Nora ou le Paradis Perdu, de Cecilia Samartin

41rwayp5lkl-_sx322_bo1204203200_

Première lecture de 2017, j’espère qu’elle annonce réellement la couleur de mes lectures pour cette nouvelle année car on peut dire que ça commence très bien!!

Lecture totalement improvisée, commencée sur un coup de tête après avoir découvert le Best of 2016 de myprettybooks, je ne regrette rien!

J’ai adoré cette lecture qui m’a tout de suite emportée! Je me suis totalement laissée entraîner dans l’univers de Nora et Alicia, deux cousines cubaines qui sont les meilleures amies du monde mais qui vont être séparées à l’adolescence suite à la Révolution de Castro en 1959. L’une, Nora, va émigrer aux Etats-Unis avec ses parents tandis que l’autre va rester sur place. Au fil des années elles ne vont jamais cesser de penser l’une à l’autre et d’échanger (avec difficultés) des lettres afin de rester en contact. Et c’est à travers le point de vue de Nora que nous allons comprendre, avec déchirement, à quel point la vie des deux jeunes femmes les a menées dans des directions opposées. L’une vit confortablement aux Etats-Unis mais souffre au quotidien d’avoir laissé sa cousine derrière elle, de même que ses racines et son pays… tandis que l’autre souffre encore plus de la situation à Cuba, dans une précarité extrême, entre peur, angoisse, solitude et famine.

rues-de-havana-a-cuba-avec-voitures-americaines-vintage

J’ai tout aimé dans ce roman: les descriptions de Cuba, la couleur de l’eau, la chaleur du soleil… l’amour que voue l’héroïne à son pays ne peut que nous donner envie de découvrir cette île merveilleuse! Mais j’ai aussi été vivement intéressée par les aspects politiques et sociaux abordés par l’auteure, des sujets qui font encore débat aujourd’hui au lendemain de la mort de Fidel Castro le 25 novembre dernier.

Enfin bien sûr, la relation fusionnelle entre les deux cousines est très touchante et émouvante. On ne peut s’empêcher de s’inquiéter comme le fait Nora et de se lamenter en découvrant ce qu’Alicia raconte dans ses lettres. J’ai senti à plusieurs reprises au cours de ma lecture mes yeux picoter…

En bref, une magnifique lecture pour entamer cette nouvelle année. Intéressante, émouvante, prenante… et qui me laisse avec une envie lancinante d’aller planter mes orteils dans le sable blanc des plages de Cuba. Peut-être avant que l’île ne s’américanise trop (ce qui a déjà commencé…). Un livre que je vous recommande comme une valeur sûre

plage-melia-varadero_68862_pgbighd

Publicités

10 réflexions sur “Nora ou le Paradis Perdu, de Cecilia Samartin

  1. Pingback: Janvier+Février 2017 – Bilan lectures | Les étagères de Pitiponks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s