Nos Etoiles Contraires, de John Green

9782092543030

Voilà, je m’y suis mise un peu malgré moi, un peu par défi (et aussi parce que le film me tente bien)… mais ça y est, j’ai lu Nos Etoiles Contraires de John Green.

En fait j’en avais un peu marre de voir ce bouquin de partout où j’allais (virtuellement parlant hein), de voir que tout le monde sans exception l’encensait… Ça a fini par m’agacer, surtout les dessins et diverses reprises du fameux « OK ? OK ». Et même si maintenant je comprends enfin à quoi ça fait référence, ça ne m’empêche toujours pas de penser que c’est un peu…heu…bête comme cri de ralliement de fans.

Alors oui, j’ai oublié de vous dire, cet article ne va PAS encenser le bouquin, et d’ailleurs j’ai peur que certaines copines (connaissances ?) blogueuses me renient… mais tant pis ! Je prends le risque.

Pour revenir à mes moutons, soyons clairs, si j’ai lu ce livre c’était uniquement pour « comprendre » le phénomène littéraire mais pas réellement par intérêt personnel. En fait, j’ai vraiment du mal avec les histoires de maladies, et encore plus de mal avec les histoires d’amour+maladie. Parce qu’en fait, si on reste honnête, on sait TOUS, avant même de commencer la lecture, que l’histoire ne va PAS bien finir. On sait qu’on va déprimer, trouver ça triste et peut-être pleurer… et on y va quand même !!… Parce que… la maladie c’est beau ? Parce qu’on aime pleurer sur des histoires d’amour impossibles ? En fait je trouve ça « facile » d’émouvoir en faisant une histoire dont les personnages principaux ont le cancer. Je ne dis pas qu’il ne faut pas en parler, ni ne PAS faire d’histoires dessus, c’est d’ailleurs admirable de voir un auteur « prendre le risque » d’en parler car ce n’est pas facile d’en parler de façon juste… mais il n’y a pas sujet plus propre à émouvoir un lecteur… alors émouvoir les lectrices sensibles – comme moi – qui peuplent cette blogosphère, c’est les doigts dans le nez !

Alors j’ai déjà lu (et aimé) des histoires qui parlent de maladies. N’allez pas croire que je suis radicalement contre ce genre de lectures… Il y a très longtemps j’ai lu et aimé Oscar et la Dame Rose (de Schmitt), tout en simplicité et fraîcheur malgré le thème. Plus tard j’ai découvert Nicholas Sparks à travers le film N’Oublie Jamais, adapté de son livre The Notebook (histoire d’amour+maladie d’Alzheimer), histoire d’amour qui m’a le plus fait pleurer de tous les temps. Puis un autre roman du même auteur : Le Temps d’un Automne, ENCORE une histoire d’amour et de maladie, avec cette dimension « belle mais tragique ! ». Et là, même si l’histoire m’a encore plu, je crois que j’ai décidé que les histoires d’amour+maladie, point trop n’en fallait.

Du coup, même si Sparks n’est sans doute pas pionnier dans le genre lui non plus, j’ai un peu l’impression que John Green n’a rien inventé de neuf. J’avais l’impression de connaître déjà l’histoire avant même de la lire (ce qui dans une certaine mesure, s’est avéré être le cas).

MAIS, mais, mais… maintenant que je me suis étalée sur mes critiques négatives, un peu de positif : je n’ai rien contre l’auteur ni même contre son histoire. Au contraire, j’ai trouvé ça bien écrit et assez prenant. J’ai trouvé Hazel et Augustus un peu cliché, un peu comme on s’attend à les lire (jeunes, pleins de vie et d’humour/cynisme malgré le poids de la maladie) mais ce n’était pas lourd et même assez mignon. Je n’adhère toujours pas au slogan « OK ? OK » (no comment)… mais j’ai quand même été emportée par l’histoire. En fait je me suis surtout attachée aux personnages secondaires que j’ai trouvé très bons : Izaac, les parents d’Hazel (qui m’ont carrément touchée) et Peter Van Houten, en écrivain de génie en phase de descente aux enfers. D’ailleurs j’aurais beaucoup aimé qu’Une Impériale Affliction existe pour de vrai ! Enfin, dernier point positif, j’ai beau dire mais il est vrai que ce genre d’histoire fait réfléchir sur la vie, nos ambitions, notre rapport à la vie et forcément à la mort, la façon dont on perçoit l’amour de nos proches ainsi que l’amour/la souffrance qu’on peut leur procurer.

Voilà voilà…

Et maintenant c’est le moment où vous allez tous me tomber dessus dans les commentaires! x) Mais c’est pas grave, je m’y attends, lâchez-vous 😀

Publicités

15 réflexions sur “Nos Etoiles Contraires, de John Green

  1. Ahah, j’ai bien ri en lisant les deux dernières phrases 😀 Pour moi ce livre avait été un coup de coeur, et il m’a plutôt marquée. Je l’ai lu aux vacances de juillet, l’année dernière, et je me rappelle d’y avoir pensé très souvent dans la semaine qui a suivi ma lecture. Mais bon… Maintenant c’est un livre dont je garde un très bon souvenir ! En même temps je n’avais jamais lu de livre histoire d’amour+maladie, donc je n’avais pas vraiment de quoi comparer ^^ Bref, dommage que ce livre ne t’ai pas plus enthousiasmée que ça, mais je comprends ton point de vue 😉

    J'aime

  2. Je ne l’ai pas lu mais j’ai un peu de mal avec les histoire romance+maladie moi aussi. (Enfin, surtout maladie en fait, et encore plus quand il s’agit du cancer) Bref, je ne vais pas sauter le pas même si je suis curieuse de savoir d’où vient ce fameux cri de ralliement (l’expression m’a fait rire :p), il faudra que tu m’expliques 🙂

    J'aime

    • Bah ça va, tu dis ce que tu penses ça ne me dérange pas 😉
      Je peux comprendre qu’on n’aime pas ce genre de lecture, et honnêtement oui on sait comment ce bouquin va fini (à peu de choses près) mais j’avais quand même l’espoir d’un Happy End…
      Ce qui m’a le plus plu c’est justement le cynisme d’Hazel et Gus ! Ils ne se plaignent pas, ils ne pleurent pas sur leur sort et ça c’est vraiment chouette.
      Mais bon voilà, je l’ai lu, j’ai adoré et j’ai versé ma ptite larme… Rien de bien dramatique ^^
      Bref, j’ai adoré ce livre et j’accepte ta chronique (qui n’est pas si négative que tu le dis).

      J'aime

  3. Ahhhh, je suis bien contente de voir un avis négatif.
    Avant tout, je n’ai pas lu le livre (il faut le savoir), je n’ai pas plus que ça envie de le lire, mais je le lirai (justement parce que j’aimerais comprendre comment autant de gens peuvent l’avoir adoré comme ça).
    Ce n’est pas tant maladie+amour, mais comme tu as dit, j’ai l’impression de connaître l’histoire et son dénouement d’avance. Ok, on ne va pas interdire tous les sujets déjà racontés car sinon on n’aurait plus de livre, mais présenté comme c’est présenté, j’ai vraiment du mal à deviner où sera l’originalité, à part dans l’écriture de l’auteur.
    En plus j’ai un vrai problème, je ne suis pas une grande émotive/sensible/empathe, et il en faut beaucoup pour que je sois vraiment touchée par un livre (il faut déjà que je sois TRÈS attachée aux personnages) donc la plupart des livres « à émotions » me paraissent niais/mièvres. J’ai vraiment peur de ressentir ça.

    Je le lirai, mais je ne suis pas pressée d’autant plus que je pars avec un mauvais pressentiment à cause des trop nombreux avis positifs (oui, c’est bizarre hein ?)

    J'aime

    • Je vois qu’on est d’accord sur plusieurs points. Personnellement le livre ne m’attirait pas (comme pour toi) mais au moins maintenant je sais de quoi il en retourne… Et même si c’est une lecture « facile » (qui se lit vite et bien) elle ne m’a pas bouleversée comme elle semble avoir bouleversé tout le monde! Je n’ai pas tellement accroché. Mais au moins, maintenant, quand le film sortira je pourrai aller le voir la conscience tranquille! ^^

      J'aime

  4. C’est vrai que les fan art sont nombreux sur la toile. Je ne sais pas si tu as eu raison de le lire alors que tout le monde en parlait. Il aurait presque fallu le lire au calme… mais je comprends, tu préfères lire le livre avant de voir le film 🙂
    Je trouve que l’histoire d’amour est finalement secondaire par rapport à celle du combat de la maladie : l’auteur ne tombe pas dans le pathos et il décrit – malheureusement – de manière très vraie le sentiment des gens ayant un cancer. Ils ne se sentent pas être des super héros à qui on leur demanderait de porter leur cause à bout de bras. Ils veulent juste vivre aussi bien qu’ils le peuvent.

    J'aime

  5. Je te rejoins totalement, c’est un beau livre sur un sujet touchant mais je n’ai pas autant aimé que les autres je crois. Je pense que le film me touchera plus. Et Oscar et la dame rose, on est d’accord, quelle merveille. ❤

    J'aime

    • Oui, je pense que je verrai le film avec plaisir! En général j’aime beaucoup ce qu’écrit Eric-Emmanuel Schmitt… Je n’ai pas tout lu de lui, mais tous ceux que j’ai lu m’ont plu!

      J'aime

  6. Perso je lis avec plaisir les romans style amour dramatique mais pas nos étoiles contraires. Et j’irai pas non plus jusqu’à dire que l’auteur a un style particulier, ni qu’on se laisse porter par l’histoire, je veux dire je n’ai lu qu’un passage par-dessus l’épaule de quelqu’un et en quelques lignes, il a réussi à profondément ennuyé alors que je suis une personne pas mal émotive et qu’il s’agissait du passage suivant la mort d’Augustus et j’ai su que je le lirai jamais, ni lui ni aucun de John Greene (mais peut-être suis-je un peu trop vindicative et… bon je trouve pas le mot mais que je suis trop sûre des choses et que j’exclus un truc sur un préjugé. Peut-être que j’étais pas dans le bon état d’esprit mais il me semble pas que ça soit un livre nécessitant un état d’esprit particulier. Mais peut-être vraiment que j’ai trop de préjugés, bien que je pense pas)
    enfin bref, je me pencherai avec plaisir sur The Notebook du coup ! bisous x

    J'aime

    • J’espère que The Notebook te plaira! Si tu lis ce que tu appelles « les romans style amour dramatique », moi j’avais adoré Les Oiseaux se Cachent pour Mourir, de Colleen McCullough, une des plus belles histoires d’amour que j’ai pu lire ❤ Je ne peux que recommander ce roman aux personnes qui ne sont pas allergiques aux histoires d'amour. C'est une histoire magnifique ❤ En tout cas, merci d'avoir laissé ton avis 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s