SP#37 – Oliver ou La Fabrique d’un Manipulateur, de Liz Nugent

Oups! Ça fait maintenant plusieurs jours que j’ai fini ce service de presse et je réalise maintenant que je n’ai toujours pas écrit de chronique. Il serait peut-être temps! Pour ma défense ces derniers jours ont été très prenants et très fatigants niveau boulot donc je n’ai pas eu beaucoup de temps pour moi (pour ne pas dire: pas du tout!). J’émerge aujourd’hui doucement, un retour à la vie normale progressif après 3 jours en apnée totale. Je vais enfin pouvoir retrouver mes lectures et mon blog ❤ C’est donc par cette chronique que je commence.

Quand les éditions Denoël m’ont proposé ce roman parmi d’autres services de presse possibles, ce sont les critiques élogieuses du roman en VO qui m’ont convaincue. J’avais hâte de le recevoir et de le découvrir – malgré une couverture très moyenne à mon goût. Que dire? Je ne suis pas très inspirée aujourd’hui (j’accuse une bonne fatigue aussi hein) mais je dirais que j’ai aimé sans plus.

Pour rappel, le résumé…

Alice et Oliver Ryan sont l’image même du bonheur conjugal. Complices, amoureux, ils mènent la belle vie. Pourtant, un soir, Oliver agresse Alice avec une telle violence qu’il la plonge dans le coma. Alors que tout le monde cherche à comprendre les raisons de cet acte d’une brutalité sans nom, Oliver raconte son histoire. Tout comme les personnes qui ont croisé sa route au cours des cinquante dernières années. Le portrait qui se dessine est stupéfiant. Derrière la façade du mari parfait se cache un tout autre homme. Et lorsque le passé resurgit, personne n’est à l’abri, pas même Oliver.

Tout le roman consiste en une compilation de témoignages, de différents points de vue qui incluent notamment celui d’Oliver le personnage principal, mais aussi le point de vue de plusieurs personnes qui ont croisé sa route. Ça se lit bien, c’est prenant mais pas autant que ce que j’espérais. Je m’attendais à thriller psychologique intense mais j’ai plutôt eu l’impression d’un examen… psychologique, certes, mais pas spécialement intense. Peut-être que mes derniers jours et mes derniers soucis ont eu un effet néfaste sur cette lecture… c’est possible. Mais ça reste une lecture intéressante dans le sens où cet examen psychologique est selon moi très réussi. On aborde la personnalité, l’histoire, la construction de ce personnage mystérieux qu’est Oliver. Et cet examen psychologique est tellement réussi qu’on en vient à être perdu et ne plus savoir que penser d’Oliver: on a de la peine pour lui, on a l’impression de le comprendre, de vouloir le réconforter… puis on se souvient de ce qu’il a fait et on se rétracte aussitôt en se disant « non c’est impardonnable! ».

En bref, j’ai été un peu déçue que ce roman ne soit pas plus prenant/haletant/percutant mais j’ai quand même apprécié ma lecture grâce à la dimension psychologique qui est malgré tout parfaitement maîtrisée: Oliver est-il un monstre? Un homme imbu de lui-même au cœur de pierre? Ou un homme mal-aimé, incompris, qui a eu la malchance de ne pas savoir faire les bons choix? A nous, lecteurs, d’en décider 🙂

Publicités

2 réflexions sur “SP#37 – Oliver ou La Fabrique d’un Manipulateur, de Liz Nugent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s