Services de presse

SP#58 – Le Jour où Anita Envoya Tout Balader, de Katarina Bivald

le-jour-ou-anita-envoya-tout-balader

L’été de ses dix-huit ans, Anita Grankvist s’était fixé trois objectifs : apprendre à conduire une moto, acheter une maison et devenir complètement indépendante. 
Presque vingt ans plus tard, Anita n’a toujours pas réalisé ses rêves. Elle mène une petite vie tranquille, seule avec sa fille Emma, et travaille au supermarché local. Le départ d’Emma pour l’université va bouleverser ce quotidien un peu fade. Anita réalise qu’elle va devoir gérer quelque chose qui lui a cruellement manqué ces deux dernières décennies : du temps libre. 
Qu’à cela ne tienne, Anita commence à prendre des leçons de moto, se lance dans un projet impossible, apprend à connaître sa mère légèrement sénile, et tombe follement amoureuse.
Finalement, n’est-ce pas merveilleux de réaliser ses rêves d’adolescence à l’approche de la quarantaine?

Après avoir eu un beau coup de cœur pour La Bibliothèque des Cœurs Cabossés il y a de ça un an environ, je comptais bien découvrir le nouveau roman de l’auteure ! C’est donc ce que j’ai pu faire grâce aux éditions Denoël que je remercie encore.

Mon verdict en une phrase : un roman sympathique mais pas à la hauteur de son prédécesseur.

Eh oui, je dois bien vous avouer que j’ai trouvé cette lecture mignonne dans son ensemble mais moins touchante que La Bibli des Cœurs Cabossés. Certes j’ai vécu avec ce roman des très bons moments mais aussi des moments un peu plats, ce qui rend malheureusement l’ensemble légèrement inégal à mes yeux. D’autant que j’ai trouvé l’histoire plus convenue que la première.

Cependant, pour la défense de l’auteure, je dois aussi expliquer que j’ai connu un blocage personnel dès le départ dans ma lecture par… eh bien par le personnage principal Anita. Le fait est qu’Anita m’a tout de suite fait penser à une personne que je connais dans la vraie vie et que j’aurais préféré ne pas visualiser dans cette histoire. Hum. Ça m’a quand même bien refroidie au début. Heureusement cette ressemblance s’est vite estompée ce qui m’a permis de mieux apprécier le personnage d’Anita en tant que tel.

Dans l’ensemble je qualifierais cette lecture agréable et légère mais je ne peux m’empêcher d’en ressortir un peu déçue. Bizarrement ce que j’ai le plus apprécié dans ce roman est l’histoire d’amour. Oui ! Pourtant l’histoire d’amour est à la fois classique et prévisible mais elle m’a plus touchée que tout le reste. La Journée de la Ville, Pia… m’ont beaucoup moins convaincue. La storyline sur la Journée de la Ville m’a plus ennuyée qu’autre chose et le personnage de Pia m’a semblé trop caricatural pour paraître naturel. Heureusement Emma était rafraîchissante et Lukas attirant. De plus la Happy End a su m’attendrir (même si OK, on savait que ça finirait comme ça ^^).

En bref, une lecture agréable et légère dans l’ensemble (oui je me répète et j’assume^^) mais malheureusement pas à la hauteur du premier roman de l’auteure. De bons éléments mais d’autres éléments moins réussis… À lire avant la Bibliothèque des Cœurs Cabossés si possible.

Publicités

15 commentaires sur “SP#58 – Le Jour où Anita Envoya Tout Balader, de Katarina Bivald

  1. Je l’ai acheté il y a quelques jours ^^ Moi aussi j’avais adoré « la bibliothèque des coeurs cabossés » donc j’étais ravie de découvrir un nouveau roman de cette auteure! Bon je vois que ta chronique est un peu mitigé, je découvrirais ça pour voir si j’ai la même impression!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s