La Trilogie du Magicien Noir #1 : La Guilde des Magiciens, de Trudi Canavan

magicien-noir1_org

Alors que je suis déjà passée à ma lecture suivante, je rassemble enfin ma motivation pour vous faire cette chronique.

Si j’ai rechigné jusqu’ici (juste un peu en fait, juste 2 ou 3 jours), c’est que je ne suis pas sûre d’avoir beaucoup de choses à dire sur cette lecture.

En gros: j’ai bien aimé, ça m’a bien plu…cela dit, et comme l’ont remarqué d’autres avant moi, arrivé à la fin du livre on se rend compte que l’histoire ne commence vraiment qu’à la fin, avec l’ultime cliffhanger.

Bon, on va faire rapide vu mon manque d’inspiration…

Les bémols:

  • une intrigue assez classique dans les grandes lignes
  • des personnages un peu caricaturaux qui auraient gagné à être plus développés. Rothen est juste gentil et Fergun juste méchant. Cery le meilleur ami amoureux et Dannyl l’acolyte intrépide et rigolo. Bon.
  • une intrigue finalement longue à se mettre en place quand on réalise, à la fin du livre, que tout ça, toute cette traque, ces questionnements intérieurs, ces doutes… n’étaient finalement qu’un prétexte pour introduire l’univers et le cadre.

Les bons points:

  • une écriture fluide et agréable à suivre
  • un univers qui me plaît quand même beaucoup (même si certains pourraient le trouver manichéen – riches mages VS. pauvre bas peuple): en particulier la Guilde qui fait très « école de magie », et même si j’ai déjà vu ça à plusieurs reprises (Harry Potter et Poudlard, le Nom du Vent et l’Université…), ça me plaît quand même. C’est comme ça. ^^
  • le cliffhanger de la fin, un peu exagéré (notamment la conversation silencieuse entre Lorlen et Sonéa que j’ai trouvée un peu facile) mais efficace: le mystère du Haut Seigneur ne peut que nous intriguer, d’autant plus quand on réalise que c’est lui qui a donné son nom à la trilogie quand même!
  • j’allais oublier le dernier bon point: la couverture. Oui voilà. La couverture ne change pas la valeur d’un livre ou son contenu, mais je suis faible. Les nouvelles couvertures de cette trilogie, signées Magali Villeneuve, me font craquer, je n’y peux rien x)

En bref, ce tome 1 comporte quelques défauts qui sont un peu décevants MAIS je suis un bon public en fantasy, et je crois qu’il en faudrait beaucoup pour que je n’aime pas un livre de ce genre. Surtout que j’ai « entendu dire » (comprendre: lu dans plusieurs chroniques) que les tomes suivants sont meilleurs et viennent largement remonter le niveau de cette saga. J’ai donc hâte de découvrir la suite 🙂

frise

Score: 10/23

summerPAL

imaginaire

Publicités

6 réflexions sur “La Trilogie du Magicien Noir #1 : La Guilde des Magiciens, de Trudi Canavan

  1. Pingback: Septembre 2016 – Bilan lectures | Les étagères de Pitiponks

  2. Pingback: Séries en cours / Fin de séries | Les étagères de Pitiponks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s