Coup de coeur·Mes Lectures

Séquestrée, de Chevy Stephens

C’est tout moi: il y a des livres excellents qui attendent des semaines et des semaines pour que je les lise et là, je me procure ce livre un peu par hasard et me voilà déjà dedans! Je suis incorrigible! Cela dit celui-ci était également excellent…

séquestrée

Synopsis

Annie O’Sullivan, 32 ans, est agent immobilier sur l’île de Vancouver. Par un beau dimanche ensoleillé d’août, alors qu’elle fait visiter une maison à un potentiel acquéreur, ce dernier lui plante le canon d’un revolver dans le dos et l’oblige à monter dans sa camionnette…
Quand Annie se réveille, elle est prisonnière dans une cabane isolée en pleine forêt. C’est le début d’un enfer qui durera plus d’un an : douze mois où le Monstre – comme Annie le surnomme – fera d’elle sa chose. Torture psychologique, abus sexuels… jusqu’à ce que la jeune femme parvienne enfin à s’échapper.
Pourtant, le plus dur commence pour Annie, qui doit à présent surmonter son traumatisme, réapprendre à vivre normalement, et, surtout, accepter l’effroyable vérité…

J’ai dévoré ce livre à une vitesse folle! Je l’ai découvert par hasard en surfant sur Internet: j’ai vu une bonne critique et je l’ai rapidement rajouté à ma PAL. Je l’ai ouvert pour y jeter un coup d’oeil et dès la première page j’étais dedans.

Tout d’abord j’ai été happée par le style de narration: le roman est écrit à la première personne car c’est Annie qui raconte à sa psy ce qu’elle a vécu. Chaque chapitre correspond à une séance chez la psy. On comprend donc qu’elle s’est libérée (bien qu’on ne sache pas encore comment) et on entre tout de suite dans le vif du sujet, en commençant par le jour de son enlèvement. Et on va revivre avec elle tout ce qu’elle a vécu: la peur, la souffrance, le désespoir et même parfois les petites lueurs d’espoir qui font encore plus mal…

J’ai trouvé ce livre à la fois génial, un vrai page-turner, mais par moments difficile à lire. Ce que vit Annie dans cette cabane, soumise à un grand malade mental, est horrible. La dimension psychologique est très présente et finalement on n’ose à peine imaginer à quel point une année passée dans ces conditions peut être un calvaire. Personnellement, j’ai été vraiment dérangée par l’épisode du bébé. Je n’en dis pas plus mais ceux qui l’ont lu comprendront. C’est ce que j’ai trouvé de plus horrible. Et pourtant elle en a subi des choses horribles cette pauvre Annie. Et d’un autre côté elle a su rester forte, ne pas sombrer dans la folie, et elle a eu un courage de dingue, notamment quand elle a pu se libérer.

Vient ensuite la deuxième partie du roman qui, bien que pas clairement délimitée, se distingue assez bien de la première puisqu’on rentre progressivement dans le moment présent: Annie décrit sa façon de vivre actuelle, ses crises d’angoisses, ses tocs, son sentiment d’insécurité constant et sa façon de vivre avec, de s’en accommoder. On en vient également à suivre l’enquête des policiers qui cherchent d’abord à retrouver l’identité du « Monstre » puis qui cherchent ensuite le motif de l’enlèvement. Car il se trouve qu’il y en a un… Et Annie n’est pas au bout de sa peine.

J’ai été agréablement surprise par cette deuxième partie que je n’attendais pas et que j’ai trouvé vraiment très intéressante! C’est dans cette partie qu’on comprend enfin le pourquoi du comment, vérité qui va être très dure à affronter pour Annie, mais qui va aussi lui permettre – au final – de se reconstruire une vie et d’avancer, tant bien que mal.

En bref, j’ai trouvé ce roman très fort, très addictif également – une fois commencé on veut absolument savoir comment ça se finit. Toutefois ce n’est pas facile à lire. Alors ce n’est pas gore: il n’y a pas de sang ni de découpages à la tronçonneuse… rien de tout ça. Non, là on est plutôt dans des souffrances psychologiques extrêmes et ce n’est pas toujours facile à lire. Mais ça se lit très bien, je dirais même que ça se dévore! Un roman très prenant

Publicités

24 commentaires sur “Séquestrée, de Chevy Stephens

      1. Résultat : J’ai vérifié je l’avais pas lol à peine j’en avais parlé à mon chéri, qu’il me l’a commandé ! 😀 Parce qu’en plus on l’a trouvé en poche 😛 Bref, je l’ai fini hier soir, en seulement trois jours! 😀 Je suis super contente d’avoir suivi ta chronique, merci de m’avoir dirigée vers cette merveille 😉

        J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s