Mes Lectures

Les Lieux sombres, de Gillian Flynn

1653_589316.pjpeg

Début des années 1980. Libby Day a sept ans lorsque sa mère et ses deux sœurs sont assassinées dans leur ferme familiale. Rescapée par miracle, la petite fille désigne le meurtrier à la police, son frère Ben, âgé de 15 ans. Ce fait divers émeut tout le pays, et la jeune Libby devient un symbole de l’innocence bafouée.

Vingt-cinq ans plus tard, alors que son frère est toujours derrière les barreaux, Libby, qui ne s’est jamais remise du drame, souffre de dépression chronique.

Encouragée par une association d’un type très particulier, elle accepte pour la première fois de revisiter les lieux sombres de son passé. C’est là, dans un Middle West désolé, dévasté par la crise économique et sociale, qu’une vérité inimaginable commence à émerger.

Bon, il serait temps de vous écrire ma chronique de ce livre! Je l’ai fini il y a bientôt une semaine, j’en ai d’ailleurs entamé un nouveau… Bref, il est temps.

Je vais avoir du mal à parler de ce livre je pense… D’une part il m’a bien plu mais d’autre part il m’a aussi légèrement déçue car je n’ai pas eu l’étincelle. Je vais vous expliquer…

Déjà… le livre se lit bien, facilement. Le style est fluide (ce qui est quand même nécessaire dans un thriller) et parfois un peu « brut » mais ça passe au vu du personnage principal, Libby, qui est elle-même un peu brute de décoffrage. Alors je dois avouer que je n’ai pas éprouvé beaucoup de sympathie pour ce personnage, qui, suite au drame qu’elle a vécu petite et des malheurs qui ont suivi, est devenue une femme désagréable, égoïste, intéressée et cleptomane pour couronner le tout. Bien sûr, c’est audacieux de faire de son personnage principal un personnage antipathique et je sais que ça peut marcher (ex: Juste Une Ombre, de Karine Giébel) mais là je crois que ça m’a un peu…freinée. En revanche je me suis tout de suite attachée au personnage de Ben, un ado mal dans sa peau, amoureux, constamment « embêté » par toutes les filles de sa maison qui lui tournent autour, un mélange touchant entre rébellion et innocence qui nous rappelle de manière très juste ce qu’être ado signifie.

Mais revenons à l’histoire. Nous allons donc suivre Libby, au temps présent, qui va se replonger dans ses souvenirs du drame un peu contre son gré (juste pour le fric en fait), mais également Ben (le frère) et Patty (la maman) au temps passé, dans leurs activités pendant toute la journée juste avant le drame, presque heure par heure.

Comme souvent dans ce genre de romans, l’alternance passé/présent fonctionne bien. Ce que j’ai le plus aimé dans Les Lieux sombres c’est comment chaque chapitre nous donne un peu plus d’éléments, un peu plus d’indices qui nous font deviner qu’on chauffe, qu’on se rapproche de l’explication… Et on sent qu’on a toutes les ficelles en main mais on reste quand même incapable de démêler les nœuds. On passe son temps à se demander « Mais comment ça a bien pu en arriver là?? »

Un autre élément qui m’a beaucoup plu dans ce roman est le dénouement. Sans vous spoiler, le dénouement est tout à la fois logique, libérateur mais perturbant. Car on se rend compte finalement que les gentils ne sont pas toujours tout blancs et les méchants pas toujours tout noirs. On se rend compte aussi que la frontière entre la vie normale et l’irréparable est ténue, et qu’il suffit parfois d’un rien pour basculer.

Tout ça pour dire que j’ai trouvé ce roman excellent dans son intrigue et son atmosphère, mais je crois qu’il m’a manqué une petite étincelle. D’abord, je pense que je m’attendais à plus de tension, de suspense… Il y en a bien sûr, mais pas autant que ce que j’espérais. Ensuite j’ai eu du mal à me mettre dans la peau de Libby (pour les raisons déjà mentionnées) du coup j’avais envie de connaître le fin mot de l’histoire mais juste pour moi, par curiosité, pas pour elle. Pas comme si j’étais à sa place quoi.

Donc, en bref, un excellent roman, une intrigue bien ficelée, un dénouement surprenant et perturbant mais il m’a manqué un petit quelque chose. Peut-être que je ne l’ai pas lu au bon moment, je n’étais peut-être pas suffisamment réceptive…….(??) En tout cas je vous le conseille quand même! (Parce qu’à part moi on dirait que tout le monde a a-do-ré ^^)

Score: 6/20 de ma PAL d’été

Publicités

16 commentaires sur “Les Lieux sombres, de Gillian Flynn

  1. C’est celui que j’ai moins aime de Flynn justement a cause de Libby pour qui, comme toi, je n’ai pas eu de sympathie. Du coup ca n’aide pas a se sentir touchee.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s