Mes Lectures·Services de presse

SP#48 – Des Petites Filles Modèles…, de Romain Slocombe

Source : Les Chroniques Culrelles
Source : Les Chroniques Culturelles

En 1858, la Comtesse de Ségur présente Les Petites Filles modèles comme la suite des Malheurs de Sophie, et ces deux livres figurent depuis lors au coeur du répertoire classique de la littérature française pour la jeunesse. Portraits d’enfants bien nés saisis au moment où ils s’interrogent sur le bien et le mal, tableaux d’un milieu social où ne cesse de se poser la question des normes et des limites, les petites filles doivent y être « modèles » en vertu d’un idéal de comportement. Mais l’atteindre n’est pas si simple ! Et l’on a amplement pointé, au-delà des récits en apparence innocents et inoffensifs de la Comtesse de Ségur, les bourgeons de l’ambigüité.

Dans son remake, Romain Slocombe les fait éclore : ses petites filles modèles deviennent les héroïnes d’un conte inquiétant et pervers, érotique et vampirique. Comme si la comtesse de Ségur avait retiré la sourdine pour écrire un roman destiné à des enfants plus âgés, laissant libre cours à la progression de la cruauté. Comme si elle avait quelquefois rêvé d’être Sade, non plus Comtesse mais Marquise…

Hop hop hop, il faut que je me réveille moi. Tandis que je suis tranquillement passée à un nouveau service de presse, dans lequel j’avance d’ailleurs très vite, je réalise que je n’ai toujours pas chroniqué le précédent. En effet, le dernier service de presse que j’ai eu la chance de lire inaugurait un nouveau partenariat dont je suis très heureuse : Des Petites Filles Modèles…, de Romain Slocombe, paru aux éditions Belfond. Je vais donc m’empresser de vous en parler !

Pour commencer, il faut savoir que, bien que ce ne soit pas exactement ma génération, j’ai eu une période étant plus jeune, au cours de laquelle j’avais dévoré tous les Comtesse de Ségur, dans une jolie collection rose fushia que m’avait légué ma marraine. Où sont passés ces petits livres ? Aucune idée. En attendant, j’avais adoré ces petites histoires toutes simples, pleines de bons sentiments. Aujourd’hui j’ai grandi, j’ai pris du recul, je perçois l’aspect moralisateur des histoires, ce qui ne m’avait pas dérangé étant petite bien sûr, et peut-être même quelques sous-entendus. C’est donc avec curiosité que je me suis laissée tenter par la réécriture des Petites Filles Modèles par Romain Slocombe, une réécriture darko-erotique (oui je viens d’inventer le mot) pour les adultes. (Soit dit en passant l’aspect érotique reste très soft, plus suggéré qu’autre chose… On est loin de Fifty Shades.)

Bien que je n’ai pas trouvé ce roman extraordinaire, je dois dire que je l’ai lu avec plaisir, avec souvent un petit sourire au coin des lèvres devant les situations et péripéties rajoutées par l’auteur.

En fait, vous prenez la comtesse de Ségur, le marquis de Sade et Bram Stocker, vous mélangez et voici le résultat. D’ailleurs, je précise que d’autres lecteurs, plus instruits que moi en matière d’œuvres classiques ont listé plusieurs autres inspirations (La Comtesse sanglante de Valentine Penrose, Le Tour d’écrou de Henry James, Fénelon, Mirbeau, Boyer d’Argens)

Mais pour ce qui est références littéraires que j’ai pu trouver, j’ai trouvé le mélange assez réussi, même si du coup, on pourra peut-être reprocher à l’auteur de n’avoir « rien inventé ». En même temps, ce n’était pas le but de l’exercice n’est-ce pas ? Au contraire, j’ai trouvé les inspirations bien choisies et sa façon de pervertir l’histoire originelle, l’air de rien, en conservant le ton d’écriture de la comtesse de Ségur, très… naturelle finalement.

Je ne connaissais pas du tout la collection Remake mais pour le coup ça m’intrigue. Je vous laisse le lien vers la page des éditions Belfond consacrée à cette collection.

Ce qui d’autant plus étonnant au sortir de cette lecture c’est de réaliser que l’auteur aux multiples ressources, à la fois écrivain, photographe et réalisateur, n’est pas du tout connu pour écrire dans ce genre là mais plutôt pour ses romans noirs et policiers. Il s’essaye donc ici à un genre tout à fait différent et pourtant réussit son pari.

En bref, je dirais que l’exercice de style est réussi, Romain Slocombe nous livre un roman peut-être pas extraordinaire mais facile à lire et divertissant, qui nous fait sourire par son audace et sa façon de faire basculer une histoire bien sage en un récit sombre tout en perversion. À découvrir par curiosité 🙂

Publicités

13 commentaires sur “SP#48 – Des Petites Filles Modèles…, de Romain Slocombe

  1. J’ai adoré les livres de la comtesse de Ségur. Enfin plus les malheurs de Sophie que les petites filles modèles! Qu’est-ce que j’ai pu les lire ces livres!!!
    Par contre, je ne sais pas si je suis tentée par la revisite de Romain Slocombe. Peut être que je le lirai par curiosité… En tout cas merci pour ta chronique!

    J'aime

  2. Tiens tiens ça m’intéresse : j’aime lire des réécritures osées, même si la dernière en date La vie sexuelle de Blanche Neige de Etienne Liebig n’était pas une réussite, je tenterai bien celle-ci d’autant plus qu’il n’y a pas uniquement l’aspect sexuelle de revisitée et que cela reste soft.

    Aimé par 1 personne

  3. A priori, ce n’est pas le roman que je serais tentée de lire… mais j’avoue que la chronique est parfaite, légère et mystérieuse. Elle suscite la curiosité en ressortant cette histoire (relookée et modernisée ?) de nos souvenirs de jeunesse . On sent que l’auteur a réussi son pari (c’est dit et écrit !) et quand c’est réussi, il est intéressant de voir le résultat.
    Alors je dis peut-être…
    Merci pour cet avis intéressant.

    J'aime

    1. Avec plaisir! Rien d’exceptionnel dans ce roman mais une lecture rapide et divertissante, je n’en attendais pas plus. (Modernisée… pas tant que ça car l’auteur reste dans l’époque… je dirais plutôt assombrie et détournée^^)

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s