C’était la semaine où…(#7)

  • chéri et moi n’avons travaillé que 4 jours, héhéhé
  • j’ai commandé et récupéré le cadeau d’anniversaire de mon amie Eirilys ❤ (je n’en dévoilerai pas plus pour l’instant car je ne l’ai pas encore offert!)
  • j’ai pas franchement bien mangé les midis de cette semaine, très peu anticipé mes repas. Donc sur 4 jours, 2 « mauvais » repas. Bof bof comme score.
  • je suis tombée par hasard sur la suite et fin de la trilogie La Tapisserie de Fionavar, de Guy Gavriel Kay, exactement dans la même collection introuvable que le tome 1 que je m’étais acheté d’occasion. Tomes 2+3 à 6€ et je complète ma trilogie!

  • j’ai parlé politique avec ma collègue-partenaire de travail: c’était à la fois amusant (car elle n’a pas froid aux yeux et n’hésite pas à dire ce qu’elle pense haut et fort à tous ceux qui lui passent sous le nez) et intéressant de par sa position à laquelle je ne m’attendais pas. D’autant qu’elle a le point de vue d’une « étrangère » vivant en France.

  • j’ai vécu un moment un peu « douche froide » quand j’ai dit à ma chef que je ne me sentais pas de faire les heures supplémentaires qu’elle me demandait vendredi. Elle m’a pris de haut, a prétendu m’avoir prévenu (oralement) lors de notre entretien d’embauche (de fin décembre)(alors que mon contrat prévoit une durée de travail hebdo de 35h)… et au final je n’ai pas eu le choix. J’en ai marre de ces jobs d’accueil où se faire exploiter est pris pour acquis par les employeurs et où souhaiter un minimum de vie de famille est une hérésie. Je n’en peux plus des jobs d’accueil… Franchement. À la base je n’ai pas fait un Master pour finir hôtesse d’accueil. Si c’est là dedans que je voulais atterrir, j’aurais juste fait un BTS, grand max. Et pourtant ça fait 5 ans que je ne fais QUE ça. Que je ne trouve rien d’autre. La vie active, le marché du travail m’ont tellement déçue… Je vous avoue que quand j’y pense ça m’envoie vraiment au fond du trou.
  • j’ai donc assumé une journée de 8h-18h toute seule à l’accueil pour terminer la semaine en beauté. Heureusement que c’était les vacances scolaires, et donc un peu plus calme qu’en temps « normal ».
  • une bonne amie de classe préparatoire m’a recontactée pour me dire qu’elle revenait vivre dans la région et qu’elle souhaitait me revoir! Ça m’a fait super plaisir d’avoir de ses nouvelles et j’ai trop hâte de la revoir!!

(et en même temps je me sens tellement nulle quand je vois que mes amies ont réussi professionnellement quand moi je ne fais que patauger dans des CDD de merde. J’ai toujours ce pincement au coeur, cette comparaison que je fais presque malgré moi et qui me fait un peu mal)

  • j’ai été gâtée en réceptions diverses dans ma boîte aux lettres! Je suis trop fan 😍

Des chaussettes toutes mimi (les premières d’une longue série à venir) et un très beau SP que je n’osais espérer!

Deux autres SP: celui des éditions Denoël que j’attendais de pied ferme et celui des éditions de La Table Ronde que je pensais ne jamais recevoir!

  • ma voiture a frôlé la panne, a été sauvée in extremis,… puis est VRAIMENT tombée en panne le lendemain. Ce moment bien flippant quand tu démarres et que tu tournes la clé…dans le vide et le silence. 😖 (Et non, ce n’est apparemment pas la batterie) Je m’inquiète beaucoup et j’ai hâte qu’un garagiste vienne voir lundi si c’est grave ou pas. (D’après mon papa ça sent mauvais, ça sent la réparation plus chère que la voiture elle-même…😰)
  • mes parents et mon frère sont venus à la maison dimanche. Chose rarissime, encore plus rarissime si mon frère nous honore de sa compagnie. J’ai pu offrir à ce dernier son cadeau d’anniversaire, conservé au chaud depuis un mois, et on a tous passé un bon moment, plein de bonne humeur et tout en simplicité!
  • on a enfin fixé une date pour notre repas indien avec mon amie Eirilys et son chéri. Après le repas japonais qu’ils nous avaient cuisiné chez eux, cette fois c’est nous qui mettons la main à la pâte pour leur faire déguster nos préparations indiennes.
  • on a enfin pu voter pour le premier tour des élections présidentielles… et obtenu le résultat dans la foulée. Voilà voilà. No comment en ce qui me concerne. Chacun ses opinions. (Cela dit les débats suscités sur Twitter sont intéressants)
  • j’ai échoué dans ma mission de venir à bout de Gagner la Guerre avant la fin de la semaine. La faute à un week-end très chargé. En vrai, cette lecture me régale (et j’ai vraiment hâte de vous en parler en détails)… mais je flippe grave d’avoir délaissé tous mes SP depuis presque 1 mois. La semaine prochaine devrait être la bonne puisqu’il ne me reste plus que 2 chapitres!🤞

Et vous, le bilan de votre semaine?

C’était la semaine où…(#6)

Avec un peu de retard, la faute au long week-end, voici mon petit bilan hebdomadaire. La semaine dernière, c’était la semaine où:

  • j’ai revu pour la millionième fois Comme t’y es belle! Ce film a beau avoir des défauts et des clichés, et commencer un peu à vieillir mine de rien, je n’arrive pas à m’en lasser.
  • j’ai refait la déco sur mon blog. Fond et bannière. Oui, j’avais des envies de violet.
  • j’ai participé à la Masse Critique de Babelio, Imaginaire et Young Adult, le thème qui me fait le plus envie dans l’année. 9 livres cochés. (Forcément, CELUI qui me faisait LE PLUS ENVIE était déjà épuisé à 7H45!!) De toute façon je n’ai pas été sélectionnée, comme à chaque Masse Critique sur ce thème…😑
  • j’ai été happée par ma lecture en cours, encore et toujours « Gagner la Guerre », au point de me sentir frustrée en arrivant au travail le matin, de devoir lâcher mes écouteurs 😛 (soit dit en passant je me suis totalement adaptée au format audio et maintenant, quand je lâche les écouteurs pour le livre, la voix de Jean-Christophe Lebert me manque cruellement)
  • j’ai planté mes trois variétés de tomates… puis les ai déterrées… et replantées sur les conseils de mon papa. Mes petites pousses, déjà frêles à la base, font grise mine. Je suis très sceptique concernant leur espérance de vie. En même temps, c’est en forgeant qu’on devient forgeron, non?
  • nous avons eu un week-end de 3 jours, bonheur total.
  • chéri et moi sommes allés dans sa famille pour fêter Pâques. Les oncles, les tantes, les cousins/cousines, les enfants qui cherchent les oeufs… La vie quoi.
  • mes envies de nouveaux livres m’ont reprise aux tripes. J’ai d’ailleurs trouvé deux façons de me calmer 1) faire la revue mentale de tous les livres QUE J’AI DÉJÀ et que je veux absolument lire bientôt, 2) dresser une wishlist du moment (en attendant le jour où je pourrai craquer)

  • avec l’homme on s’est refait une session jardinage intensif. Ça nous laisse toujours K.O. mais avec des progrès visibles!
  • j’ai été absolument convaincue par la chronique de Charmant Petit Monstre sur le livre « De Sang-Froid » de Truman Capote. Je ne connaissais pas mais j’ai maintenant très envie de le lire!
  • chéri et moi avons ENFIN fini la saison 7 de #TheWalkingDead. Hyper méga frustrée par la fin de cette saison. Pfff… No comment.

C’était la semaine où… (#5)

  • mon chauffeur de bus préféré a brillé par son absence. Son remplaçant ne nous a pas attendus, du coup j’ai raté mes correspondances plusieurs fois. Merci à la compagnie de bus pas fichue de revoir ses horaires, alors que TOUT le monde, clients ET chauffeurs de bus, râle sur l’incompatibilité: horaires affichés VERSUS réalité du trafic+clients nombreux. Du coup, retards chroniques, quotidiens, et à tout heure de la journée. C’est super pratique.
  • j’ai décidé de continuer ma nouvelle lecture audio, mais avec mon Kobo sous la main, pour alterner par moments avec une lecture « silencieuse »…mais c’est un gros pavé alors je pense que j’en ai pour un moment. Il s’agit de Gagner la Guerre, de Jean-Philippe Jaworski. J’ai l’impression que j’accroche enfin! Je suis peut-être même pas encore au quart du livre mais j’ai déjà beaucoup à en dire!

  • j’ai mangé assez sainement le midi et ça c’est bien! (Notamment des pâtes au thon et maïs préparées par moi-même que j’ai beaucoup appréciées!)
  • chéri et moi nous sommes autorisés des petits extra quand on a fait nos courses: des fromages kiris, des biscuits speculoos, un savon Le Petit Marseillais verveine-citron… des petites choses, mais qui peuvent embellir le quotidien!
  • j’ai enfin pris le temps d’aller acheter le cadeau d’anniversaire de mon frère. J’ai choisi une eau de parfum chez Zara Homme: Rich Leather n°1555

  • une fin d’aprem cheri et moi sommes rentrés chez nous à pied pour ne pas avoir à attendre 2 bus, avec qui-sait-combien de retard à chaque fois. 30 minutes de marche en montée, on est rentrés K.O. mais avec un joli petit butin: quelques brins de lilas prélevé sur un lilas sauvage. J’aime tellement cette odeur…

  • j’ai découvert (grâce à Allisonline) que c’était le mois de Nathalie Dau sur Book en Stock: je me suis régalée à découvrir les questions posées par les lecteurs mais surtout les réponses passionnantes de Nathalie Dau.

  • j’ai même osé poster un petit mot pour elle en commentaire… et j’ai eu droit à une gentille réponse! Trop contente ^^
  • suite à la pression populaire (surtout celle de mes collègues en fait), j’ai fini par craquer sur un certain site de vente en ligne à tous petits prix. J’ai craqué pour des accessoires pour cheveux (utiles & nécessaires), des chaussettes toutes mimi (utiles & nécessaires) et des boucles d’oreilles juste pour le plaisir. Vivement que tout ça arrive!
  • j’ai enfin fini la saison 1 de Stranger Things! J’en avais trop marre d’attendre que l’amoureux soit motivé à regarder la suite et fin (à savoir jamais), j’ai donc englouti les deux derniers épisodes. J’ai vraiment beaucoup aimé!

  • chéri et moi sommes allés manger chez mes parents un soir. Nous sommes repartis de chez eux avec un magnifique chandelier que je lorgnais depuis longtemps (l’ancien de ma maman) et trois plants de tomates à planter.

  • l’amoureux et moi avons profité du beau temps pour nous lancer dans une grande opération de jardinage pendant le week-end. C’était éreintant mais efficace! 
  • nous avons conclu la semaine en beauté par une commande de pizza qui réconforte du blues du dimanche soir

SP#75 – Le Plus Loin Possible, de Maureen McCarthy

Tess, vingt et un ans, vit avec son mari Jay et leur petite fille de trois ans dans une ferme isolée en Australie. Elle est régulièrement battue par son mari, mais les frères et la mère de Jay font semblant de ne rien voir. Un jour, un jeune couple qui voyage à travers le pays s’arrête dans leur village. Tess décide de saisir sa chance et, à l’aube, en cachette de tous, elle monte dans la voiture des inconnus avec sa petite fille. Un périlleux chemin vers la liberté commence alors…

Si j’ai demandé à lire ce titre, j’avoue que c’est surtout à cause du panneau australien sur la couverture. Quand j’ai lu « fuite dans une voiture en Australie » je me suis dit, « oh chouette un road trip avec les paysages australiens pour fond ». En fait pas du tout.

Ce roman n’est finalement pas vraiment un « road trip » et les paysages australiens sont assez…inexistants. C’est tout juste si je me suis souvenue qu’on était en Australie quand Sydney et Melbourne ont été mentionnés au détour d’une phrase.

MAIS… ce n’est pas pour autant que j’ai été déçue! Au contraire!

J’ai accroché à cette histoire dès la première page et l’ai dévorée en deux jours à peine. Deux jours travaillés, oui.

Nous avons en fait un savant mélange entre le thriller angoissant (la femme qui fuit son détraqué de mari) et l’histoire de famille (avec le passif lourd, les secrets ou les non-dits). Des thèmes qui me parlent vraiment bien + du suspense, combo gagnant en ce qui me concerne. J’ai adoré suivre le cheminement intérieur de Tess, ses réflexions sur son couple, son avenir… mais aussi son passé et l’histoire de sa famille déchirée. Si je devais avoir un regret, ce serait le personnage de Harry que j’ai énormément apprécié mais qui aurait sans doute pu être approfondi. (De même que sa relation avec Jules qui reste finalement très mystérieuse, d’ailleurs j’aurais bien aimé la voir un peu plus elle aussi)

De même que je ne pourrais pas vraiment dire que le roman est particulièrement original, il n’empêche qu’il m’a fait passer un excellent moment de lecture… et c’est tout ce que je demande à un roman. Me laisser reprendre ma respiration uniquement pour me laisser le temps de dire à mon chéri que « je me régale » avant de me happer à nouveau jusqu’à la fin. 🙂

Merci aux éditions Denoël pour cette lecture!

Le mois de… Nathalie Dau!

Vous l’avez sûrement déjà vu passer à un moment où à un autre sur la blogosphère, le RDV « Le mois de… » chez Book en Stock consiste à mettre pendant un mois entier un(e) auteur(e) sous le feu des projecteurs. Une présentation de l’auteur(e) suivie d’un échange/débat avec les blogueurs-lecteurs qui dure tout au long du mois.

Ce mois-ci ça tombe sur Nathalie Dau et c’est HYPER INTÉRESSANT. Que vous ayez lu Source des Tempêtes ou pas, déjà fan ou simple curieux, ça vaut le détour. Nathalie Dau livre beaucoup, c’est à la fois touchant et instructif. Et le must? Tout le monde peut dire un mot, poser une question… alors allez-y et lâchez-vous!

.
Go!