SP#79 – DESTINations, Anthologie des Imaginales 2017

Ne lisant que très peu de nouvelles dans mes lectures mais curieuse de revenir à cette forme littéraire après 2 coups de coeurs notables (Une Vie à coucher Dehors, de S.Tesson et Fleurs au Creux des Ruines, de C.Chevalier), j’ai bien sûr repéré dès sa parution l’Anthologie des Imaginales 2017, livre emblème de ce Festival qui me fait rêver. Des nouvelles de SFFF, que demander de mieux quand on connaît mes goûts??

Je remercie donc les éditions Mnemos qui ont accepté de m’envoyer ce livre, qui en plus d’appâter le lecteur par sa belle liste d’auteurs reconnus (ou en voie de le devenir), a l’avantage non-négligeable de ravir l’oeil avec sa magnifique couverture, une illustration de Julien Delval (présenté ICI) tirée de l’affiche du festival. 

J’ai donc décidé de vous donner mon avis par nouvelle, dans l’ordre de lecture (un ordre qui a fini par se calquer sur celui du sommaire, j’en suis consciente).

DESTINS

  • Bucéphale au coeur des Ombres, de Aurélie Wellenstein

J’ai beaucoup aimé le thème de cette nouvelle (chevalier en croisade et démon caché), elle aurait pu être géniale mais… je crois que je n’ai pas tout compris. Elle est malheureusement restée hors de ma portée.

  • La Source, de Victor Dixen

Une nouvelle que j’ai adoré lire, qui m’a un peu fait penser au récit d’Aldemor dans Véridienne (pour ceux qui voient de quoi je parle), une histoire qui m’a plue de bout en bout… jusqu’à la chute décevante. Une chute tellement prévisible qu’on aurait jamais pensé être LA chute.

  • Les Aiguillons de l’Amour, de François Rouiller

Une nouvelle qui m’a bien plue de manière générale. Un point de vue original, un monde SF à peine esquissé mais intéressant, une chute satisfaisante.

  • La Voix des Renards Pâles, de Charlotte Bousquet

Une histoire triste et belle. Du genre qu’on se verrait bien raconter un soir autour d’un feu. Pas vraiment de chute mais peu importe car l’histoire se suffit à elle-même.

  • Ivresse et Profondeurs, de G. D. Arthur

Une nouvelle intéressante! Un peu frustrée de n’avoir qu’un aperçu un peu confus d’un monde qui aurait peut-être eu besoin d’un peu plus d’explications. Je reste un peu sur ma faim.

  • Fin, de Gregory Da Rosa

J’ai beaucoup aimé. Récit d’une apocalypse, on y retrouve les thèmes originaux abordés dans son roman Sénéchal. Une très bonne nouvelle!

NATIONS

  • La Voix des Profondeurs, de Adrien Tomas

Jusqu’ici ma nouvelle préférée (notamment parce qu’une scène se passe à Uluru, un lieu que j’ai visité et aimé à la folie). Porteuse d’un message très « peace and love », peut-être un peu cliché (le message, pas la nouvelle!), mais c’est toujours bon à entendre. Surtout si c’est aussi bien amené que dans cette nouvelle.

  • Chakrouar III, de Jean-François Thomas

Une nouvelle de SF très bien menée, qui se lit très bien et se conclut sur une jolie chute. Bonne surprise! J’approuve!

  • Le Roi Cornu, de Stefan Platteau
Une très bonne nouvelle de fantasy. En même temps, l’auteur est avantagé car, par rapport aux autres, il a eu droit à plus de caractères. Une histoire qui se situe mille ans avant Manesh, le tome 1 de sa saga qui se trouve être déjà dans ma PAL! Ça donne envie de l’en sortir!
 .
DESTINATIONS
  • Sans destination, de Pierre Bordage

Excellente petite nouvelle de SF. J’ai beaucoup apprécié, plus que ce que j’osais espérer! Moi qui me considère comme pas très « douée » pour la SF, c’est une très bonne surprise.

  • Essaimage, de Loïc Henry
Une autre nouvelle qui marche très bien. Une vision assez effrayante de l’avenir de l’humanité et une décision radicale pour tenter de la « sauver » qui l’est encore plus. La comparaison avec les ruches est bien trouvée.
  • Hoorn, de Estelle Faye
Une très belle histoire, émouvante. Ma nouvelle nouvelle préférée! Récit d’un voyage sans retour et pourtant porté par l’espoir, un voyage vers l’avenir qui s’appuie sur la foi, les rêves, et une volonté tenace. Beaucoup d’émotions. Décidément les nouvelles de SF font quasiment un sans faute à mes yeux! Qui l’eût cru!
  • Jehan de Mandeville, Le Livre des Merveilles du monde, de Fabien Cerutti
Une fantasy originale, sur fond de géographie française et qui fait un petit clin d’oeil à la SF. Très agréable à lire!
  • Une Forme de Démence, de Lionel Davoust

Encore une histoire qui joue avec notre corde sensible. Très touchante. Ça parle du processus d’écriture, d’imagination et de mémoire, de lieux hors du temps et hors du réel – ou bien seraient-ils plus réels que la réalité elle-même? Une histoire qui sonne juste et clôture parfaitement ce recueil.

.
Au final, mes titres préférés sont: Fin, La Voix des Profondeurs, Le Roi Cornu, Hoorn et Une Forme de Démence. Mais la plupart des nouvelles sont bonnes voire très bonnes, aussi, si vous avez envie de goûter à plusieurs styles, plusieurs univers mais sans vous engager dans une énième saga ou trilogie, si vous voulez picorer, butiner… je ne peux que vous conseiller ce recueil, qui m’a un peu fait l’effet de piocher au hasard dans un sac de bonbons. Une expérience pleine de surprises et de saveurs 😉

Novembre 2016 – Bilan lectures

Bon, c’est officiel, j’ai dû revoir mon objectif du Goodreads Challenge. L’an dernier j’étais presque à 90, donc cette année je m’étais dit : défi, tu liras 90 bouquins! Heu… On est presque mi-décembre et je suis LOIN LOIN des 90. Mais tout ça pour dire que j’ai encore eu un « petit mois » en Novembre. Je fais ce que je peux, je suis un peu frustrée sur les bords de ne pouvoir lire plus mais c’est comme ça. En l’occurrence, je suis quand même contente car je me suis donné un bon coup de fouet il y a un mois et ça a marché: j’ai réussi à ne me concentrer que sur les services de presse

En Novembre 2016, nous avons donc:

nov-collage

Sur ce, je continue et je m’accroche sur ma lancée de services de presse. Je suis actuellement au début du roman de Salomé Vienne, Le Matin en Avait Décidé Autrement, publié aux éditions Mnémos. Ce livre semble plein de promesses! Je vous en reparlerai vite j’espère 😉

Bonnes lectures à toutes et tous!

Challenges 2016

Bon, quand faut y aller, faut y aller! Il y a quelques jours je vous présentais mon bilan des challenges 2015, il est maintenant temps de vous parler des défis livresques que je me lance pour cette année.

Je ne parlerai pas des challenges commencés en 2015 qui devraient se finir bientôt (Cold Winter Challenge + Challenge perso Automne-Hiver SFFF) mais bien de ceux que j’entame en ce début d’année 2016.

Goodreads 2016 Reading Challenge 

2016 goodreads

C’est reparti pour un tour avec Goodreads! Je me suis fixée 90 livres pour cette année, exactement comme 2015, car je trouve ça pas mal et parce que c’est tout pile ma capacité de lecture sur un an je crois. Après, si j’arrive à dépasser ce chiffre, je n’en serais que plus fière! 😉

55454

Challenge Livraddict Littérature de l’Imaginaire

(4° édition)

imaginaire

Depuis peu sur Livraddict (@pitiponks), je n’ai pas tardé à m’intéresser de près à ce challenge lancé par Amaruel, d’autant qu’il se focalise sur mes genres préférés (SFFF) que j’ai résolu de lire plus souvent cette année. Il s’étend sur toute l’année et vous pouvez choisir le nombre de livres que prévoyez de lire ainsi que les genres que vous souhaitez privilégiez. Mais tout est bien expliqué ICI si ça vous tente. Moi je me suis fixée 36 lectures de l’imaginaire sur l’année (même si après coup je pense dépasser ce chiffre) 🙂

Score actuel: 7/36

Livraddict 7 sur 36 Collage

55454

2016 Reading challenge

chez Les Lectures de Bouch’

Reading-challenge-logo

Pour finir, après une longue hésitation, entre trois challenges du même type, j’ai aussi décidé de faire le challenge lancé par Les Lectures de Bouch’ qui m’a bien inspiré! Comme le challenge Popsugar de 2015, vous avez 50 consignes et l’idée c’est de lire un livre pour chaque consigne… l’idée étant d’avoir respecté toutes les consignes à la fin de l’année 😛 Bon j’attends encore quelques précisions de la part de la créatrice mais sinon moi je suis parée!

ReadingChallengeListe

Retrouvez bientôt mon avancement progressif tout au long de l’année dans la page des Challenges. Je m’occuperai aussi de noter les livres que je prévois pour chaque catégorie 😉

Des Fleurs pour Algernon, de Daniel Keyes

9782081643024_1_75

« Si l’opération réussi bien je montrerai a cète souris d’Algernon que je peux être ossi un télijen quelle et même plus. Et je pourrai mieux lire et ne pas faire de fotes en écrivan et apprendre des tas de choses et être comme les otres.  » Charlie Gordon a 33 ans et l’âge mental d’un enfant de 6 ans. Il voit sa vie bouleversée le jour où, comme la souris Algernon, il subit une opération qui multipliera son Q.I. par 3. Charlie va enfin pouvoir réaliser son rêve . devenir intelligent. Au jour le jour, il fait le compte rendu de ses progrès. Mais jusqu’où cette ascension va-t-elle le mener ?


Il ne va pas être facile de parler de ce roman car je dois dire qu’il est unique. J’en ai fini la lecture hier soir, et je ressens encore beaucoup de tristesse. Quand je l’ai acheté d’occasion sur un coup de tête, je ne pensais pas si bien faire. Je suis heureuse d’avoir découvert ce roman à la fois brillant, par moments effrayant mais aussi très touchant. fleursalgernon_01Premier grand point positif, je salue l’auteur qui, par le biais d’une narration interne (Charlie lui-même nous raconte sa propre histoire, au jour le jour) a excellé dans sa description psychologique du personnage. Nous commençons avec quelques pages extraordinairement mal écrites par notre gentil Charlie, tout en naïveté, humilité et amour pour les autres… puis, suite à l’opération on le voit devenir sensiblement plus intelligent jour après jour en un record de temps… une intelligence qui va aussi venir modifier son caractère et son rapport aux autres. De quelqu’un de sincèrement gentil il devient dur, intransigeant et hautain. C’est dans ces moments-là que j’ai légèrement frissonné… de voir ce que Charlie était devenu. Mais cette évolution fulgurante est trop énorme, trop rapide… Et on frissonne aussi en se demandant comment tout cela va finir. Je n’en dirais pas plus si ce n’est que l’auteur a brillamment réussi son exercice de style mais aussi son approche psychologique du personnage. D’autant plus qu’à travers Charlie il parvient à nous poser des questions profondes sur des thèmes importants tels que la science et ses limites mais aussi sur le handicap mental, comment il peut être vécu par les « simples d’esprit » et comment nous y réagissons, nous qui avons la chance d’avoir d’avoir un QI dans la moyenne.

En bref, je conclurai en disant que ce roman vaut vraiment le détour: il est très bien écrit, très prenant et il aborde des questions importantes sans jamais donner de leçon de morale. Le lecteur reste tout au long de sa lecture le seul juge des enseignements qu’on peut tirer d’une telle histoire. Je ne regrette pas d’avoir un jour rajouté ce livre à ma PAL.

Tilt

Score: 4 / 21

Logo 2

8760376

Halloween 2015 #2 – L’Île du Docteur Moreau, de H.G. Wells

Je n’ai pas résisté à me faire encore une lecture non-planifiée. Eh oui. No comment. Pour ma défense, c’est bientôt Halloween et je trouvais ça dommage de rater une occasion de me lancer dans des lectures à thèmes. Alors, j’ai consulté ma liseuse – qui regorgeait d’idées – et j’ai failli me laisser tenter par L’Étrange Cas de Juliette M., de Megan Shepherd. J’ai d’abord lu quelques avis sur internet, histoire d’être sûre de mon choix… et au détour d’une chronique je lis « heureusement qu’on fait tout de suite le lien avec L’île du Docteur Moreau, ce qui aide beaucoup ». C’est comme ça que j’ai découvert le roman de H.G. Wells… que j’ai finalement préféré à mon premier choix. 

wells

Pour rappel, le pitch général :

Il a un nom, Edward Prendick, mais l’île sur laquelle il échoue après le naufrage de son bateau n’en a pas. C’est une île des mers du Sud peuplée de créatures étranges, «extraordinairement laides», douces et repoussantes à la fois, qui semblent dominées par un mystérieux personnage, le docteur Moreau. Qui est l’ange? Qui est la bête? Le maître des lieux ou ces êtres monstrueux qui se révoltent contre lui?

C’est un livre assez court mais qui se lit doucement, au calme. J’avoue qu’il est parfait pour la période, un livre d’horreur vintage écrit en 1896… qui m’a beaucoup rappelé ma lecture commune d’Halloween 2014 avec Eirilys qui n’était autre que Frankenstein, de Mary Shelley (1818). Etrangement, j’ai trouvé l’ambiance et l’écriture assez similaires, même si les deux romans ont été écrits à plusieurs années d’intervalle. Ça ne m’a pas déplu, d’ailleurs. Un huis clos angoissant, avec des créatures repoussantes et « anormales » dont on ne saurait dire si elles sont inoffensives ou dangereuses… et notre narrateur assez perdu, qui ne sait à qui (ou à quoi) donner sa confiance.

Bizarrement j’ai eu l’impression, tout au long de ma lecture, de connaître déjà cette histoire tout en étant persuadée de n’avoir jamais lu ce livre. Peut-être est-ce à cause de cette similarité avec Frankenstein, peut-être aussi car ce roman a sans doute inspiré beaucoup de romans/films fantastiques basés sur le même schéma… Je ne saurais dire. Il n’empêche que je pense que ce roman est un classique du genre (ce n’est sans doute pas pour rien qu’il continue d’inspirer des romans actuels tels que L’Étrange Cas de Juliette M.) et je suis contente de l’avoir découvert! Il y a bien un dernier roman que j’aurais aimé découvrir pour Halloween mais je crois que je ne pourrai pas le lire. D’une part, il ne reste que quelques petits jours avant Halloween et d’autre part je vais être très occupée la semaine prochaine alors… ça va être compliqué. On verra bien si je me lance ou pas, d’autant qu’il serait grand temps que je me remette à mes services de presse >.<

Donc, pour revenir à mes moutons: L’Île du Docteur Moreau est une très bonne lecture d’Halloween, avec ce petit côté vintage sympathique mais qui a aussi le mérite de poser des questions intéressantes sur les limites de la science et sur l’identité humaine. Un classique à connaître.

gysmo

Je rajoute ce livre au 2015 Reading Challenge de Popsugar dans la catégorie suivante:

✔ A book more than 100 years old
.
10906451_613545512106612_7981170696396259077_n