SP#39 – Récits du Demi-Loup, tome 1: Véridienne, de Chloé Chevalier

20151012_174012

Après une bonne semaine de retard depuis la fin de ma lecture, j’ai enfin le temps de rédiger cette chronique. C’est grâce à mon tout nouveau partenariat avec les éditions des Moutons Electriques que j’ai pu recevoir un exemplaire de ce roman de fantasy française qui me faisait trèèès envie. Aussi, il faut voir la chronique élogieuse qu’en avait faite Acr0 du blog Livrement.com : ICI

C’était donc mon tour de me plonger dans Véridienne, et je vous avoue que le livre n’a pas fait long feu dans ma PAL. Mais venons-en à mon avis sur ce roman… En une phrase: malgré un début un peu mitigé, j’ai fini par adorer!

Pour rappel, la quatrième de couverture:

Au bord de l’implosion, le royaume du Demi-Loup oscille dangereusement entre l’épidémie foudroyante qui le ravage, la Preste Mort, les prémisses d’une guerre civile, et l’apparente indifférence de son roi.

Les princesses Malvane et Calvina, insouciantes des menaces qui pèsent sur le monde qui les entoure, grandissent dans la plus complète indolence auprès de leurs Suivantes. Nées un jour plus tard que les futures souveraines auxquelles une règle stricte les attache pour leur existence entière, les Suivantes auraient dû être deux. Elles sont trois. Et que songer de la réapparition inopinée du prince héritier, Aldemor, qu’une guerre lointaine avait emporté bien des années auparavant ? Avec lui, une effroyable réalité rattrape le château de Véridienne, et le temps arrive, pour les Suivantes et leurs princesses, d’apprendre quels devoirs sont les leurs.

Commençons donc par le commencement. Pourquoi « un début mitigé » ? Pour plusieurs raisons. Déjà, la première difficulté à laquelle nous sommes confrontés en tant que lecteurs est d’identifier les personnages. En effet, nous avons deux princesses qui sont cousines, et qui ont à elles deux trois Suivantes. Il faut donc les situer par rapport aux rois et les unes par rapports aux autres, ce qui n’est pas évident au début. D’autant que j’ai regretté que les « voix » des filles étaient identiques (même style d’écriture, même expression…), ce qui n’aide pas du tout à s’y repérer. Personnellement, dès les premières pages je me suis fait un petit schéma qui m’a bien aidée pour la suite…

D’autre part, j’ai eu un rythme de lecture assez lent sur le premier tiers de ce roman car je n’ai pas été « happée » comme j’espérais l’être. L’histoire a eu beau me plaire dès les premières pages, je n’ai pas ressenti suffisamment de suspense pour accrocher vraiment.

Bien sûr j’ai quand même persévéré – l’univers me plaisait quand même beaucoup! – et j’ai bien fait! Le récit se pimente à partir du moment où les princesses grandissent et deviennent ado puis de jeunes adultes. Dès lors j’ai vraiment accroché. D’autant plus qu’un nouveau point de vue vient ajouter de l’intérêt à cette vie au château: celui du prince Aldemor, qui en a vu des vertes et des pas mûres à la guerre, et dont le retour inattendu vient perturber l’équilibre de la vie à la cour.

Et en parallèle de cette intrigue qui s’approfondit et s’obscurcit au fil des pages, on a aussi une foule d’autres bons éléments: la psychologie bien maîtrisée des filles, la dynamique du groupe, les amitiés, les haines, les jalousies, l’affection, l’univers intéressant basé sur un principe à la fois simple et original (le principe des Suivantes, nées le jour « suivant » la naissance de leur princesse), les personnages secondaires réussis eux aussi, l’utilisation efficace de plusieurs méthodes de narration telles que journaux intimes ou lettres…

Dernier élément sympa, le petit teasing sur les dernières lignes de ce roman qui nous font comprendre que nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Le roi Aldemar détiendrait un secret qui aurait pu tout changer?? J’ai hâte de voir ça!

En bref, un excellent premier roman et une excellente lecture fantasy malgré un début un peu lent qui nécessite un certain temps pour s’y repérer. Un univers très réussi, basé sur le principe des Suivantes, une intrigue qui s’approfondit et s’obscurcit au fil des pages pour notre plus grand plaisir… avec un suspense qui finit bel et bien par se mettre en place pour nous laisser impatient quant à la suite de ces récits du Demi-Loup. Vivement!

Publicités

13 réflexions sur “SP#39 – Récits du Demi-Loup, tome 1: Véridienne, de Chloé Chevalier

  1. As-tu remarqué les blasons en début de parties ? Ils sont répertoriés en fin de livre, et permettent de reconnaitre le narrateur. Je l’ai lu en numérique et malheureusement, la version ne dispose pas de ces blasons :/ Après, je suis tout à fait d’accord que c’est un peu difficile de les reconnaitre mais cela s’arrange (ouf). J’espère que ce n’est pas ma chronique élogieuse qui t’a perdue sur le début de l’histoire.

    J'aime

    • Oui j’avais compris pour les blasons mais malgré ça j’ai quand même trouvé difficile de s’y retrouver au début… Mais comme tu dis ça s’arrange par la suite! (ouf^^) Ne t’inquiète pas pour ta chronique, je suis contente de t’avoir fait confiance 😛

      J'aime

  2. Pingback: Mon Bilan 2015 | Les étagères de Pitiponks

  3. Pingback: Séries en cours / Fin de séries | Les étagères de Pitiponks

  4. Pingback: #SP71 – Fleurs au Creux des Ruines, de Chloé Chevalier | Les étagères de Pitiponks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s