No et moi, de Delphine de Vigan

no-et-moi

Et hop la ! Un autre roman fini en l’espace d’une après-midi seulement. J’ai lu No et moi, de Delphine de Vigan, sur un coup de tête. Il faisait partie de ma PAL d’été et comme il ne me reste plus que quelques jours, je me suis dit qu’un roman si court pouvait encore être lu avant la fin du challenge. I WAS RIGHT.

Elle avait l’air si jeune. En même temps il m’avait semblé qu’elle connaissait vraiment la vie, ou plutôt qu’elle connaissait de la vie quelque chose qui me faisait peur. »
Adolescente surdouée, Lou Bertignac rêve d’amour, observe les gens, collectionne les mots, multiplie les expériences domestiques et les théories fantaisistes. Jusqu’au jour où elle rencontre No, une jeune fille à peine plus âgée qu’elle. No, ses vêtements sales, son visage fatigué, No dont la solitude et l’errance questionnent le monde. Pour la sauver, Lou se lance alors dans une expérience de grande envergure menée contre le destin. Mais nul n’est à l’abri…

J’ai beaucoup aimé ma lecture et, objectivement je n’ai rien à lui reprocher, mais comme il ne s’agit de mon genre littéraire de prédilection, ce n’est pas non plus un coup de cœur. (En même temps je n’en ai quasiment jamais, alors…)

Mais revenons à nos moutons. J’ai trouvé l’histoire belle et touchante, le style réussi et le ton juste. À mes yeux le roman aborde plusieurs thèmes qui se mélangent dans la vie de notre héroïne Lou : la question des SDF en France, le passage à l’adolescence et les prises de conscience qui l’accompagnent, l’amitié de manière générale et la force que ce sentiment peut avoir, l’amour des parents pour leurs enfants et vice versa (en l’occurrence bouleversé par un drame familial)… Et malgré ce qu’on pourrait penser, ça ne fait pas du tout fouillis dans l’histoire. C’est très bien amené et tout paraît très naturel. J’ai particulièrement apprécié le coté « précoce » de Lou, qui est bien plus intelligente et mature que les jeunes de son âge, et qui, en même temps, à encore beaucoup de choses à apprendre de la vie.

Bref, une belle histoire de vie, qui aborde des sujets parfois graves mais tout en délicatesse. Une jolie lecture 🙂

Score: 9/20 de ma PAL d’été

Publicités

23 réflexions sur “No et moi, de Delphine de Vigan

  1. Pingback: Ma PAL d’été 2015 – le bilan | Les étagères de Pitiponks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s