SP#3 – Chroniques d’Au-delà du Seuil – Tome 1: La Quête du Prince Boîteux, de Paul Carta

Carta

Titre: Chroniques d’Au-delà du Seuil – Tome 1: La Quête du Prince Boîteux

Auteur: Paul Carta

Éditeur: Éditions l’Archipel

Date de publication: Janvier 2015

Bon, moi je sens que les envois des éditions l’Archipel vont me combler… Ça y est ! J’ai fini La Quête du Prince Boîteux et je suis ravie de cette lecture qui, sans être vraiment à la « hauteur » de ce que j’espérais, est une très bonne histoire.

Je ne lis pas beaucoup de fantasy, mais depuis que j’ai commencé ce genre, ce que j’ai lu m’a toujours plu.  Peut-être que j’ai toujours été bien conseillée… Et pourtant ce n’est pas spécialement un des genres les plus « faciles » à lire mais j’aime l’idée qu’on me raconte une histoire, une vraie, de celles qui font rêver: avec des aventures, une dose de surnaturel, un monde créé de toutes pièces (son Histoire, sa mythologie, sa vie sociale et politique). Pour revenir au roman de Paul Carta, c’est sans doute un roman de fantasy comme il y en a beaucoup, mais j’ai adhéré. Même les sonorités des noms deviennent vite familières et agréables à l’oreille (interne, l’oreille 😉 ) J’ai beaucoup apprécié l’univers qu’a pu construire Paul Carta: le rôle du Pourvoyeur, à la fois religieux et politique, l’importance de sa succession héréditaire à travers Khimaï, notre héros, qui doit apprendre son prochain rôle de Pourvoyeur, et surtout le rôle des dieux et déesses, chacun avec un nom et un attribut SAUF le Dieu Secret, entouré de mystère, dont on ne connaît pas le nom. J’avoue avoir été très intriguée par le mystère qui s’épaissit tout au long de ce premier roman, un mystère double: celui de comprendre ce qui est arrivé pour que « le petit prince » se transforme en prince boîteux en fuite, et celui du Dieu Secret – mystère qui constitue finalement le fil rouge de l’intrigue. Qui est-il? Que cache-t-on au peuple et à Khimaï lui-même? A mon grand dépit, ces mystères ne sont pas éclaircis à la fin du livre mais ont l’avantage d’attiser la curiosité quand à la suite de la saga.

Cependant, ce roman rate le coup de coeur de peu pour quelques petites raisons. Tout d’abord j’ai trouvé que le roman manquait parfois de rythme, avec quelques longueurs. Certaines descriptions, sans être exagérément longues, coupaient parfois le récit trop longtemps. Par exemple, une description d’un paragraphe ou deux aurait pu être tout aussi bonne en quelques lignes seulement. J’avoue avoir parfois été tentée de sauter ces passages descriptifs. D’autre part j’ai eu un autre petit souci: j’ai souvent eu du mal à visualiser les bâtiments ou la géographie de certains lieux. Heureusement, pour visualiser l’ensemble du monde, la carte au début du roman aide beaucoup! Toutefois, il m’est souvent arrivé de ne pas bien visualiser les descriptions des bâtiments tels que le Konthar ou le Tetrastyle, avec tous leurs couloirs, leurs multitudes pièces et passages plus ou moins secrets. Sans parler du fleuve qui les sépare et qu’on traverse à plusieurs reprises au cours du roman… Peut-être que je manque un peu d’imagination, ou que je n’ai pas connu suffisamment de grandes villes… mais ce petit souci m’a un peu gênée dans ma lecture, ce qui est dommage.

Pour revenir à la raison qui m’a poussée à lire ce roman (à savoir que c’était un mélange de Philip Pullman et Robin Hobb) je ne peux pas me prononcer sur la ressemblance avec la saga de l’Assassin Royal puisque je ne l’ai pas encore lue, mais j’ai passé un moment à me demander où était le rapport avec la saga d’A la Croisée des Mondes de Pullman. Maintenant que je suis arrivée à la fin du livre, je crois comprendre cette référence et ça promet une suite très intéressante.

Pour résumer… Si ce livre n’est pas tout à fait un coup de coeur, il n’en demeure pas moins un très bon roman fantasy, sans doute classique pour le genre mais bien construit et dont l’univers (avec ses traditions, ses batailles, ses dieux et ses mystères!) nous enveloppe avec plaisir. Je lirai volontiers la suite car j’ai très envie de comprendre le fameux mystère du Dieu Secret!

Un grand merci aux éditions l’Archipel pour cette lecture

Publicités

9 réflexions sur “SP#3 – Chroniques d’Au-delà du Seuil – Tome 1: La Quête du Prince Boîteux, de Paul Carta

  1. Deux amies blogueuses ont reçu ce service presse et ont pu rencontrer l’auteur !! Elles étaient super contentes ! Elles m’avaient d’ailleurs proposé de venir mais n’étant pas fan de fantasy, j’avais passé mon tour ^^

    J'aime

  2. « un mélange de Philip Pullman et Robin Hobb » : il faut que j’essaie alors ! Je viens de finir l’assassin royal et ça me manque tellement ! Dur de terminer une si belle série !
    Je compte lire le Pullman ensuite 🙂

    J'aime

    • Moi je dois justement commencer l’Assassin Royal! J’espère que ça me plaira autant qu’à toi 😀 (et j’espère que la saga de Pullman te plaira! c’est jeunesse mais plein de sous-entendus adultes: c’est génial!^^)

      J'aime

  3. Pingback: SP#26 – Chroniques d’Au-Delà du Seuil, tome 2 – Le Siège des Dieux, de Paul Carta | Les étagères de Pitiponks

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s