Excellente lecture·Mes Lectures·Services de presse

SP#18 – Morwenna, de Jo Walton

Morwenna blog

Morwenna est un roman que j’avais très envie de découvrir depuis un moment. En fait depuis le moment où Eirilys m’en a parlé, et elle m’en a parlé avec beaucoup d’amour dans la voix. Si si ! Je me fie beaucoup à l’avis d’Eirilys car nous avons pas mal de points communs en matière de lecture, mais nous sommes malgré tout différentes et n’avons pas toujours les mêmes coups de cœur. C’est ce qui s’est passé avec Morwenna.

Je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce roman et je n’ai pas non plus été « possédée » par lui. Ça fait bizarre dit comme ça, mais je suis sûre que les grands lecteurs savent de quoi je parle. « Être possédée » par un livre est LE critère vital, à mes yeux, pour faire d’une lecture un coup de cœur. Je définis ça par le sentiment de manque du livre ressenti quand on suspend sa lecture. C’est quand l’univers ne nous quitte pas et s’installe en toile de fond dans notre esprit, même quand on fait autre chose. C’est un roman auquel on appartient.

Pour revenir à mon avis sur Morwenna, je n’ai certes pas été possédée par ce roman, il n’empêche que j’ai beaucoup apprécié cette lecture que j’ai trouvé très spéciale.

Contrairement à ce que j’imaginais, il s’agit d’un livre assez dense malgré son format et malgré l’écriture sous forme de journal intime. L’ambiance y est aussi très spéciale, un peu mélancolique, comme résignée, et pas vraiment légère. En effet notre héroïne a subi un accident traumatisant, la privant de sa sœur mais aussi de l’usage normal d’une de ses jambes. Sans parler de sa mère, dont l’ombre inquiétante plane sur toute l’histoire.

Je ne vous cacherai pas que la principale raison qui m’a fait aimer ce roman c’est le rapport à la magie et aux fées qu’entretient notre héroïne. Elle y croit, elle les voit, elle leur parle… Et elle en parle de façon tellement réaliste et vraisemblable qu’on en aurait presque envie de sortir en pleine nature, de s’asseoir dans l’herbe et d’essayer d’apercevoir ces « êtres ». Parce que oui, pourquoi pas ? Peut-être sommes-nous trop terre à terre, trop adultes pour les apercevoir. Peut-être en effet que Tolkien les voyait. Malheureusement pour moi j’ai les oreilles percées depuis toujours, alors je pense que c’est râpé en ce qui me concerne. Il n’empêche que ça fait rêver !

J’ai aussi beaucoup apprécié que l’héroïne soit une grande lectrice ! Elle dévore tout ce qui lui tombe sous la main et je connais ça. Malheureusement je ne lis pas de SF alors j’ai eu du mal avec toutes les références… Mais j’avoue avoir retenu quelques titres, notamment le cycle des Princes d’Ambre mais aussi Triton, entre autres. Il faudrait vraiment que je teste ce genre. J’ai toujours eu peur de ne pas tout comprendre… Mais je ne perdrais rien à essayer !

La vision du monde de Morwenna est simplement géniale. Comme tout semble tourner autour de la magie… Son quotidien se transforme alors en histoire. Les personnages secondaires ont également leur importance puisqu’ils donnent du relief à l’intrigue. C’est assez intéressant de comparer la vision que Morwenna a d’eux avec la façon dont nous lecteurs les verrions à sa place. Le rôle de Wim, Daniel, ses sœurs, Sam… et la mère bien sûr. Il y a comme deux niveaux de lecture et c’est ce qui fait la profondeur de ce récit.

En bref, ce roman a su me surprendre, parce que je m’attendais à autre chose, mais également me plaire par l’intelligence, la maturité et aussi, paradoxalement, la naïveté de son héroïne. Elle est un juste mélange entre l’enfant et l’adulte et c’est ce qui rend sa voix si particulière. Son rapport à la magie nous donne tellement envie d’y croire… C’est comme ranimer un feu qui ne s’est jamais vraiment éteint. En somme, je n’ai pas eu de coup de cœur pour ce livre, et je ne sais pas si je pourrais dire que j’ai adoré… mais il a touché chez moi quelques cordes sensibles. Une lecture spéciale, originale et unique.

Un grand merci aux éditions Denoël

Publicités

10 commentaires sur “SP#18 – Morwenna, de Jo Walton

  1. Héhé, alors j’ai été possédée par ce livre, comme Eirilys 😉 J’aime beaucoup ce roman, la plume de l’auteure et parce qu’on sent qu’elle y met un peu d’elle, aussi. J’ai bien aimé ce côté féérique en filigrane.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s