les Vieux Enfants…) mais l’ensemble reste agréable.

Toutefois, ce qui me rend sceptique est la façon dont la fin nous apporte très peu de réponses ! Je suis assez frustrée de ne pas en avoir appris plus. Déjà, qu’est-ce que le Morah ? Quel type de puissance est-ce ? D’où vient-il et pourquoi voulait-il tenir le peuple d’Aramanth en laisse ? Et qu’est-ce que le Chanteur de Vent ? Pourquoi a-t-il été mis là ? Et cet Empereur ? Depuis quand était-il enfermé ? D’ailleurs, pourquoi était-il enfermé ?

En bref, j’ai bien aimé ce premier tome et l’univers développé : les éléments dystopiques, les aventures vécues par les jumeaux, les valeurs soulignées par l’auteur… Toutefois je suis déçue de ne pas avoir eu d’explications quant aux grands éléments de cette histoire : le Morah, la Chanteur de Vent, l’Empereur. Je réserve donc mon avis jusqu’au tome suivant car j’ai besoin de savoir si mes questions trouveront un jour leurs réponses !