DIY – Les Oeufs de Dragons de Daenerys

20160922_090547

Ça faisait bien longtemps que je n’avais pas entrepris de projet DIY et refaire quelques chose de mes petites mains m’a fait un bien fou! Et pourtant, je tombe souvent sur de belles idées de DIY (internet en regorge évidemment), et je me dis souvent « Tiens à retenir! ça a l’air pas trop compliqué et sympa » et à chaque fois ces idées finissent archivées dans un coin de ma tête. Je ne sais pas pourquoi. Sans doute suis-je freinée par mon manque de confiance en moi ou par la culpabilité qui découlerait de faire une activité purement plaisir à la place d’un activité utile/efficace. Bon, il pourrait y avoir plein de raisons…

Mais là, pour une fois, je n’ai pas réfléchi, je me suis jetée à l’eau sans y réfléchir à deux fois: j’allais créer mes oeufs de dragons. Ayant récemment terminé l’intégrale 5 du Trône de Fer, ma passion pour cette saga s’est un peu réveillée et avec elle mon petit côté « collectionneuse d’objets dérivés » (petit clin d’oeil aux Funko Pop qui m’obsèdent un peu trop en ce moment).

Et si je me suis lancée comme ça, c’est clairement grâce au magnifique article rédigé par la Parenthèse Imaginaire ici:

 http://www.laparentheseimaginaire.com/diy/diy-les-oeufs-de-dragons-de-daenerys

J’ai complètement craqué sur ses magnifiques oeufs…(qu’elle a d’ailleurs bien su mettre en valeur *_*) Et quand j’ai découvert la méthode de fabrication, j’ai été surprise de pouvoir me dire « Ah mais c’est tout simple à faire!! ».

Donc, pour une méthodologie pas à pas je vous renvoie sur son article, qui est très bien expliqué! Moi je me contenterai de vous décrire les grandes lignes:

  1. vous achetez des oeufs en polystyrène (1€ l’oeuf à Cultura)
  2. vous achetez des punaises en laiton (dorées) (un bon paquet quand même: 400 punaises minimum pour un oeuf de dix centimètres)
  3. vous piochez dans vos vernis à ongles les couleurs qui pourraient vous plaire pour les oeufs (perso, j’en acheté un ou deux en plus pour avoir des teintes irisées)
  4. vous plantez les punaises sur un carton (ça va plus vite qu’on pourrait le croire)
  5. vous les vernissez une par une (deux ou trois couches sont souvent nécessaires pour une bonne opacité)
  6. il ne reste plus qu’à planter vos punaises sur l’oeuf, en les disposant comme des écailles, c’est-à-dire de sorte à ce qu’elles se chevauchent

Et voilà. C’est pas compliqué, pas trop cher en matériel. La seule étape qui prend vraiment du temps c’est de laisser sécher correctement chaque couche de vernis avant d’en rajouter une.

oeufs-collage

Je suis assez contente du rendu de mes oeufs. Surtout que celui de Drogon, le noir aux reflets rouges, m’a bien pris la tête. Ce n’est pas si évident que ça de trouver du vernis à ongles avec des paillettes rouges dans une base transparente (et pas colorée!). (Personnellement j’ai fini par le commander sur internet après moult recherches)

Petit moment frustrant: je me rends compte qu'il me manque des punaises pour finir l'oeuf de Drogon!! x(

Petit moment frustrant: je me rends compte qu’il me manque des punaises pour finir l’oeuf de Drogon!!

Maintenant que mes oeufs sont achevés, il ne me reste plus qu’à habiller le fond de mon coffre pour mieux mettre les oeufs en valeur. Je pense à un tissu rouge satiné, si possible, avec un rembourrage de ouate sous les oeufs, pour les surélever un peu (pour qu’on les voie mieux dans ma bibli ^^). Mais j’avais trop hâte de vous les montrer pour attendre plus, alors voilà. Je peux maintenant me la péter (juste un peu) et clamer haut et fort « I am the Mother of Dragons ». (ou presque)

20160922_090417

PS: Je vous montrerai quand le coffre sera décoré. Ça devrait faire encore plus…Targaryen ❤

9lyqv

Thé de Noël et bougies parfumées

Alors qu’est-ce que j’ai fait aujourd’hui?

(question que vous vous posez tous n’est-ce pas? ^^)

Soit dit en passant, je m’excuse d’avance pour les photos floues au possible! Je les remplace par des vraies photos dès que je peux, promis 😀

1) J’ai préparé un thé de Noël aux épices pour offrir à Noël!

(mon salon sent super bon les épices du coup!)

Tadam!

Tadam! (haha c’te photo floue même pas cadrée, la honte!)

Pour info on trouve plein de recettes de thé de Noël sur Internet mais en fait on y met un peu ce qu’on veut. Personnellement j’y ai mis:

– thé noir (mais on peut aussi faire la même recette avec du thé vert ou autre)

– des zestes d’orange séchés

– quelques fruits rouges séchés (piqués d’une infusion dont j’ai un bon stock!)

– des clous de girofle réduits en poudre

– de la muscade en poudre

– des graines de cardamome en poudre

– des bouts de bâtons de cannelle écrasés grossièrement

– une gousse de vanille fraîche coupée en tout petits bouts

Et je compte rajouter des copeaux de gingembre séchés au four une fois que j’en aurai acheté. Et pour les quantités c’est un peu au feeling et au goût de chacun. Mais attention les clous de girofles et la cardamome libèrent des saveurs assez fortes donc n’ayez pas la main trop lourde 😉

2014-11-27 15.42.16

.2014-11-27 15.47.06

2) J’ai recyclé des fonds de bougies parfumées

Alors vous ne le savez pas encore mais j’ai récemment ENFIN pu m’acheter un brûleur pour quasiment rien (4€). Il n’est pas franchement beau mais il n’est pas moche et il me suffit pour l’instant. Et du coup j’ai aussi trouvé comment recycler mes fonds de bougies parfumées (qui ne s’allument plus quand la mèche est arrivée au bout): je les balance dans mon brûleur et comme ça pas de gaspillage de bonnes odeurs :-P

.

3) J’ai trouvé une nouvelle vie pour les vieilles gousses de vanille retrouvées dans mes placards (qui doivent dater de l’an 40 au moins)

En fouillant les placards à la recherche d’épices, je suis donc tombée sur des vieilles gousses toutes sèches sans plus aucune odeur. Bref, tellement vieilles que je doute qu’elles puissent encore parfumer quoi que ce soit à l’avenir… J’en ai mis quelques unes de côté pour essayer dans un prochain gâteau (juste pour être sûre) et sinon j’ai eu la lubie de mettre deux mini-bouts de ces vieilles gousses dans mon brûleur, juste pour tester. Oui oui j’aime bien faire mes petites expériences… Eh bien ça a ressuscité les petits morceaux en questions puisque depuis que je les ai mis, mon salon sent trop bon le gâteau! (en plus de l’odeur des épices)

Brûleur Collage

4) J’ai essayé de réanimer un fond de thé à la vanille trouvé dans les placards du chéri (qui lui aussi a dû être entamé en l’an 40 puis oublié)…

Pour finir, j’ai également trouvé dans les placards un vieux-vieux sachet de thé « ouvert » (c’est-à-dire tout juste fermé avec une pince à linge) … aux noisettes-vanille! Sacrilège! Un si bon thé oublié depuis… euh des années?… et qui avait donc perdu toute odeur! Pour vous dire il sent maintenant l’odeur du placard, ce qui est assez bizarre. Je ne l’ai pas encore testé mais je m’en suis occupée: j’ai transféré le contenu du sachet dans un pot en verre hermétique et j’y ai rajouté une gousse de vanille coupée en petits bouts (oui une de ces fameuses gousses toutes sèches). On verra bien ce que ça donne… Je laisse « mijoter » un peu et je l’essaierai dans quelques jours…

Voilà, c’était ma vie totalement passionnante. Sur ce je m’en vais tricoter 😀

Mugs personnalisés – DIY

Alors j’ai commencé à faire ça l’année dernière et je m’y suis remise ces derniers jours. A Noël dernier j’étais assez inspirée et j’avais offert pas mal de cadeaux faits maison à mon entourage, dont des mugs décorés par moi-même 😀 à ma belle-soeur et son mari. Et dernièrement, à force de trainer sur Pinterest je me suis rendue compte que je pourrais très bien en faire d’autres pour nous (=mon chéri et moi) et les garder.

Mais comment fait-on des mugs personnalisés, me direz-vous?

C’est tout bête: on s’arme de mugs unis (blanc pour commencer) et de feutres pour porcelaine/céramique. On fait de jolis dessins, on s’écrit des blagues ou des mots doux, des citations – bref ce qu’on veut – on laisse sécher 24H puis on passe au four à température classique (160°) pendant 45min, je crois (la durée est inscrite sur les feutres car ça dépend des feutres). Et c’est tout! Après, les mugs sont supposés pouvoir passer au lave-vaisselle mais perso je préfèrerais ne pas m’y risquer! (De toute façon je n’ai pas de lave-vaisselle alors ça règle la question! Haha!)

Alors je ne vous cache pas que je ne fais pas encore de dessins… heu… qui me soient propres, du coup je m’inspire vraiment beaucoup de tout ce que je trouve sur Internet et je copie ce que j’aime bien. Merci Pinterest ❤

L’année dernière j’ai fait ces 2 mugs pour ma belle-soeur: un « paysage » de campagne et des flèches:

.

.

.

(désolée pour la qualité des photos)

Et cette année, voici ce que j’ai réalisé pour nous – chéri et moi:

Books!

Books! Face N°1

Books! Face n°2

Books! Face n°2

Et pour le deuxième mug, je suis complètement tombée sous le charme des mugs et tasses de Sobi Graphie qui sont juste adorables!! Et j’ai essayé de reproduire ses petits animaux mignons… en commençant par le dragon ❤

LE dragon

LE dragon

Et de l'autre côté, ma petite private joke Game of Thrones.

Et de l’autre côté, ma petite private joke Game of Thrones.

Voilà je me suis régalée à dessiner sur ces mugs et j’ai hâte de les utiliser! Sans compter que j’ai encore plein d’inspirations. Il ne me reste plus qu’à me racheter des mugs! ^^

DIY – Ma lessive maison

Depuis le temps que j’y pensais, je me suis enfin lancée dans ma lessive maison au savon de Marseille. Si j’ai mis du temps à m’y mettre c’est pour deux raisons principales: le nombre impressionnant de recettes sur le net (toutes similaires mais pourtant toutes différentes) mais aussi le temps que ça nécessite. J’y ai passé toute un après-midi ! En attendant je pense que j’en m’en suis pas trop mal sortie!

Pour info, je me suis inspirée de deux recettes: celle de Grand-Mère Feuillage (très claire, bien illustrée – qui faisait envie quoi!) et celle d’Aroma Zone (en bas de page – qui m’a fait comprendre des aspects de la recette que je ne comprenais pas ailleurs). Pour les dosages j’ai principalement suivi les dosages de cette dernière recette.

Mes ingrédients

Du savon de Marseille en paillettes, du bicabornate de soude et de l’huile essentielle (en l’occurrence de Tea Tree)

20140908_122608-resized-1024

3 ingrédients seulement!

 

Première étape: j'ai dilué les paillettes de savon dans de l'eau bouillante, puis j'ai rajouté le bicarbonate et j'ai bien touillé :-)

Première étape: j’ai dilué les paillettes de savon dans de l’eau bouillante, puis j’ai rajouté le bicarbonate et j’ai bien touillé 🙂

La deuxième étape (pour laquelle je n’ai pas de photo) consiste à faire reposer et refroidir la mixture plusieurs heures (c’est pour ça qu’il faut avoir un peu de temps devant soi hein) ce qui a pour conséquence qu’on se retrouve avec une sorte de pâte gélatineuse. Le mélange s’est un peu solidifié. Il faut alors s’armer du mixer et remuer un peu tout ça.

Ce qui donne alors une texture velouté qui fait maintenant beaucoup penser à la texture des lessives du commerce!

Ce qui donne alors une texture veloutée qui fait maintenant beaucoup penser à la texture des lessives du commerce!

Il n’y a plus qu’à rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de son choix et transvaser dans un récipient. J’aurais bien mis lavande mais je n’avais que Tea Tree sous la main alors lavande ce sera pour la prochaine fois.

Tadaaam! Ma vraie lessive au savon de Marseille (dans un faux bidon) <3

Tadaaam! Ma vraie lessive au savon de Marseille (dans un faux bidon) ❤

 Alors il faut savoir qu’entre chaque utilisation, le liquide se re-fige (du verbe figer 😀 ) et qu’il faut bien bien remuer avant chaque utilisation… mais ça ne me dérange pas. Ça me fait les bras! Je suis tellement contente d’avoir ma propre lessive!

J’ai donc fait ma première machine à la lessive faite maison hier et j’ai l’impression que ça marche bien. Très légère odeur de tea tree. Je pense que pour les taches tenaces il faudra s’en occuper avant de mettre les vêtements dans le tambour mais sinon ça me convient je crois! Mais pour l’instant j’ai encore tout un bidon d’adoucissant du commerce à finir alors je ne peux pas encore faire des machines 100% « vertes »… donc je finis ce bidon et après fini les produits chimiques du commerce! (Sans compter que faire sa lessive soi-même est plus économique!) Je serai autonome sur la lessive 😛

Wreck This Journal #2

Et voilà la deuxième session sur mon Wreck This Journal. Oui, je sais: elle arrive une éternité après la première session qui remonte à mi Juin de l’année dernière (ICI). Il va falloir remercier D-Dream Bouquine qui m’a fait me repencher sur mon journal. J’ai récupéré les photos de toutes les pages que j’ai « réalisées » jusqu’à aujourd’hui mais ça en fait vraiment beaucoup… Alors aujourd’hui je vous montrerai seulement quelques unes, celles qui remontent le plus dans le temps et qui ont été réalisées l’été dernier.

Tout d’abord la tranche du cahier. Il se trouve que j’ai rapidement réalisé que personnaliser la tranche du cahier doit se faire assez tôt car au plus on avance dans les pages, au plus il devient difficile de refermer le WTJ. Au début, on ne le sait pas vraiment, mais il y a certaines pages qu’il vaut mieux faire dès le début… et cette page en fait partie. NB: les connaisseurs reconnaîtront la citation

20130623_115751-1

20130623_115809-1

20130623_115835-1

Vient ensuite une des pages les plus faciles du cahier: « Coller une page de magazine et entourer les mots qu’on aime ». Pour info, j’ai découpé une page de Telerama qui parlait de la langue française VS. langue anglaise dans les études supérieures – choix délibéré car un tel sujet ne pouvait que fourmiller de mots que j’aime ^^

Je vous laisse au passage admirer mon vernis vert pomme Yves Rocher ^^

Je vous laisse au passage admirer mon vernis vert pomme Yves Rocher ^^

Je me suis ensuite occupée des bandes à déchirer. A ce jour je n’ai toujours pas eu le courage de les déchirer. (Et je crois que je ne le ferai pas.)

20130623_135821-1

Sur la page où on est sensé crayonner, j’ai piqué un très beau calendrier en fer chez mes parents que j’ai placé sous ma feuille. Les motifs du calendrier étant en reliefs, les dessins sont naturellement apparus en coloriant la page au crayon gris.

20140414_185500-1

Enfin, dernière photo de cette session WTJ, une des pages que j’aime le plus encore aujourd’hui. Je l’ai réalisée avec beaucoup de soin et avec l’aide précieuse de ma maman qui m’a fourni les chutes de tissu et m’a aidé pour la partie « découpage-collage ». Il fallait « dormir avec le journal et décrire l’expérience ». Moi je me suis sentie comme la Princesse au Petit Pois.

20140414_185029-1

Je m’arrête là pour aujourd’hui. Sachez qu’il me reste suffisamment de photos pour faire encore au moins 3 sessions (à raison d’1 session = 1 article) sur mon Wreck This Journal. Si ça vous plaît/intéresse, n’hésitez pas à me le dire par commentaires! 😉