Coup de coeur·Mes Lectures

La Couleur des Sentiments, de Kathryn Stockett

Oh-Mon-Dieu le choc! Je viens de découvrir que mon frangin a un compte Twitter! Mon p’tit frère parle de musique métal sur sur compte (là rien d’étonnant) mais aussi de… filles ?!?! OMG, moi qui commençais à me poser des questions sur sa vie, j’ai les réponses sur un plateau d’argent là. Quoi c’est pas le sujet de l’article? Bon d’accord mais quand même! Fallait que je partage ce gros choc. Au fait je balance les infos à mes parents ou pas? Ah ah! 😀

Bon ok, comme j’ai mis en titre de cet article le titre d’un livre vous avez bien compris qu’à la base je devais parler lecture et c’est donc ce que je vais faire. Cette semaine je suis partie 5 jours à Malte, pays de mes ancêtres, et qui dit voyage… dit forcément Kobo. J’ai donc dû laisser ma lecture en cours chez moi et me lancer dans un nouveau bouquin sur Kobo – pauvre de moi. Après avoir tâtonné quelques minutes (j’ai tellement de choix sur ce Kobo c’est dingue!) je me suis lancée dans la Couleur des Sentiments et j’ai accroché aussitôt.

Paru en 2009, titre VO: The Help Grand Prix des Lectrices de ELLE (2011)
Paru en 2009, titre VO: The Help
Grand Prix des Lectrices de ELLE (2011)

 

Pour rappel, le résumé…

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre Etat, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée.
Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot.

Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante.

Mon avis…

J’ai adoré et dévoré ce livre. En fait pour être plus exacte, je l’ai savouré comme on savoure un carreau de chocolat qu’on laisse fondre sur la langue. On s’attache énormément aux personnages principaux que l’on suit tour à tour, avec qui l’on partage tout. Tout au long du roman j’étais partagée entre de grosse bouffées de tendresse pour ces personnages et la tristesse de leur situation, de l’injustice du monde dans lequel ces femmes noires vivent, obligées de répondre « Oui monsieur, Oui madame » et de se laisser écraser et humilier. Le style est très « oral » puisqu’on suit les pensées des personnages d’un point de vue interne mais ça ne m’a pas du tout dérangée, je dirai même au contraire. Ça fait entrer dans l’histoire d’autant plus rapidement. De plus j’ai bien aimé les clins d’oeil historiques qui, bien que très peu présents, aident à situer l’histoire fictive dans l’histoire réelle. Non vraiment un beau coup de coeur littéraire qui, sans être un chef d’oeuvre, est un merveilleux roman, très émouvant. 

Il ne me reste donc plus qu’à voir le film, dont j’ai appris l’existence avant-hier seulement. Il paraît que c’est un beau film. J’espère qu’il sera le plus fidèle possible au livre.

Publicités

7 commentaires sur “La Couleur des Sentiments, de Kathryn Stockett

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s