Jessie, de Stephen King

Alors que je suis toujours  en pause dans ma lecture de Silo (une « petite pause qui s’éternise, à dire vrai) j’ai commencé Jessie de Stephen King en pensant que c’était un livre court…ce qui n’était pas exactement le cas. Mais comme je l’ai lu sur mon Kobo, on a toujours un peu du mal à prévoir la longueur d’un livre (malgré le nombre de pages indiqué en-bas). Finalement ma lecture a été moins express que prévue mais j’ai beaucoup aimé.

C’est Oukouloumougnou qui m’a intriguée en postant sur son blog un avis sur ce livre… Avis qui remonte à un certain temps: c’est ICI! Alors que tout le monde parle des succès du moment en matière de jeunesse, j’apprécie toujours trouver des avis sur d’autres styles de bouquins… Donc merci à elle pour cette découverte 😛

54610549

Le résumé

Au départ, il s’agit juste d’un jeu… Jessie étendue, attachée avec des menottes au lit. Il est penché au-dessus d’elle, elle se sent soudainement humiliée et en colère. Elle décide donc de lui donner un coup de pied. Elle vise là où ça fait mal. Et maintenant il est mort. Un cadavre. Etendu dans la pièce, hors d’atteinte. Laissant Jessie seule et démunie dans un endroit à des kilomètres de tout. Personne pour entendre ses cris… Seule… Exceptées les voix étranges dans sa tête qui commencent à discuter et à ricaner…

Mon avis

Je ne lis pas souvent de Stephen King…mais chaque fois que je le lis, je ne suis pas déçue. Cette histoire est très prenante et très… psychologique. Toute l’histoire (ou presque) est un monologue intérieur d’une femme, le personnage principal, Jessie, qui va vivre un vrai calvaire. Elle va revivre sa vie, des traumatismes qu’elle croyait oubliés… On pourrait penser que ce huis clos extrêmement restreint est ennuyeux mais ce n’est pas le cas! C’est par moment angoissant, par moment palpitant. On a peur et on espère avec elle, on souffre un peu aussi (mais pas autant qu’elle hein, heureusement pour nous!)… Et on finit par l’admirer cette femme à la fois ordinaire et si forte, qui cache une histoire et une personnalité plus complexes qu’il n’y paraît.

Bref, ce roman m’a complètement happée au point que j’avais fini par redouter la fin, peur de découvrir comment tout allait s’achever. Un chouette roman que je conseille, fort et prenant.

Publicités

6 réflexions sur “Jessie, de Stephen King

  1. Oh, je suis contente de t’avoir donné envie de lire ce livre 😀
    D’autant plus que quand je relis ma chronique, je me rends compte que le 13/20 était donné à chaud, parce que je me disais « bon, en action il n’y a pas grand chose qu’il se passe », mais en réalité, je me rends compte que je cite très souvent ce livre quand je parle de S.King, parce que dans ce livre : il ne se passe rien, mais tout est dans la tête. Et je me rends compte, avec le temps, qu’il m’a beaucoup plus marquée que ce que je ne pensais. D’ailleurs, jamais on ne pourra me menotter à un lit maintenant !
    Si je devais à nouveau le noter « à froid », je lui donnerais sûrement 16/17 sur 20 !!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s