SP#60 – Joyeux suicide et bonne année!, de Sophie de Villenoisy

B26732

Tu fais quoi à Noël? 
Moi je me suicide et toi? 

Bien sûr, dit comme ça, ça peut paraître sinistre, mais à quarante-cinq ans c’est ma meilleure option. Ce n’est pas comme si je faisais des malheureux autour de moi. Comme si j’abandonnais mari et enfants. Je n’ai ni chien ni chat. Même pas un perroquet pour me pleurer. 
Et puis ça me laisse deux mois pour faire connaissance avec mon vrai moi. 
Deux mois c’est court. Ou long, ça dépend de ce qui se passe, en fait.

Eh bien ! Si j’avais su j’aurais commencé ce livre plus tôt. Lu en seulement quelques heures, je dois dire que je suis étonnée d’avoir autant aimé ce petit livre.

Pour être honnête, après ma déception à la lecture de « Le jour où Anita envoya tout balader » j’étais un peu refroidie pour celui-ci dont le pitch semblait très similaire : une femme qui change tout du jour au lendemain et qui fait plein de choses pour la première fois (ou pour la première depuis très longtemps !).

Sauf que ce petit livre apporte la preuve que 2 livres racontant à peu près la même chose peuvent malgré tout être complètement différents.

J’ai adoré ce livre – que je rapprocherais d’ailleurs plus de la nouvelle que du roman au vu de sa longueur – car malgré son petit nombre de pages, j’ai ressenti bien plus de choses que pour le dernier roman de Katarina Bivald.

Déjà je riais toute seule dès les premières pages. (Bien plus que pour « Demain j’arrête ! » de Gilles Legardinier qui a apparemment fait s’esclaffer la blogo entière.) Et tout doucement, tout naturellement le rire a fait place à l’émotion.

Malgré une évolution de l’histoire un peu rapide, j’ai trouvé que l’auteure gardait le ton juste de bout en bout. Rien ne m’a paru inutile, artificiel ou bancal. Pour dire la vérité toute la vérité rien que la vérité ce roman est arrivé hier après 2 jours émotionnellement très difficiles et j’ai ressenti ma lecture comme une bouffée d’air frais, comme un baume sur mes blessures. L’effet n’en sera sans doute pas très long mais ça m’a incontestablement fait beaucoup de bien sur le moment.

En tout cas je suis tombée sous le charme de l’humour de Sophie de Villenoisy (oui, tomber sous le charme d’un humour est possible ! Soit dit en passant la seule autre fois une un tel phénomène m’est arrivé c’était pour l’humour noir de Sylvain Tesson – mais là n’est pas la question). J’ai maintenant très envie de découvrir ses BD humoristiques. Franchement, me faire rire comme ça après ce que j’ai vécu ces derniers jours, moi je dis bravo parce que ce n’était pas gagné.

En bref, on pourra peut-être reprocher à ce livre de « ne pas casser trois pattes à un canard » (bonjour l’expression !) ou d’être trop court, trop rapide… En attendant, j’ai lu ce roman au bon moment et il a su me ramener le sourire, me faire rire, ce qui m’a fait énormément de bien à ce moment-là. Je ne garderai peut-être pas cette histoire longtemps en mémoire mais sa lecture m’aura fait l’effet d’une bouffée d’air frais, et c’est déjà beaucoup. Un très bon moment de lecture !

Merci aux éditions Denoël pour cette lecture!

Publicités

13 réflexions sur “SP#60 – Joyeux suicide et bonne année!, de Sophie de Villenoisy

  1. Un livre qui fait sourire et parle de suicide, c’est une très bonne idée :).
    Je voulais te dire aussi que je parle d’un livre new romance dans mon dernier article si ça t’intéresse. Bisous à toi!

    J'aime

  2. Pingback: Juin 2016 – Bilan lectures | Les étagères de Pitiponks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s