Excellente lecture·Mes Lectures

J’ai été captivée par le récit scandaleux de Shakti

Sept hommes, une femme et une enfant. Ce sont les derniers compagnons qu’il reste au barde Fintan Calathynn pour mener à bien la quête du Roi-diseur, à travers une forêt boréale plus menaçante que jamais. Neuf survivants aux abois, retranchés dans la grotte des Teules, encerclés par l’ennemi. À l’heure où la gabarre livre ses derniers secrets, et où les arbres tremblent de la colère des géants, les fugitifs devront jouer carte sur table et révéler les ombres issues de leur passé. À commencer par l’énigmatique Shakti…

Quand Eirilys et moi avons terminé notre lecture commune de Manesh, le tome 1 des Sentiers des Astres de Stefan Platteau… il nous a tout de suite paru évident d’enchaîner toutes les deux avec la lecture commune du tome 2 que, PAR CHANCE, nous avions dans nos PAL.

Attention risques de spoilers

Le tome 2 commence effectivement directement là où le tome 1 nous laissait dans un suspense terrible. On retrouve Manesh, bel et bien vivant (ouiii!), et tout le groupe… (enfin TOUT le groupe, disons plutôt tous ceux qui ont survécu)… qui s’apprête à faire une sortie risquée à la barbe des terrifiants Nendous. On est donc plein de tension par empathie avec notre narrateur Fintan le Barde, du fait qu’on lutte pour échapper à ces terreurs de l’enfer, mais on est toujours aussi dans l’angoisse de savoir qu’un traître se cache dans l’équipe. 

C’est d’ailleurs à cause de cette situation délicate que Shakti, la courtisane dont la présence suscite de la méfiance depuis le début de l’expédition, va être amenée (fortement incitée donc!) à nous faire part de son histoire. Et j’ai trouvé son récit tout bonnement passionnant! J’étais toujours accrochée à l’histoire du Barde et la survie de l’équipage mais j’ai eu un gros faible pour ce récit parallèle féminin, ce qui fait que j’ai sans doute préféré le tome 2 au premier tome.

J’ai tout aimé de son récit : sa jeunesse dans son domaine du Harfang, la forêt du Lempio et ses esprits, les relations entre les femmes du domaines, Shakti et sa mère, et ces esprits: comment elle doivent les honorer, les saluer, respecter les frontières, ou user de mots-mages pour les apaiser. Et on fait également la connaissance de deux personnages importants : Meijo, le fameux, celui qui donne son nom au tome 3, et la Croque-Carcasse (son nom est juste parfait!) que je considère comme un personnage à part entière de ce récit. Elle est effrayante et intéressante à la fois, puisqu’il s’agit d’un esprit ancien, une présence naturelle de cette forêt. Il faudra quand même préciser que le lecteur n’est pas épargné par le récit de Shakti et qu’on vit, à travers les yeux de la courtisane, des moments terriblement durs, de ces moments qui scellent un destin.

Mais n’allez pas croire que le fil rouge de l’histoire soit à la traîne pour autant. Dans la fuite éperdue de nos héros, nous allons découvrir les pouvoir de musique du Barde, dont le traitement par l’auteur semble faire un clin d’oeil à la musique de Kvothe dans Le Nom du Vent (saga de mon coeur que je désespère de voir finie un jour). Nous allons aussi en apprendre beaucoup plus sur les fascinants Teules et leur belle forêt bleue (celle de la couverture!), et faire grâce à eux des découvertes essentielles pour la quête du groupe. En bon auteur de saga, Stefan Platteau clôture à nouveau ce tome par une scène terriblement énigmatique qui laisse le lecteur plein d’interrogations et d’hypothèses pour la suite.

Fin des risques de spoilers

Au final, on est de nouveau piégé par l’histoire: il nous faut lire la suite pour savoir!

En résumé, je dirais que si le tome 1 avait bien réussi à captiver mon attention, le tome 2 m’a complètement absorbée, notamment grâce au récit de Shakti qui m’a passionnée. De manière encore plus réussie selon moi que dans le premier tome, l’auteur arrive savamment à équilibrer son histoire entre mystères et révélations. Il y a beaucoup de secrets mais on a régulièrement des indices, des éléments de réponse qui se révèlent peu à peu et nous donnent invariablement envie d’en savoir ENCORE PLUS! Le juste dosage. Jusqu’ici ma préférence va donc à ce second tome mais je suis belle et bien embarquée avec Fintan jusqu’à la fin de son aventure, c’est certain! À voir ce que nous réserve Meijo dans le troisième tome!

Contexte de lecture: Comme pour le précédent, lire ce livre était un plaisir en soi mais aussi un plaisir partagé en live avec mon amie Eirilys, qui est une partenaire de lecture commune TRÈS précieuse : déjà parce que c’est une fille vraiment chouette, ensuite parce qu’elle remarque TOUT et m’aide à remarquer des détails que j’aurais pu zapper sans elle. Un plaisir supplémentaire s’est ajouté à notre lecture quand nous avons spontanément pris contact avec Stefan Platteau suite à ce statut Facebook. Il s’est montré très curieux de notre processus de LC et nous lui avons finalement partagé tous nos emails de lecture commune. Je crois que ça l’a bien amusé de suivre notre découverte pas à pas, nos réactions à chaud et nos suppositions pour la suite. Moi en tout cas ça m’a bien amusée de l’imaginer derrière son écran, à se frotter les mains devant nos interrogations ^^ Ces échanges d’emails nous ont permis de faire virtuellement la connaissance d’un auteur sympathique et accessible, très disponible. Et ce qui est fantastique c’est que nous pourrons le rencontrer IRL d’ici deux bonnes semaines à Épinal!

Publicités

3 commentaires sur “J’ai été captivée par le récit scandaleux de Shakti

  1. Je n’ose même pas imaginer la torture sans le tome 2 sous la main. Je ne me remets pas de cette fin pour le premier tome !
    Merci pour le petit mot à la fin. ❤ J'ai moins bien réussi à l'exprimer que toi mais je pense la même chose de cette LC et de tes mails.

    Aimé par 1 personne

  2. Ahah, quel titre de billet ! Je note d’enchainer moi aussi les tomes alors 😉 Comme tu le sais, j’aime les lectures communes avec des points réguliers pour partager son ressenti de lecture. Stefan Platteau est une personne enjouée et agréable, je suis contente que vous puissiez le rencontrer !

    Aimé par 1 personne

  3. Hey!
    J’ai participé à une rencontre en Belgique hier avec Stefan, et on a parlé de toi et Eiri, votre LC, et sa lecture de vos échanges. Il est très friand du retour de ses lecteurs, et du ressenti pendant la lecture toussa.
    Je me réjouis de me plonger dans Meijo (bon par contre, je me demande si je ne vais quand même pas relire Shakti-lu en 2016- avant pour me remémorer des choses… c’est tellement dense!)
    (@Acro m’a choisi Meijo pour notre défi… héhé, je lui avais choisi Manesh pour juin :-))

    Contente que notre auteur belge (héhé, il parait que la France se « l’approprie » 🙂 mais je comprends, je comprends!) trouve son public!!

    (soit dit en passant, la rencontre avait lieu à Namur, dans son « fief de naissance », et on était que très peu… c’est dommage, maintenant, on l’avait plus « pour nous »! 🙂
    héhé. Et pour l’anecdote, il m’avait demandé si je ne voulais pas « animer la rencontre », parce que personne à la lib’ pour le faire…. ce fût une première… et ouf avec un auteur aussi prolixe, ce n’est pas trop difficile 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s