Mes Lectures

Halloween 2015 #2 – L’Île du Docteur Moreau, de H.G. Wells

Je n’ai pas résisté à me faire encore une lecture non-planifiée. Eh oui. No comment. Pour ma défense, c’est bientôt Halloween et je trouvais ça dommage de rater une occasion de me lancer dans des lectures à thèmes. Alors, j’ai consulté ma liseuse – qui regorgeait d’idées – et j’ai failli me laisser tenter par L’Étrange Cas de Juliette M., de Megan Shepherd. J’ai d’abord lu quelques avis sur internet, histoire d’être sûre de mon choix… et au détour d’une chronique je lis « heureusement qu’on fait tout de suite le lien avec L’île du Docteur Moreau, ce qui aide beaucoup ». C’est comme ça que j’ai découvert le roman de H.G. Wells… que j’ai finalement préféré à mon premier choix. 

wells

Pour rappel, le pitch général :

Il a un nom, Edward Prendick, mais l’île sur laquelle il échoue après le naufrage de son bateau n’en a pas. C’est une île des mers du Sud peuplée de créatures étranges, «extraordinairement laides», douces et repoussantes à la fois, qui semblent dominées par un mystérieux personnage, le docteur Moreau. Qui est l’ange? Qui est la bête? Le maître des lieux ou ces êtres monstrueux qui se révoltent contre lui?

C’est un livre assez court mais qui se lit doucement, au calme. J’avoue qu’il est parfait pour la période, un livre d’horreur vintage écrit en 1896… qui m’a beaucoup rappelé ma lecture commune d’Halloween 2014 avec Eirilys qui n’était autre que Frankenstein, de Mary Shelley (1818). Etrangement, j’ai trouvé l’ambiance et l’écriture assez similaires, même si les deux romans ont été écrits à plusieurs années d’intervalle. Ça ne m’a pas déplu, d’ailleurs. Un huis clos angoissant, avec des créatures repoussantes et « anormales » dont on ne saurait dire si elles sont inoffensives ou dangereuses… et notre narrateur assez perdu, qui ne sait à qui (ou à quoi) donner sa confiance.

Bizarrement j’ai eu l’impression, tout au long de ma lecture, de connaître déjà cette histoire tout en étant persuadée de n’avoir jamais lu ce livre. Peut-être est-ce à cause de cette similarité avec Frankenstein, peut-être aussi car ce roman a sans doute inspiré beaucoup de romans/films fantastiques basés sur le même schéma… Je ne saurais dire. Il n’empêche que je pense que ce roman est un classique du genre (ce n’est sans doute pas pour rien qu’il continue d’inspirer des romans actuels tels que L’Étrange Cas de Juliette M.) et je suis contente de l’avoir découvert! Il y a bien un dernier roman que j’aurais aimé découvrir pour Halloween mais je crois que je ne pourrai pas le lire. D’une part, il ne reste que quelques petits jours avant Halloween et d’autre part je vais être très occupée la semaine prochaine alors… ça va être compliqué. On verra bien si je me lance ou pas, d’autant qu’il serait grand temps que je me remette à mes services de presse >.<

Donc, pour revenir à mes moutons: L’Île du Docteur Moreau est une très bonne lecture d’Halloween, avec ce petit côté vintage sympathique mais qui a aussi le mérite de poser des questions intéressantes sur les limites de la science et sur l’identité humaine. Un classique à connaître.

gysmo

Je rajoute ce livre au 2015 Reading Challenge de Popsugar dans la catégorie suivante:

✔ A book more than 100 years old
.
10906451_613545512106612_7981170696396259077_n
Publicités

24 commentaires sur “Halloween 2015 #2 – L’Île du Docteur Moreau, de H.G. Wells

  1. J’ai lu ce livre en lecture imposée au collège, et j’avoue que j’en garde un très bon souvenir, même si je me rappelle qu’il y avait également quelques longueurs.
    Le film avec Val Kilmer m’avait beaucoup plu également.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s