Red Queen, de Victoria Aveyard

J’ai enfin lu ce roman que je me suis procurée dès sa sortie, en VO, sur un de mes très rares coups de tête en matière d’achat de livres. Après avoir lu tant de belles critiques, c’est la couverture qui avait fini par avoir raison de moi. Eh oui, il m’arrive d’être faible.

Et bizarrement, autant je n’avais pas pu attendre avant d’acheter le livre, autant j’ai mis un bon bout de temps à m’y mettre. Il faut dire aussi que lire en VO demande toujours un petit surplus de motivation. Petit surplus que j’ai eu du mal à rassembler. Mais ça y est, je m’y suis enfin mise et j’ai enfin lu Red Queen ! 

J’ai beaucoup apprécié ma lecture et me suis laissée prendre dans cet univers avec plaisir aux côtés de Mare Barrow, cependant je dois dire que certains éléments de l’intrigue ont manqué de finesse ou de subtilité. Disons que j’ai beaucoup aimé cette aventure mais que j’ai compris les grands fils de l’intrigue dès le départ, et ce grâce à des petits détails sur lesquels l’auteur était passée beaucoup trop vite. Sur le coup j’étais un peu déçue parce que je pensais que l’auteure n’était pas allée au bout des choses, qu’elle avait laissé par mégarde quelques incohérences. Au final, ce que j’avais pris pour des incohérences n’était finalement que des cachoteries liées à la révélation finale. A partir de maintenant, les spoilers arrivent. J’en suis navrée mais au vu de ce que j’ai à dire, je ne peux pas faire autrement. 

(DÉBUT des SPOILERS)

J’avais vu venir la trahison de Maven dès qu’il est apparu à ce premier RDV avec la Garde Écarlate. C’était tellement évident ! Il était trop gentil, trop courageux, trop désintéressé…

Hermione_eye_roll

Et j’avoue que le fait que Mare lui fasse confiance sans se poser de questions m’a fait tiquer. Genre le prince, le fils de la méchante reine, prêt à se sacrifier pour la cause des Rouges ? Prêt à se retourner contre sa propre mère ? Aucun fils ne fait ça, encore moins pour une cause qui ne le concerne même pas. D’autre part, j’ai aussi tiqué sur des détails tout au long de ma lecture, détails sur lesquels l’auteure ne s’est pas attardée et qui pourtant, si on prête bien attention à tout les éléments qui constituent l’environnement de Mare, devraient avoir un minimum d’importance. Quand Cal et Mare s’embrassent, personne ne trouve bizarre qu’ils le fassent tranquille sous l’œil des caméras ? (caméras que peut contrôler la reine Elara quand et comme elle le souhaite) Ou quand Mare et Maven quittent leur loge au théâtre par une trappe mais ne reviennent pas à leur loge à leur retour ? Genre, les gardes ne vont pas se demander pourquoi ils ne sont plus là à la fin de la représentation ?

jQouDoD

De plus, alors qu’à l’arrivée de Mare à la cour on nous fait comprendre que les fiancés ne peuvent pas trop trainer seuls ensemble sans chaperon, par la suite Mare et Maven deviennent inséparables et vaquent ensemble à leurs petites affaires sans être réprimandés ou inquiétés ? Bon, il ne s’agit que de détails mais ils m’ont un peu gênée dans ma lecture. En revanche, je ne saurais dire si c’est moi qui me suis trop habituée à ce genre d’histoires ou si l’auteure a manqué de subtilité. Je laisse la question ouverte.

(FIN des SPOILERS)

Mais maintenant que j’ai souligné ce qui m’a un peu dérangée dans cette histoire, je peux dire que je me suis laissée emportée avec Mare avec plaisir. J’ai aimé cet univers, cette opposition Rouge/Argent et cette histoire de pouvoirs surnaturels. Evidemment, très peu d’éléments sont nouveaux puisque j’ai retrouvé des éléments d’au moins trois autres sagas fantastiques que j’ai lues (et aimées heureusement !) : j’ai pensé à The Book of Ivy dans l’opposition Rouge/Argent et le mariage forcé entre une Rouge et un Argent, j’ai pensé à La Passe-Miroir quand Mare débarque à la cour royale et réalise qu’elle doit survivre au sein d’un nid de serpents et enfin j’ai pensé très fortement à Divergente quand on comprend, à l’aide de Julian, que Mare n’est ni Rouge ni Argent mais les deux à la fois (elle est divergente quoi). Mais à vrai dire ces inspirations ne m’ont pas dérangée car j’ai retrouvé ces éléments avec plaisir. Sans être originaux, je trouve que ce sont de bons éléments qui apportent de bonnes choses à l’intrigue. Pour vous dire la vérité, j’ai dévoré ce livre et il m’a permis de m’échapper de ma vie le temps de ma lecture, une échappée dont j’avais bien besoin ces derniers jours. Avec ma baisse de moral actuelle je ne demandais qu’à être « emportée » et ça a été le cas. Je n’en attendais pas plus.

Pour conclure, je ne regrette pas mon achat. Le livre-objet est magnifique et l’histoire m’a beaucoup plu. Malgré un manque d’originalité et peut-être aussi un manque de subtilité dans les détails (mais c’est aussi peut-être à cause de mon œil trop affuté^^), je me suis laissée entraîner par cette histoire que j’ai dévorée. Je lirai la suite avec plaisir ! 

frise

imaginaire

Publicités

15 réflexions sur “Red Queen, de Victoria Aveyard

  1. L’intérieur de l’édition en Vo à l’air magnifique. Ça me donnerait presque envie de les lire mais il y a tellement de saga qui me font bien plus envie que je vais passer mon tour. :/

    J'aime

  2. Je vais être super originale, je préviens d’avance : quelle jolie édition ! 😀 Rien que pour ça, je serais tentée de l’acheter. Mais je suis un être raisonnable (moui… :D) et l’idée de départ me dit bien, mais le côté un peu vu et revu me freine. Si je peux je l’emprunterai !

    J'aime

  3. Pingback: Challenge 2016 chez Les Lectures de Bouch’ | Les étagères de Pitiponks

  4. Pingback: Séries en cours / Fin de séries | Les étagères de Pitiponks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s