Mes Lectures·Services de presse

SP#38 – Les Autodafeurs, tome 1: Mon frère est un gardien – de Marine Carteron

10251348_656847001055694_857813094_n
Source

Nouveau service de presse des éditions du Rouergue Jeunesse. Enfin, nouveau… Le roman est quand même sorti en mai 2014! Bonjour le retard. J’ai fini par me laisser tenter par les chroniques assez élogieuses de ce roman ado et je ne regrette pas d’avoir testé.

Pour rappel, le résumé

À la mort de leur père, Auguste, un lycéen d’aujourd’hui, et sa petite sœur Césarine, autiste géniale, sont plongés tête la première dans une guerre secrète. Elle oppose depuis des siècles, La Confrérie et Les Autodafeurs. Nos deux héros vont devenir malgré eux les acteurs de ce conflit millénaire. Son enjeu ? Le contrôle du savoir et la main mise sur sa forme la plus ancienne : Les livres…

J’ai beaucoup apprécié ma lecture, et ce pour plusieurs raisons. D’une part, les deux personnages principaux sont très attachants. Auguste, 14 ans et sa petite soeur Césarine, autiste ou « artiste » comme la désigne sa famille. On suit donc les aventures de ces deux zigottos à travers leurs points de vue ce qui crée une alternance très agréable. J’ai particulièrement apprécié les passages du point de vue de Césarine car son personnage, étant autiste, a une façon bien particulière d’appréhender le monde. Elle ne comprend pas les images et métaphores, a une peur panique des gens qu’elle ne connaît pas, elle est très méthodique et très logique, d’une précision presque mathématique – d’ailleurs il n’y a que les chiffres et les calculs qui l’apaisent. Ces passages sont donc particulièrement savoureux mais les passages vus par Auguste ne sont pas en reste. Mention spéciale pour l’humour, très naturel et très frais, ainsi que pour les références culturelles ou historiques qui pimentent un peu ce roman très centré sur l’action.

L’intrigue est en effet intéressante, une sorte de petit « Da Vinci Code » pour ado. Ces manuscrits hérités depuis des siècles par des familles appartenant à une confrérie secrète, cette mission de protéger le savoir de l’humanité, ces passages secrets souterrains, le latin comme langage codé, la menace constante des Autodafeurs, ces hommes vêtus de noir sans scrupules… 

En bref, un roman très agréable, très frais: de l’humour, de l’action, des mystères à la « Da Vinci Code » et des personnages attachants. Que demander de plus? Je serais curieuse de découvrir la suite des aventures (ou mésaventures) d’Auguste et Césarine – soit dit en passant je trouve leurs prénoms très chouettes 😀 En tout cas, ce tome 1 pose de très bons éléments. A voir si la suite est à la hauteur!

Publicités

14 commentaires sur “SP#38 – Les Autodafeurs, tome 1: Mon frère est un gardien – de Marine Carteron

  1. Hum. Je ne connaissais absolument pas mais ça m’intrigue je dois l’avouer! J’aime le côté « artiste » plutôt que « autiste », je trouve ça… Doux? Tu vois? C’est bizarre de dire ça? haha
    Bref, je me le garde dans un coin de la tête, merci pour la découverte!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s