SP#53 – Mémoire Cachée, de Sebastian Fitzek (et réflexion sur l’avenir de l’humanité!)

9782809818444_1_75

Maison d’édition: Éditions l’Archipel

Nbre de pages: 491

Parution: Mars 2016

Prix: 24 €

Bon, depuis le temps que je veux écrire cet article. Enfin pas si longtemps que ça mais j’aime écrire à chaud quand je sors d’un livre et là j’ai dû attendre 3-4 jours… mais c’est bon ! J’ai du ruser mais je peux enfin écrire.

Je voulais bien sûr vous parler du deuxième roman que je lis de l’auteur allemand Sebastian Fitzek, que j’avais découvert grâce aux éditions l’Archipel dans L’Inciseur. J’avais été pas mal convaincue donc j’ai tenté sa dernière parution, Mémoire Cachée, et je ne regrette pas. Bien qu’il s’agisse toujours d’un thriller, l’auteur change un peu de veine puisqu’il ne s’agit plus de démasquer un tueur en série mais plutôt de déjouer-révéler un complot international.

Il ne sait pas qui il est. II n’a aucune idée d’où il vient. Il ignore pourquoi il se trouve à Berlin, et depuis quand. Il ne sait pas non plus pourquoi il a été blessé par balle. Les sans-abri qu’il côtoie l’appellent Noah : ce nom tatoué dans sa paume droite. Pour Noah, la recherche de sa réelle identité s’annonce quasi impossible…

Au même moment, à Manille, un foyer de grippe se déclare, qui bientôt se transforme en pandémie. La planète entière est touchée. On compte les victimes par dizaines de milliers. Dans l’ombre, un groupe d’extrémistes voit son plan macabre se réaliser…

Le point de départ de ce thriller évoque celui de La Mémoire dans la peau, de Robert Ludlum, et l’intrigue celle du film L’Armée des 12 singes, de Terry Gilliam. Mais Noah dans tout ça ? Complice ou victime ?

Déjà, je pensais bien accrocher quand j’ai vu que le livre démarrait avec un héros qui a perdu la mémoire. Dénicher les pièces du puzzle une à une est quelque chose que j’aime beaucoup mais je ne m’attendais pas au thème abordé dans le développement. C’est un thème qui m’a vivement intéressée puis qui m’a ébranlée pour me laisser révoltée et déterminée au sortir de ma lecture. Sans tourner plus longtemps autour du pot, Mémoire Cachée aborde de manière percutante la question de l’avenir de l’humanité, du déséquilibre entre riches et pauvres, entre nous qui sommes à peine conscients de notre confort, avec nos emprunts, notre surconsommation, nos deux voitures par foyer… et ces familles qui voient mourir leurs enfants de malnutrition ou déshydratation alors qu’on aurait tant à partager avec eux. Je dois dire que ce roman m’a bien ébranlée et m’a fait me poser beaucoup de questions, dont je vais vous faire part. De ces questions qu’on se pose parfois avant de les remiser dans un coin sombre de notre cerveau (par dépit, par impuissance ou par lâcheté) : Que faire? Que faire pour améliorer les choses ? Pour réduire le déséquilibre, la misère, les catastrophes naturelles dues au réchauffement climatique… ?? Acheter du beurre de cacahuètes sans huile de palme, soit… mais que faire d’autre? Planter des arbres? S’engager comme bénévole dans des associations humanitaires? (Sans savoir qu’elles sont elles-mêmes chapeautées par des multinationales qui profitent de la situation). Évidemment, on ne peut pas faire changer le monde d’un coup de baguette magique et renverser le système comme ça… On pourrait acheter du bio et du local mais ces petites actions, si bien intentionnées qu’elles soient, resteraient tellement dérisoires. (Sans mentionner que l’étiquette bio est devenu un vrai business.) Évidemment c’est mieux que rien et on a au moins ce pouvoir là, d’assumer nos choix et nos actions… mais… c’est tellement peu. On est là, à chercher un travail (en ce qui me concerne), à vouloir éventuellement fonder une famille avec son conjoint… mais pour laisser quel avenir à nos enfants? Un monde toujours plus pollué, de plus en plus pauvres en ressources qu’on aura allègrement faites brûler pour avoir toujours plus d’ordinateurs, de téléphones portables, de voitures, un monde avec de moins en moins d’animaux et de végétation et toujours plus malsain?

À notre niveau, nous petits individus lambda, par chance placés dans la catégorie « aisée » de la planète, tout ce que nous pouvons faire c’est essayer de rester de conscients de la situation et de ne pas favoriser ce système qui creuse les inégalités dans le monde : ne pas surconsommer, ne pas se laisser laver le cerveau par les publicités, les marques et cette société de riches qui méprise ceux qui ne peuvent se permettre d’en acheter, rester solidaire avec son prochain, rester vigilants quant à nos dépenses en eau ou électricité, réduire notre utilisation des emballages mais aussi de l’essence (privilégier les transports en commun ou le vélo ou même la marche), recycler ou donner à ceux qui en ont besoin ce dont nous ne voulons plus, trier nos déchets, ne pas gaspiller les aliments que nous achetons, acheter l’essentiel… Je ne veux pas donner l’impression que je fais la leçon. Je pense que chacun est responsable de sa vie et de ses choix mais si je fais cette liste c’est surtout pour moi. J’essaie de déterminer ce que je pourrais faire mais au plus la liste rallonge au plus je me sens ridicule. Tout ça me paraît tellement peu… Mais que pourrait-on faire d’autre?

J’espère que vous excuserez cette énooorme parenthèse de réflexion mais ça illustre bien que le roman pose les bonnes questions. Et pour revenir à l’aspect purement thriller du roman, il est clair que ça marche bien. Ça se lit vite et facilement, et malgré un postface qui se concentre sur cette réflexion que je viens de développer, le thriller reste un thriller, avec sa trame et ses mystères, avec ses révélations finales… sans jamais être moralisateur. On reste dans un bon roman à suspense « normal », et je dirais que la réflexion qu’il amène est une sorte de bonus. Après j’imagine qu’on est plus ou moins sensible à la question mais ça c’est l’affaire de chacun.

Pour conclure cette trop longue chronique, je dirais que Mémoire Cachée est un très bon thriller qui présente tous les éléments pour en faire un roman réussi (le coup du personnage amnésique est peut-être un élément pas franchement original mais ça fonctionne vraiment bien !). D’autre part, le thème abordé me tenant à cœur j’ai d’autant plus apprécié ma lecture. Une très bonne lecture !

Publicités

4 réflexions sur “SP#53 – Mémoire Cachée, de Sebastian Fitzek (et réflexion sur l’avenir de l’humanité!)

  1. Coucou Pitiponks. Je suis allée voir le film « Demain » et il pourra certainement t’apporter des réponses aux questions qu’on se pose :-). Personnellement, il m’a hyper motivé. Je ne sais pas si tu avais vu ma réponse aussi à ton commentaire dans mon post…mais je suis contente de voir une autre convaincue (même si tes gestes te paraissent dérisoires, c’est important! :D).
    Du coup…Ce livre me tente bien s’il a pu t’apporter ce genre de réflexion. Je l’ajoute dans ma liste de livres à lire!

    J'aime

  2. Pingback: Avril 2016 – Bilan lectures | Les étagères de Pitiponks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s