Coup de coeur·Mes Lectures

Je découvre la plume d’Anne Brontë, la dernière des soeurs Brontë

Parution: 11 avril // 564 pages // 8,80€ // Archipoche

Je sors à peine de ma lecture, qui m’a tenu 5 jours (dont 3 travaillés – sinon je l’aurais fini en 2 jours)… et j’ai l’impression de respirer à nouveau!

Pourquoi donc avais-je cessé de respirer, me direz-vous?

Ce roman m’a coupé le souffle par la maîtrise d’Anne Brontë des sentiments humains, m’a tenue en haleine avec cette belle plume et ce sens du récit, et m’a opprimé la poitrine à la lecture des souffrances psychologiques endurées par l’héroïne.

Vous comprendrez donc que j’ai eu des petits soucis de respiration, et que, d’un certain côté je suis presque soulagée d’avoir achevé ce roman… que j’ai quand même adoré, ne vous y trompez pas.

Je vais être honnête, je ne me serais peut-être pas penchée sur ce roman aussi tôt dans ma vie (car lire toute l’oeuvre des 3 soeurs Brontë est un de mes objectifs littéraires sur le long terme) si je n’avais pas été convaincue par Mango&Salt (ici). J’avais déjà décidé de craquer pour ce titre quand les éditions l’Archipel ont communiqué leur programme de parutions Mars/Avril 2018. J’ai donc eu la grande chance de recevoir le titre qui me faisait tant envie dans une très belle édition collector en l’honneur du bicentenaire de la naissance d’Emily Brontë.

Que pourrais-je vous dire sur ce roman à part que je suis complètement soufflée par la façon incroyablement réaliste dont l’auteure a pu décrire les tourments subis par Mrs Huntington. Tant de réalisme, tant de justesse… j’en avais le coeur déchiré. Je dois même avouer que j’ai passé deux soirées relativement tristounette et que j’ai du avouer à mon homme que c’était dû à ma lecture en cours!! C’était vraiment une lecture éprouvante pour moi en ce sens et je reconnais que j’en venais presque à désespérer de trouver enfin un rayon de soleil dans cette histoire. 

(Lecture d’autant plus bouleversante quand on pense que le personnage de Mr Huntington a sans doute été inspiré par la vie tragique du frère Brontë, Branwell)

Mais outre l’incroyable justesse des sentiments et émotions décrits, j’ai apprécié tout le reste du roman: le cadre gothique mais pas trop, la plume, le registre de langage (le plaisir des « classiques »), l’histoire d’amour en filigrane, la vertu de l’héroïne et ses réflexions pieuses (j’ai lu quelque part que certains lecteurs avait trouvé ça « moralisateur » mais je n’ai pas eu ce sentiment), et bien sûr l‘audace extraordinaire du thème choisi pour un roman écrit, je le rappelle, en 1848! Un thème qui fait sans doute de ce livre un des premiers romans romans féministes de l’histoire de la littérature.

Les soeurs Brontë forcent vraiment l’admiration, et la cadette, Anne, n’est vraiment pas en reste.  Je suis très heureuse d’avoir enfin lu la dernière des trois soeurs écrivain(e)s et mon envie de lire toute l’oeuvre des Brontë n’en ressort que renforcée.

Je terminerai seulement par une petite mise en garde: j’ai lu la Préface de Isabelle Viéville Degeorges avant de commencer le roman et je l’ai un peu regretté. Sans vraiment spoiler à proprement parler, j’ai trouvé que cette préface en révélait trop. Je vous conseillerais donc de la garder pour la fin, ce qui, en outre, la rendra certainement plus intéressante car elle apporte des lumières sur l’histoire.

Et vous, vous aimez les soeurs Brontë??

Coup de coeur

20 commentaires sur “Je découvre la plume d’Anne Brontë, la dernière des soeurs Brontë

  1. Jane Eyre et Les hauts de Hurlevent font partie de mes romans préférés. Celui que tu viens de lire est le seul qu’il me reste à découvrir. J’ai hâte de m’y mettre. 😊

    J'aime

  2. J’adore leur univers, et « Jane Eyre » est l’un de mes livres favoris, tout écrivain confondu. J’ai hâte de lire celui-ci !
    Ondine

    J'aime

  3. J’ai beaucoup aimé « Jane Eyre » de Charlotte Brontë ; je m’étais noté « La dame du manoir de Wildfell Hall » pour découvrir Anne Brontë, c’est donc confirmé : ce sera celui-ci !
    Côté préface, je m’étais faite avoir avec « Le vieil homme et la mer » (ça racontait absolument tout!). Pour moi, quand ça en dévoile trop, ce devrait être en postface, certainement pas en préface ! Ca m’avait gâcher le plaisir de la lecture.

    J'aime

    1. Jane Eyre est vraiment mon préféré des 3 ❤ Il est, je trouve, moins "violent" que les deux autres (Les Hauts de Hurlevent et La Dame du Manoir..) qui sont très éprouvants, tout en ayant quand même cette part de noirceur, de gothique qui ajoute à son charme.

      J'aime

  4. Je trouve que, autant les sœurs ont clairement un style très proche, autant on distingue Anne par le côté plus moralisateur et pieux de ses oeuvres. Mais ce n’est pas une critique, juste une constatation. Emily est plus gothique, et Charlotte plus romantique (au sens premier du terme). J’aime les 3 🙂

    J'aime

    1. Je suis contente que ma chronique ait éveillé ta curiosité! Je dois avouer qu’il faudrait sans doute que je relise les Hauts de Hurlevent care je pense l’avoir lu peut-être un peu tôt dans ma vie. Je pense qu’il me « parlerait » autrement aujourd’hui.

      J'aime

  5. A force de lire des articles sur ce livre je vais me rendre fissa dans ma librairie pour me le procurer ! J’ai lu Jane Eyre, véritable coup de foudre et Wuthering Height mais je n’ai pas encore pu découvrir celui de la très chère Anne. Cette année c’est sur !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s