Musique – Chansons en boucle février-mars 2017

Instant musical pour vous donner une idée du lavage de cerveau que je me fais subir au quotidien x)

En première place, LA chanson à laquelle je reviens TOUT LE TEMPS, 5 fois par jour en moyenne (à peu près).

(inutile de vous dire que je connais maintenant les paroles par coeur et que je ne peux pas m’empêcher de les chantonner discrètement à chaque fois, même dans le bus)

Et sinon il y a toutes les autres:

Une sélection un peu éclectique et des goûts sans doute un peu mainstream mais je m’en fiche. Cela dit il va falloir que je trouve bientôt d’autre titres car, même si je ne la sens pas encore, l’overdose finira par me tomber dessus sans crier gare. Donc si vous avez des titres préférés en ce moment, je suis preneuse!

Le mot de la fin: merci à MyPrettyBooks et CupcakesMusicTea qui m’ont fait découvrir quelques unes de ces chansons

 

C’était la semaine où…(#2)

  • j’ai enfin accroché à mes deux lectures en cours (ouf!)
  • j’ai continué mes découvertes bloggesques et retenu plein de bonnes adresses, entre autres: Un Invincible Été et Miettes de Clow 
  • j’ai notamment dévoré avec avidité et reconnaissance les articles de Biobeaubon sur la maternité!
  • je me suis motivée à me préparer une vraie petite salade maison pour un midi au travail: boulgour, courgette, radis noir, feta, olives noires et oignons frits. C’était très bon!
  • j’ai rencontré la fille que je remplace pour quelques mois au travail car elle est venue rendre visite avec sa petite Tessa de 5 mois dans les bras – moment bref mais tout en mignonitude devant cette belle petite fille toute sage aux grands yeux attentifs.
  • je suis allée manger à la cantine d’entreprise avec deux de mes collègues pour un repas « des îles »: chips de banane plantain, crabe façon ceviche, poulet curry… Presque comme au restau – mais en moins cher.
  • j’ai dû prendre ma voiture pour aller au travail jeudi après avoir attendu pendant 20min un bus n’est jamais passé. Journée qui a mal commencé (dans le stress) mais qui m’a apporté deux petites victoires: 1) je suis arrivée avec un royal quart d’heure d’avance (alors que je me voyais déjà arriver la queue entre les jambes avec 1h de retard) et 2) à la sortie du travail, je n’ai mis QUE 30 minutes pour rentrer chez moi, moitié moins que le temps habituel en bus! Yes!
  • j’ai attendu chaque jour de la semaine un certain SP que je MEURS d’impatience d’avoir entre les mains… sans jamais le trouver dans ma BAL. Chaque jour, espoir déçu.
  • j’ai en revanche reçu trois livres et ça, ça fait quand même un bon score sur la semaine! Deux SP bien prometteurs dont un particulièrement beau que je n’attendais pas (en fait j’avais oublié que je l’avais demandé *hum*)(suivez mon regard jusqu’à la couverture rouge brillant) ET….*roulement de tambours*… mon gain concours J’ai Lu, j’ai nommé la dernière intégrale J’ai Lu de Robin Hobb, aka le premier volume de La Cité des Anciens!!! Je ne me remets toujours pas d’avoir eu la chance de le gagner 😱🍀

  • j’ai finalement dévoré ma lecture du moment imprévue, forcément c’est celle qui n’était pas « prioritaire ». Forcément. Je parle du premier tome d’Autre-Monde de Maxime Chattam. Chronique en cours de rédaction.
  • j’ai continué mon auto-lavage de cerveau à force d’écouter toujours les mêmes chansons, tout le temps. J’essaie de vous faire un point musique très bientôt.
  • Je suis partie en week-end avant tout le monde, à 15h45, car j’étais du matin vendredi. J’adore sortir du travail avant tout le monde 😁
  • on retiendra deux repas mémorables :

Une repas japonais chez des amis, tout fait maison: salade de wakamé, soupe miso et okonomiyaki (un régal !!)…

Oui je sais, ça ressemble à rien mais c’est tellement bon!!

…et un repas vietnamien chez la tante du chéri avec un savoureux Bun Bo 🍜

  • J’ai commencé mon premier audiobook suite à l’avis d’Eirilys. Phase de test actuellement en cours mais expérience intéressante ! On en reparlera bientôt.
  • Chéri et moi avons célébré la Saint Patrick avec des amis en allant en ville boire des bières dans un nouveau bar irlandais
  • Nous sommes allés pour la première fois découvrir les supermarchés asiatiques de Plan de Campagne à Marseille. On a fait une vraie razzia de produits qu’on ne trouve pas vers chez nous, notamment de quoi pouvoir refaire les délicieuses choses japonaises mentionnées plus haut. D’où la photo de couverture… Miam.

En somme une bonne semaine, couronnée par un bon week-end chargé (et placé sous le signe de la bouffe) passé à la vitesse de l’éclair. On devrait avoir 5 jours de week-end et deux jours de travail, ce serait mieux  équilibré je pense. Et vous, votre semaine? 😀

C’était la semaine où… (#1)

Aujourd’hui je fais le test d’un nouveau rendez-vous, piqué sur le super blog d’Armalite, découvert récemment: Le Rose et le Noir. On verra si j’arrive à le faire chaque semaine, et surtout à le publier sans trop de retard (le dimanche ou le lundi). Rien n’est moins sûr! Mais j’avais envie de vous livrer un peu de ma vie, un peu de perso (autre que mes lectures) et j’espère que ça vous plaira!

Donc! Cette semaine a été la semaine où…

  • j’ai osé demander  – et obtenu! – un jour de congé vendredi pour un long week-end
  • j’ai pu recharger ma carte de bus avant de tomber à sec – petite victoire!
  • j’ai fait les matins au travail et j’ai donc fini tôt, ce luxe. D’autant que ma semaine n’a duré que 4 jours, double luxe.
  • j’ai appris sur Twitter que j’ai gagné la dernière intégrale J’ai Lu de Robin Hobb, l’intégrale 1 de la Cité des Anciens, soit LE livre que je comptais m’acheter ce mois-ci, soit LA seule intégrale J’ai Lu de Robin Hobb manquant à ma collection!😱😱
  • j’ai commencé un nouveau roman, de la fantasy, encore et toujours: Sénéchal, de Grégory Da Rosa, envoyé en SP par les éditions Mnémos
  • j’ai raté le bus de 18h32 et du me résigner à attendre dans le froid le prochain à 18h58 (!!)…jusqu’à ce qu’une âme généreuse de mon travail s’arrête en voiture devant moi pour me proposer de me déposer en ville. Un gentil monsieur avec une belle voiture, si vous voulez tout savoir! Du coup, retour rapide et au chaud dans une voiture tout confort.😇
  • j’ai passé de bons moments, courts mais toujours agréables avec les filles du travail: entre petits délires et confidences perso
  • j’ai continué de rafraîchir mes abonnements: YouTube et blogs feed. J’ai donc actualisé ma blogroll, et fait quelques découvertes sympathiques au passage: C’est le 1er je balance tout!, Le Rose et le Noir
  • j’ai publié 1 article: ma chronique coup de💚 des Larmes Noires sur la Terre, de Sandrine Collette

  • chéri et moi avons ENFIN acheté et installé les étagères pour nos placards: nouvel objectif ➡️ grand rangement des placards!

  • j’ai vécu mon premier repas de service avec mes collègues et notre chef: très bon repas, moment sympa dans l’ensemble, à l’exception du petit moment gênant où ma chef m’a demandé si je comptais souvent prendre des congés pendant mon CDD. Hum.😒
  • chéri et moi sommes allés passer 3 jours au ski! J’ai donc retrouvé la sensation de glisse avec plaisir et pu pratiquer avec application mes virages parallèles sur les pistes vertes, bleues ET rouges svp!(grande fierté perso💪) = 3 jours intenses et crevants mais très satisfaisants. D’autant que les journées d’effort se sont toutes terminées par des repas réconfort (tartiflette de compétition, soirée pizza…😛)

La tartiflette en question. Avant/Après. (oui nous n’étions que 2…)

  • j’ai commencé l’Alliance des Trois, de Maxime Chattam, sur un coup de tête, après avoir vu la dernière vidéo de Nine Gorman+Maxime Chattam: ICI. La première vidéo (ICI) m’avait bien donné envie et la dernière en date était tellement chouette que j’ai vraiment voulu savoir de quoi on parlait au juste!

Voilà pour les news. À plus pour de nouvelles aventures (ou pas^^’)

SP#73 – Les Larmes Noires sur la Terre, de Sandrine Colette

Il a suffi d’une fois. Une seule mauvaise décision, partir, suivre un homme à Paris. Moe n’avait que vingt ans. Six ans après, hagarde, épuisée, avec pour unique trésor un nourrisson qui l’accroche à la vie, elle est amenée de force dans un centre d’accueil pour déshérités, surnommé «la Casse».
La Casse, c’est une ville de miséreux logés dans des carcasses de voitures brisées et posées sur cales, des rues entières bordées d’automobiles embouties. Chaque épave est attribuée à une personne. Pour Moe, ce sera une 306 grise. Plus de sièges arrière, deux couvertures, et voilà leur logement, à elle et au petit. Un désespoir.
Et puis, au milieu de l’effondrement de sa vie, un coup de chance, enfin : dans sa ruelle, cinq femmes s’épaulent pour affronter ensemble la noirceur du quartier. Elles vont adopter Moe et son fils. Il y a là Ada, la vieille, puissante parce qu’elle sait les secrets des herbes, Jaja la guerrière, Poule la survivante, Marie-Thé la douce, et Nini, celle qui veut quand même être jolie et danser.
Leur force, c’est leur cohésion, leur entraide, leur lucidité. Si une seule y croit encore, alors il leur reste à toutes une chance de s’en sortir. Mais à quel prix?

Après un coup de coeur aussi surprenant qu’évident pour Il Reste la Poussière, découvert en février 2016, quand on m’a récemment proposé (entre autres titres) le dernier roman de Sandrine Colette, je n’ai pas attendu une seconde avant de le demander.  Sans même avoir lu le résumé je savais que ce roman valait le coup.

Je suis très heureuse de vous dire que je ne me suis pas trompée.
J’ai tout de suite été emportée par la voix de l’auteure, sa plume et la force de son expression. Ce roman est simplement bouleversant. Extrêmement bien écrit, très fort. J’ai tout aimé dans ce livre.

J’ai trouvé Moe, l’héroïne, peut-être un peu trop naïve mais en même temps on ne peut s’empêcher de se dire « ça aurait pu être moi » comme ça aurait pu être n’importe qui. J’ai aimé le portrait des personnages, la personnalité et le vécu de chacune des femmes – chacune avec un parcours difficile qui explique (ou pas, d’ailleurs) comment elles ont fini à la Casse. J’ai aimé que ces différents récits fassent finalement relativiser sur des choses réelles de la vie et reviennent sur des préjugés qu’on pourrait avoir. Chaque récit appuie là où ça fait mal et prouve que les « cas sociaux » que l’on peut croiser parfois, dans la rue ou ailleurs, ne méritent aucun jugement. Nous n’avons aucune idée des épreuves qu’ils ont traversé, des étapes, des rêves manqués, des opportunités fugaces qui les ont emmené là où ils sont aujourd’hui.

Je ne vous cache pas que le récit est parfois très dur, au point que je me suis sentie mal à une ou deux reprises (avec des vraies sueurs froides, coucou le nom de la collection Denoël qui tombe à pic). Mais en même temps très beau car Sandrine Collette a le ton juste. D’autant qu’il y a cette lueur d’espoir, de foi dans la vie, complètement improbable mais qui ne s’éteint jamais – quelles que soient les souffrances et les épreuves. Cet espoir qui fait tenir debout, cette attente éperdue du bout du tunnel.

Pour aller droit au but: Sandrine Collette est vraiment une auteure à découvrir. Je n’ai lu que deux titres d’elle mais deux coups de coeur. Ce nouveau titre me donne encore plus envie de découvrir ses autres romans, ce que je pense bien faire un de ces jours. Les Larmes Noires sur la Terre est un magnifique roman, dur et très fort mais juste et poignant. Je recommande chaudement!

Coup de coeur

Janvier+Février 2017 – Bilan lectures

Parce que j’ai zappé le bilan de Janvier je vous fait aujourd’hui mon bilan 2 en 1 sur les deux premiers mois de l’année.

On peut dire que l’année commence plutôt bien niveau lectures, malgré un ralentissement radical en février – travail oblige.

12 livres lus

depuis début Janvier

Dont pas moins de 7 COUPS DE COEUR 😱😍

Le premier coup de coeur de l’année se révèle être un roman qui sort un peu de ma zone de confort (aka les littératures de l’imaginaire), un roman entamé sur un coup de tête après avoir lu un bilan de MyPrettyBooks:

71jkcmtrq7l

L’histoire de deux cousines cubaines qui s’aiment comme des soeurs et qui, à l’aube de la révolution, vont se retrouver séparées: l’une va émigrer aux Etats-Unis et l’autre rester sur place. Une histoire très forte et très émouvante. (Ma chronique)

La majorité des autres coups de coeur vont tout de même bien refléter mes préférences en matière de genre: mon coeur bat pour la fantasy, c’est comme ça.

fantasy-janv-fev

J’ai d’abord commencé par craquer et replonger avec délice dans une valeur sûre: l’univers de Robin Hobb dans Les Aventuriers de la Mer, intégrale 3 (la dernière, snif!). Rien de plus à dire d’autre que ce que j’ai déjà dit mille fois, ces bouquins sont juste parfaits. Je me suis régalée et j’ai savouré chaque page, chaque phrase 💕

J’ai aussi brièvement replongé dans l’univers du Demi-Loup de Chloé Chevalier grâce à un petit recueil: Fleurs au Creux des Ruines. J’ai adoré même si ça m’a frustrée de ne pas encore avoir le dernier tome de la trilogie – que j’attends de pied ferme!

Ensuite, pour faire bonne mesure avec mon récent challenge des « fins de séries » (tout est expliqué ), j’ai repris la trilogie du Magicien Noir de Trudi Canavan. Autant le premier tome m’avait paru un peu superficiel voire simpliste, autant j’ai passé un SUPER moment avec les deux derniers tomes que j’ai avalés à la suite sans remords. Et hop une saga de plus de terminée!

Enfin, j’ai pris le temps de me poser avec Source des Tempêtes qui m’intimidait et me faisait très envie à la fois. J’ai bien fait de me lancer car j’ai très vite été conquise, que ce soit par le style ou l’univers. J’ai vraiment hâte de découvrir la suite des aventures de Cerdric et Ceredawn

Et pour finir avec les coups de coeur, mon dernier en date est, comme le premier de l’année, issu d’un genre auquel je ne pensais pas pouvoir mettre de coup de coeur.

cvt_la-verite-sur-laffaire-harry-quebert_995

La Vérité sur l’Affaire Harry Québert, de Joël Dicker, est une sorte de romain contemporain-thriller-enquête auquel j’ai accroché de la première à la dernière page. Une lecture qui, au delà d’être très prenante, s’est révélée aussi très surprenante par plusieurs aspects: que ce soit dans la forme (mise en abîme, réflexion sur l’écriture) que dans le fond (retournements de situation à n’en plus finir!). Chapeau l’auteur!

Tilt

Pour ce qui est des autres lectures, trois belles découvertes avec un livre pour enfant à la fois poétique, original et amusant inspiré des contes des milles et une nuits, L’Odalisque et l’Éléphant, et aussi une nouvelle tentative pour sortir de mes sentiers battus habituels: les deux premiers tomes de Kasane, un manga chaudement conseillé par Saefiel.

belles-decouvertes

Tilt

Je finis le bilan avec seulement deux petites déceptions: En Attendant Bojangles, acclamé par tout le monde, que j’ai trouvé mignon, certes, mais sans plus. Et Les Papillons Géomètres, de Christine Luce – j’ai malheureusement fait un petit blocage avec le style.

bilan

Tilt

Dans l’ensemble un bilan très positif jusqu’ici (plus de la moitié de mes lectures ont été des coups de coeur, un ratio rarissime!) C’est aussi dû, je crois, à ma nouvelle résolution qui consiste à me laisser plus porter par mes envies au jour le jour, sans me restreindre à des PAL mensuelles ou saisonnières trop contraignantes. Si un matin je me lève avec l’envie subite de lire tel livre plutôt que tel autre, pourquoi m’en empêcher? 

Je vous souhaite à tous un bon mois de mars et de belles découvertes livresques! 😘