Avant d’aller dormir, de S.J. Watson

avant-daller-dormir

Résumé:

À la suite d’un accident survenu une vingtaine d’années plus tôt, Christine est aujourd hui affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu’elle a en fait 47 ans et qu’elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Dr Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu’elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé… et sur son présent.

Mon avis:

Gros coup de coeur du week-end! Je l’ai commencé sur la route pour notre week-end à la montagne (chez les beaux-parents) et je l’ai fini le lendemain! Pourtant ça faisait longtemps que le livre était enregistré sur mon Kobo. J’avais vaguement le souvenir d’avoir lu des bonnes choses dessus et je l’ai ouvert un peu par hasard. Dans les 10 minutes qui ont suivi, j’étais déjà « dedans ». Ce livre m’a tenu en haleine du début à la fin. Par certains aspects, il me fait un peu penser à Jessie de Stephen King, que j’ai lu récemment et également beaucoup aimé: il s’agit d’un thriller psychologique dans lequel tout se passe dans l’esprit d’une femme en proie à ses souvenirs, souvenirs plus ou moins enfouis…

 » Ce livre est à la fois horrible… et génial! « 

(voilà ce que j’ai soufflé au chéri pendant un des rares moments où j’ai réussi à reprendre ma respiration)

Oui, parce que j’ai réellement eu l’impression de retenir ma respiration pendant une bonne partie du livre. A un moment, j’ai même dû m’arrêter et souffler un peu: toute cette tension et cette angoisse ressentie par l’héroïne je la vivais aussi! J’ai vraiment adoré ce huis clos psychologique, la tristesse de la situation est décrite assez justement, de même que l’amnésie elle-même. J’ai adoré cette enquête que mène Christine sur sa propre histoire, sur sa propre personne pour découvrir qui elle est et comprendre ce qu’elle a vécu. Quant au dénouement final, je m’y attendais un peu… mais ça ne m’a rien gâché car j’espérais que ça finirait comme ça. Un gros coup de théâtre était nécessaire pour terminer cette histoire en apothéose. J’ai enfin beaucoup apprécié les dernières lignes, ouvertes à un peu d’interprétation de la part du lecteur… Bref, j’ai tellement aimé que j’ai presque envie d’acheter le livre et d’en faire cadeau à mes parents pour qu’il le lisent aussi!

En gros: lisez-le!

Publicités

14 réflexions sur “Avant d’aller dormir, de S.J. Watson

  1. Il a l’air vraiment bien ce livre, ton avis donne envie de le lire ! Surtout que je ne lis pas souvent des romans psychologiques comme ça et angoissants, donc ça pourrait me changer un peu 🙂

    Sinon je sais pas si tu m’as reconnue, mais je suis Charlotte de Twitter et Clouds&Silver, et je suis de retour sur la blogo avec un nouveau blog ;). Contente de voir que toi tu n’as pas arrêté de bloguer en tout cas !

    A très vite 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s