Challenge·Mes Lectures·Services de presse

SP#10 – Alice, d’Emma Becker

IMG_20150307_113203

Titre : Alice

Auteur : Emma Becker

Editeur : Editions Denoël

Date de publication : 8 janvier 2015

Prix : 19,90 €

Résumé

Alice a vingt et un ans, le bel âge, dit-on… Mais, très tôt prise dans la tourmente du divorce parental, désormais en charge de ses deux petites sœurs, comment pourrait-elle encore croire à ce cliché? 
Vaillamment, Alice fait front : elle reste vivre avec ses sœurs dans l’immense appartement parisien occupé durant des années par la famille, aujourd’hui peuplé de souvenirs, de photos d’une autre époque. Appartement refuge et prison, appartement liberté aussi, car désormais la vie lui tend les bras. 
Alice fait la rencontre d’Emmanuel, de vingt ans plus âgé qu’elle, et leur peau, leurs mains inventent aussitôt un langage trouble et sensuel. Ce qui ne devait être qu’une relation de pur plaisir évolue, en dépit de règles du jeu que l’on croyait immuables. 
Alice, toute d’insouciance et de légèreté, devra quitter au fil du livre et des années ses vêtements de petite fille et s’inventer sa propre vie amoureuse.

Mon avis

Ce livre m’intriguait beaucoup, tout d’abord du fait de sa très belle couverture mais aussi de par son résumé, et je remercie chaleureusement les éditions Denoël d’avoir bien voulu me l’envoyer. Malheureusement, je ressors de ma lecture un peu déçue. Je m’attendais plus ou moins à une histoire d’amour un peu sulfureuse… Mais ce n’est pas vraiment ce que j’ai trouvé dans ma lecture.

Au lieu d’une histoire d’amour, on se retrouve à suivre les méandres obscurs du cerveau d’une jeune et belle nymphomane qui vit très mal la séparation de ses parents ainsi que son amour un peu malsain, très Oedipien, pour eux.

Bien que j’ai lu le livre globalement rapidement (si on enlève mes journées de travail qui «m’empêchaient» de lire), j’ai assez peu apprécié ma lecture. L’ambiance est sombre, malsaine, déprimante et certaines scènes (plusieurs scènes en fait) sont presque sales. Beaucoup de scènes de sexe brutal et pervers, et une jeune fille sans doute un peu paumée dans sa vie, qui offre son corps dans une répugnante soumission pour oublier ses autres malheurs. Une lecture pas franchement joyeuse quoi… Et penser que ce livre est sans doute plus ou moins autobiographique est encore plus gênant et dérangeant.

Pour résumer… Un style très fluide et une introspection de l’auteur sans doute réussie de par sa profondeur et son analyse, mais somme toute assez dérangeante. La narratrice, qui parle pourtant d’elle-même à la troisième personne du singulier, étale ses aspects les plus noirs sans pudeur et livre finalement une lecture à l’image de son esprit : une lecture sombre, pessimiste et déprimante malgré les deux dernières pages qui constituent le seul vrai moment d’espoir du livre. En outre, les scènes de sexe brutal et le langage très (trop) cru étaient assez dégoûtants. Il aurait sans doute été intéressant d’avoir lu « Mr » avant « Alice » pour mieux comprendre la psychologie de la narratrice… ce qui n’était pas mon cas, mais je suis contente d’être arrivée au bout de ce roman car je vais pouvoir passer à une lecture plus légère. En bref, « Alice » est une lecture étrange et sombre que je n’ai pas réussi à apprécier, malgré la dimension psychologique intéressante :-/

gysmo

Je rajoute ce livre au 2015 Reading Challenge de Popsugar dans la catégorie suivante: 

✔ A book with a one-word title
.
10906451_613545512106612_7981170696396259077_n
Publicités

18 commentaires sur “SP#10 – Alice, d’Emma Becker

    1. Et en lisant le résumé de son autre bouquin j’ai l’impression que les relations torturées sont le créneau de l’auteure.
      Je doute de pouvoir apprécier ce genre de lecture.

      J'aime

          1. Oui, c’est dommage… En plus c’est évident que l’auteur a mis beaucoup d’elle-même dans ce livre. Elle a du avoir aussi beaucoup de courage pour rendre tout ça public.

            J'aime

  1. Il faisait parti de ma WL. la plupart des chroniques que j’ai pu lire jusque là – assez négatives dans l’ensemble – m’empêchent de sauter le pas. Vais-je essayer ou non? Je ne sais pas :/

    J'aime

      1. Oui, c’est vrai mais niveau achat, j’ai tendance à préférer les livres qui me font Vraiment envie, ou pour lesquels je suis certaine de vouloir laisser une chance.
        On verra bien.

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s